Harry Potter T1 ,T2, T3, T4, T5, T6, T7 – J.K Rowling

Image

  • Tome 1 Harry Potter à l’école des sorciers.

Quatrième de couverture : Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l’attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure donc sa naissance et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ?

Mon avis : J.K Rowling a vécu de très bons moments avec ses personnages. Mais je ne sais pas si elle a vécu des aussi bons moments que moi. Harry Potter à l’école des sorciers est le premier « gros » roman que j’ai lu ( Quand on a 11 ans, Harry Potter à l’école des sorciers, c’est suuuuuper gros ! 😉 )

Nous rencontrons donc pour la première fois Harry Potter, le sorcier qui a survécu! Ainsi que beaucoup d’autres personnages. Je trouve d’ailleurs remarquable le panel de personnages que J.K Rowling nous propose tout au long de la saga. Mais pour un premier tome je trouve vraiment que c’est un bon début même si l’on ne connait pas forcément bien les personnages au bout du roman.

Le premier roman sert vraiment à poser le décor, l’intrigue et à se familiariser avec la saga. (Après avoir lu les sept livres, c’est ce que je ressens.) On commence à découvrir l’histoire d’Harry. En perçant quelques secrets au passage.
On y découvre un monde totalement délirant : la magie, les sorcières. Un vocabulaire sympathique : Moldu, Quidditch et je vous passe les noms de créatures assez étranges.

J’ai toujours eu des passages fétiches. Certains qui m’ont beaucoup fait rire. Mais ce qu’il y a de fantastique vraiment, c’est que la plume de J.K Rowling peut nous emmener très très loin: combien de fois j’ai eu l’impression de me trouver dans les couloirs de Poudlard …

Le premier livre n’est pas un des plus palpitants je vous l’accorde. De part les premiers pas de l’auteure et des personnages mais aussi du fait qu’on ne peut pas tout dévoiler dès le premier tome. Ce qui je trouve, nous laisse un goût de trop peu malgré une intrigue bien ficelée autour de la pierre philosophale!

Les aventures de notre trio d’enfer promettent d’être terribles après avoir lu le premier tome de la saga Harry Potter !

Même si l’on perd beaucoup en regardant le film, il faut aussi que je vous dise que je trouve que c’est une saga qui a été superbement retranscrite cinématographiquement parlant ! Je la trouve géniale. (Peut-être parce que je suis méga fan j’en sais rien, je ne suis peut-être pas objective, mais bon!)

Relu Revu et re-chroniqué dans le cadre du challenge de Margot’s readings : Harry Potter’s fan

Ma note : 15/20

always-art-chibi-cute-favim-com-660823

  • Tome 2 : Harry Potter et la chambre des Secrets. 

Quatrième de couverture : Une rentrée fracassante en voiture volante, une étrange malédiction qui s’abat sur les élèves, cette deuxième année à l’école des sorciers ne s’annonce pas de tout repos ! Entre les cours de potion magique, les matches de Quidditch et les combats de mauvais sorts, Harry Potter trouvera-t-il le temps de percer le mystère de la Chambre des Secrets ? Un livre magique pour sorciers confirmés.

Mon Avis : Un des livres que j’ai le moins apprécié ! Je ne sais pas vraiment pourquoi. Dans une saga il faut des livres que l’on adore et d’autres moins. Harry Potter et la chambre des secrets fait partie de ceux que j’apprécie le moins.
Il n’en reste pas moins agréable à la lecture mais je n’ai pas forcément ressentie les émotions que j’avais envie de ressentir.

Si l’on pose déjà le problème auquel devront se confronter les élèves et plus particulièrement Harry, Ron & Hermione, je ne suis pas particulièrement fan du gros serpent qui démoli tout sur son passage.

On rencontre de nouveaux personnages :  Lucius Malefoy : Le père de Drago Malefoy qui est encore plus mauvais que son fils. Gilderoy Lockhart le nouveau professeur de défenses contre les forces du mal totalement imbu de sa personne. Et qui m’a très vite gavé. Vous me direz que c’est son rôle et bien je vous assure qu’il le tient à merveille.  Pomona Chourave,la prof de botanique assez sympa. Et Dobby, mention spéciale à Dobby qui fait bien peur la première fois qu’on le rencontre à l’écran. (enfin, moi j’ai flippé !! J’étais jeune.. [et insouciante!]) Mais qui en fait est adorable. (Malgré sa vieille voix en français).

