Le portrait de Dorian Gray – Oscar Wilde.

 dorian

Dans l’effervescence du concours, j’ai oublié de faire quelques chroniques. J’ai une petite heure devant moi, je vais essayer d’en faire le plus possible.

Je vous présente THE BOOK. Celui que je prendrai si ma maison prenait feu et il est top 1 des livres à prendre si je pars sur une île déserte: Le portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde qui est comme vous avez pu le deviner un de mes auteurs fétiches.

Résumé :

 » L’expression était d’une cruauté atroce. là, son âme même, émergeant de la toile, le dévisageait, et l’appelait à son tribunal. »

Devant son portrait, oeuvre d’un de ses amis, Dorian Gray, jeune homme d’une immense fortune et d’une exceptionnelle beauté, fait le voeux de rester tel qu’il est peint, tendis que son image vieillira à sa place. Exaucé par une intervention magique et fatale, Dorian cède alors à tout ses caprices et à toutes ses folies. Dans les quartiers élégants de Londres, et les bouges du port, sous le masque de sa beauté intacte, il mène une vie de débauche et de crime. Esthète, monstre, dandy, il a décidé de faire sa vie une oeuvre d’art. Une vie qui ressemble à celle d’Oscar Wilde, que la société victorienne lui fit payer en le condamnant aux travaux forcés..

Mon avis : Il y a des livres comme celui ci qui transperce l’âme et qui reste dans la tête quoi qu’il arrive. C’est un livre qui a beaucoup de valeur à mes yeux: mon tout premier livre en anglais.

 Tranchant de vérité en confrontant deux philosophies complètement différentes d’un coté l’épicurisme ( il s’agit de vivre l’instant présent sans se soucier du reste POUR ABRÉGER, l’épicurisme est une doctrine bien plus profonde que ça ) et de l’autre coté nous avons une philosophie bien plus terre à terre en pensant au lendemain et au respect de sa propre vie et celle des autres.
Pris entre deux feux, Dorian représente la beauté, l’innocence, la naïveté et l’indécision. En penchant vers l’épicurisme, Wilde nous décrit une lente descente aux enfers qui mène a une vie de débauche. Ou l’on est bien évidemment seul. Et qui fini, par tellement nous peser que la folie s’installe doucement en nous.

J’ai beaucoup aimé la descente « aux enfers » de Dorian. On voit se dérouler une vie normale qui finit par partir totalement en cacahuète. La beauté et l’ivresse de la jeunesse ne font pas tout.

En bref, j’ai adoré ce livre, un véritable coup de coeur. Je salue donc ici l’écriture de Wilde qui est parfaite! Une belle histoire et une grande leçon de vie.

Je vous conseille vivement ce livre. [ En VO il est vraiment facile à lire pour ceux que ça intéresse 😉 ]

Ma note : 20/20. Sans hésitation.

Bisous, bisous.

Sat’

Publicités

15 réflexions sur “Le portrait de Dorian Gray – Oscar Wilde.

  1. Oh mince, j’avais décidé de m’acheter le livre pour cet été x_x Heureusement que je suis tombée sur ta chronique, j’avais complètement zappé x) En tout cas, il a l’air vraiment bien !

  2. Ce livre m’a toujours beaucoup attiré, merci pour cette belle chronique bien écrite.
    Mais est-ce qu’il t’as vraiment fait déprimer par moment ? Je suis assez sensible, lire pour souffrir j’