Je dois avouer que l’évolution des personnages commence déjà à se faire sentir. Si je ne me trompe pas ils ont entre 12 et 13 ans durant ce deuxième volet de la saga. La relation amicale entre Harry, Ron & Hermione prend son envol, celle entre Harry et Albus commence tout doucement. Les questions sur Voldemort commencent à être posées. L’intrigue prend aussi son envol. Ce qui est plutôt bien.

Ce qui m’a gêné c’est le fait que le livre et je l’ai aussi ressenti dans le film est assez sombre. Il ne faut pas oublié qu’avant tout ces livres sont destinés à des enfants/adolescents. Ok ok ! C’est pas la frousse du siècle mais bon, je trouve un peu perturbant de voir ça comme film du soir (pour un enfant! J’espère que vous le vivez mieux maintenant :))
C’est peut-être du à cette impression mais j’ai l’impression que la magie de Poudlard est un peu retombé en accentuant les noirceurs et les secrets du château.

Maintenant, plus à propos du film que du livre (puisque le challenge c’est de relire et de revoir un film par mois.) J’ai eu l’impression d’étouffer. Le réalisateur était Chris Colombus comme pour le premier Volet Harry Potter à l’école des sorciers. L’atmosphère m’a un peu gênée et étouffée. Mais bon, Je pense que c’est aussi du au livre.

Sinon l’intrigue est vraiment bien trouvée, l’héritier de Serpentard, Voldemort le lien avec Harry tout est minutieusement préparé et c’est vachement bien.

On pourra saluer une plume superbe. Comme d’habitude.

Relu Revu et re-chroniqué dans le cadre du challenge de Margot’s readings : Harry Potter’s fan

Ma note : 13/20

always-art-chibi-cute-favim-com-660823

  • Tome 3 : Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban. 

Quatrième de couverture: Le monde des gens ordinaires, les Moldus, comme celui des sorciers, est en émoi : Sirius Black, un dangereux criminel, s’est échappé de la forteresse d’Azkaban. Les redoutables gardiens de la prison assureront la sécurité du collège Poudlard, car le prisonnier évadé recherche Harry Potter. C’est donc sous bonne garde que le jeune sorcier fait sa troisième rentrée. Mais est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace ?

Mon avis : Voici le livre et le film (les deux font la paire.) que j’ai le plus apprécié de la saga.
Qui dit changement de réalisateur dit changement d’atmosphère. Alfonso Cuaron a donné un peu de souffle à la saga d’une manière cinématographique. Le côté magique revient en force que ce soit du côté clair ou obscur de la force.

Parenthèse cinéma terminée je peux parler du livre.
Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban est pour moi, le meilleur tome de cette saga. On rentre enfin dans le vif du sujet ! On en apprend plus sur les parents de Harry, de leurs amis et sur Voldemort.

Juste une petite question. Pourquoi Flitwick passe de professeur d’enchantement à chef d’orchestre aux cheveux et moustache noirs ? On nous prend pour des imbéciles .. Ou bien? Je sais bien qu’on est dans un univers magique et que notre chère J.K A tous les droits mais on aurait voulu une autre explication que « L’auteur ne le voyait pas comme ça dans les films. » (On s’en rend compte au bout de deux films en plus! Bravo !) Pardon. 🙂

1965389371_1

Coté personnage beaucoup font leur première apparition : Remus Lupin, le nouveau professeur de Défenses contre les forces du mal, mais aussi Le dangereux Sirius Black et le naïf Peter Pettigrew. Pattenrond, Croutard et les détraqueurs sont aussi  dans la place !

On attendait le moment ou les « gentils » allaient sortir de leur trou ! Et les voici les voilà, Remus Lupin le gentil loup garou prof et qui défend bec et ongles Harry. Ami de James et de Lily il aidera Harry à comprendre ce qui a bien pu se passer. Le passé de ses parents et l’attitude des détraqueurs à son contact.
Pour la première fois Harry va pouvoir poser des questions sur son passé et je pense que c’est un des points les plus importants de ce volet!

La relation qu’Harry vit et vivra encore un peu avec Sirius est la relation la plus adulte et paternelle qu’il pourra avoir. (profite mon garçon.) De plus, on peut encore se rendre compte que son amitié avec Ron & Hermione ne cesse de croître. Cette année est l’année des bouleversements. Ils grandissent (et c’est trop cool!)

Vous l’aurez compris, amour, amitié et trahisons sont au rendez vous dans cet opus. Délectable. Des amitiés se soudent, d’autres explosent. Des règlements de comptes et des bagarres ! J’ADORE- J’ADHERE!

Ce qui est sur c’est que ce troisième opus redonne une bouffée d’air à la saga. Le réalisateur Alfonso Cuaron a vraiment bien capté les émotions des personnages et à su retranscrire l’intensité du roman à travers sa petite caméra.

Régalez vous autant que moi.

Relu Revu et re-chroniqué dans le cadre du challenge de Margot’s readings : Harry Potter’s fan et aussi pour le challenge  » la littérature fait son cinéma  » chez Kabaret Kulturel

Challenge La littérature fait son cinéma 2013. (1) jpgalways-art-chibi-cute-favim-com-660823

Ma note : 20/20

  • Tome 4 : Harry Potter et la Coupe de Feu.

Quatrième de couverture : Après un horrible été chez les Dursley, Harry Potter entre en quatrième année au collège de Poudlard. A quatorze ans, il voudrait simplement être un jeune sorcier comme les autres, retrouver ses amis Ron et Hermione, assister avec eux à la Coupe du Monde: de Quidditch, apprendre de nouveaux sortilèges et essayer clos lotions inconnues. Une grande nouvelle l’attend à son arrivée : la tenue à Poudlard d’un tournoi de magie entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les spectaculaires délégations étrangères font leur entrée… Harry se réjouit. Trop vite. II va se trouver plongé au coeur des événements les plus dramatiques qu’il ait jamais eu à affronter. Envoûtant, drôle, bouleversant, ce quatrième tome est le pilier central clos aventures de Harry Potter.

Mon avis : Après la chambre des secrets, c’est le volet de la saga que j’aime le moins. Pourquoi … Je pense que c’est du au fait que j’ai ADORé le troisième tome. Donc forcément, mon engouement pour ce livre était un peu moins fort.

J’ai apprécié ce tome. Découvrir un peu plus d’ou venait Voldemort. Et c’est THE COME BACK du grand méchant. C’était assez intéressant à lire et à voir. (la première fois que je l’ai vu, j’ai eu un peu peur quand même hein!).
Voldemort est le méchant que j’adore détester. Il est vraiment cool. Même s’il n’a pas de nez. [ je fais la feinte pour vous permettre de ne pas vous taper la honte en la faisant par commentaire.. 😀 😀 ]

Ce qui m’a un peu ennuyé c’est que Harry est seul contre tous. Encore une fois. Et j’en ai un peu ma claque que se soit toujours lui.. Je sais, je sais, c’est THE BOY WHO LIVED (le garçon qui a survécu) mais faut quand même pas pousser..!

C’est le roman charnière qui nous fait passer des trois premiers tomes au trois derniers. En ayant la place fatidique du « livre de milieu de saga » Harry Potter et la coupe de feu est le livre qui nous fait passer du tatage (oui, ce mot existe..!) de terrain au moment où on fout les deux pieds dans le plat. Ou l’on fait des méga grosses découvertes sur tous les personnages.

Ce livre nous prouve aussi que les personnages évoluent et grandis beaucoup. Je trouve que Ron s’affirme. Ce qui n’est pas pour me déplaire. Hermione fidèle a elle même reste rayonnante et incroyablement talentueuse. Et Harry… Ben c’est Harry il porte toute la misère du monde sur son dos.

Ma note : 15/20

Relu Revu et re-chroniqué dans le cadre du challenge de Margot’s readings : Harry Potter’s fan et aussi pour le challenge  » la littérature fait son cinéma  » chez Kabaret Kulturel

Challenge La littérature fait son cinéma 2013. (1) jpg

always-art-chibi-cute-favim-com-660823

  • Tome 5 : Harry Potter et l’ordre du Phénix.

Quatrième de couverture : A quinze ans, Harry s’apprête à entrer en cinquième année à Poudlard. Et s’il est heureux de retrouver le monde des sorciers, il n’a jamais été aussi anxieux. L’adolescence, la perspective des examens importants en fin d’année et ces étranges cauchemars… Car Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est de retour et, plus que jamais, Harry sent peser sur lui une terrible menace. Une menace que le ministère de la Magie ne semble pas prendre au sérieux, contrairement à Dumbledore. Poudlard devient alors le terrain d’une véritable lutte de pouvoir. La résistance s’organise autour de Harry qui va devoir compter sur le courage et la fidélité de ses amis de toujours… D’une inventivité et d’une virtuosité rares, découvrez le cinquième tome de cette saga que son auteur a su hisser au rang de véritable phénomène littéraire.

Mon avis : C’est sans doute mon tome préféré après le troisième! Même si c’est UN PAVE, je l’ai relu assez rapidement. J’ai tout de suite replongé dans l’univers magique de Poudlard!

C’est la première année où Harry vit avec le retour de Voldemort. Le roman est plus noir, triste à l’image de Harry d’ailleurs. C’est le seul point négatif que j’ai pu trouver à ce tome : HARRY FAIT TOUT LE TEMPS LA GUEULE! Ca m’a un peu gavé ! J’adore Harry hein, c’est mon personnage préféré (ben ouais, on ne se r’fait pas les gars!)

C’est THE roman où Harry commence à douter, avoir peur et des tas d’émotions arrivent et chaboulent tout. Les disputes, les irritations BREF ENFIN DU FIGHT.

On a aussi le droit a un panel de personnages que l’on adore détester : Ombrage, Malefoy (qui commence enfin à prendre de l’ampleur et qui a été effacé dans la coupe de feu je trouve), Rogue fidèle au poste, Beatrix et forcément Voldemort.
Je trouve que c’est le roman où Harry Potter prend de l’ampleur. La saga entière grandit d’un seul coup et l’on se retrouve confronté aux menaces suprêmes qui planent sur le monde magique.

Au niveau du film je l’ai trouvé assez fidèle au livre. Malgré le fait que l’épisode de la fin (au ministère) soit un peu bâclé, je passe toujours un agréable moment en le regardant! 🙂

Challenge La littérature fait son cinéma 2013. (1) jpg

always-art-chibi-cute-favim-com-660823

Ma note : 17/20

  • Tome 6 : Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé. 

Résumé : Dans un monde de plus en plus inquiétant, Harry se prépare à retrouver Ron et Hermione. Bientôt, ce sera la rentrée à Poudlard, avec les autres étudiants de sixième année. Mais pourquoi le professeur Dumbledore vient-il en personne chercher Harry chez les Dursley? Harry, Ron et Hermione entrent en sixième année à Poudlard où ils vont vivre leur dernière année avant la majorité qui est fixée, chez les sorciers, à l’âge de dix-sept ans. Des événements particulièrement marquants vont contribuer à faire passer Harry du statut d’adolescent à celui d’homme. Ce tome, sur fond de guerre contre un Voldemort plus puissant que jamais, se révèle plus sombre que les précédents. Secrets, alliances et trahisons conduisent aux événements les plus dramatiques qu’Harry ait eu à affronter.

Mon Avis: Sixième tome de la célèbre saga de notre petit sorcier, nous retrouvons notre monde des sorciers en émoi. Voldemort is back.
J’ai troué après cette énième relecture que c’est le tome le plus sombre que J.K Rowling a écrit. Maintenant que tout le monde est au courant du retour de Voldemort, l’ambiance ressentie est oppressante, étouffante et laisse planer le mystère.

Je trouve aussi que les personnages prennent de l’ampleur et rejoignent Harry dans « La cour des grands. » Leurs personnalités sont toutes (ou presque toutes) beaucoup plus approfondies. On apprécie encore plus les gentils quand ils gagnent et on adore détester les méchants.

Le voile se lève petit à petit sur l’histoire des parents de Harry et de sa propre histoire. De ce qui le lie à Voldemort. Beaucoup de nouveaux personnages comme Slughorn qui m’a exaspéré du début à la fin du roman. Je suis bien contente de ne pas avoir trop à faire à ce personnage dans le film.

Dans ce film justement je suis ravie de voir qu’il est à l’image du roman : sombre et mystérieux. De la tension partout CA VA EXPLOSER. Je suis aussi heureuse de retrouver une Emma Watson dans toute sa splendeur qui m’avait un peu manqué, enfin sa simplicité m’avait manqué depuis la Coupe de Feu. J’ai trouvé qu’elle avait un peu l’air d’une prétentieuse lors de La coupe de feu et l’ordre du phénix.

Le réalisateur a su rendre toutes les émotions que J. K. Rowling nous a transmise. Je pleure tout le temps à la fin du film.

En bref, une super histoire, des super personnages et des émotions incroyables! 🙂

Ma note : 17/20

Challenge La littérature fait son cinéma 2013. (1) jpg

always-art-chibi-cute-favim-com-660823

Ma note : 16/20

  • Tome 7 : Harry Potter et les reliques de la Mort. 

Résumé : Harry a été chargé d’une tâche sombre, dangereuse et qui semble impossible : retrouver et détruire les Horcruxes restants de Voldemort. Harry ne s’est jamais senti aussi seul, ni a-t-il jamais eu à faire à un futur aussi rempli d’ombres. Mais d’une façon ou d’une autre, Harry doit trouver en lui la force pour accomplir la tâche qu’on lui a donnée. Il doit quitter la chaleur, la sécurité et la compagnie du Terrier, et suivre sans peur ni hésitation le chemin inexorable qui s’étend devant lui ! Dans ce septième et dernier tome de la série Harry Potter, J.K. Rowling dévoile d’une façon spectaculaire les réponses aux nombreuses questions qui ont été posées depuis si longtemps. L’intrigue envoûtante et riche vous fera retenir votre souffle, et confirme que l’auteur est une grande écrivain, dont les livres seront lus, relus, et encore relus.

Mon avis : J’ai retrouvé, avec plaisir, pour la dernière fois, mon cher Harry.
Je pense que c’est l’un des meilleurs livres et d’un des meilleurs films de la saga (rare que j’apprécie autant un livre qu’un film!). Les reliques de la mort met un point final de manière sublime à une décénie de sorts et de magie!
Malgré de nombreuses pertes au niveau des personnages aussi bien physiquement que caractériellement, j’ai adoré ce dernier tome!

J’ai trouvé que l’on perdait un peu d’intensité sur certains personnages comme Voldemort qui pourtant est un personnage assez important dans la saga simplement parce que tout est focalisé sur Harry. (Normal me direz vous, mais j’ai trouvé dommage de ne pas voir plus ce qui pouvait se passer du côté de Voldemort).

Au niveau du film, j’ai trouvé dommage d’avoir zappé Dumbledore et son histoire. J’aurais voulu le voir dans sa jeunesse, et mieux comprendre ce que Harry ne savait pas de son ami. Même si dans le livre nous sommes pleinement satisfait sur ce point, j’ai trouvé que ces scènes manquaient au film.

Ici, c’est mon avis qui va toucher le doublage français. C’est de plus en plus dur pour moi de regarder des films étrangers dans la langue française par exemple, dans la deuxième partie du dernier film, une réplique a totalement décrédibilisé le personnage de Voldemort!

En bref, malgré quelques points négatifs, j’ai vu une explosion de sensations et d’émotions tout au long du film et du roman. J’ai adoré retrouver mes personnages préférés pour une dernière aventure!
Comme d’habitude, on peut compter sur JK Rowling pour nous faire rêver avec sa magnifique plume!

Ma note : 19/20

 

Challenge La littérature fait son cinéma 2013. (1) jpg

always-art-chibi-cute-favim-com-660823

Je remercie Margot’s reading pour avoir créée ce challenge! J’ai pris beaucoup de plaisir à le faire!

Satine.

Publicités

16 réflexions sur “Harry Potter T1 ,T2, T3, T4, T5, T6, T7 – J.K Rowling

  1. Cultissime Harry Potter ^^
    C’est vraiment à conseiller aux plus jeunes comme aux adultes.
    Encore faut-il avoir gardé son âme d’enfant un minimum, mais moi j’ai juste adoré, tant d’imagination, c’est incroyable.
    Et moi aussi je trouve que les adaptations cinématographiques font partie des plus réussies même avec les petits couacs 😉

  2. Très bel article, une belle rétrospective de nos années Potter, même si j’aurais mis plus que 15/20 au tome 4 qui est l’un de mes préférés!!

  3. J’ai toujours pensé que JK Rowling méritait le Nobel de littérature, pas tant parce qu’elle a écrit un chef d’oeuvre, mais parce qu’elle a donné le goût de la lecture à des millions de jeunes lecteurs et ça, ça n’a pas de prix 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s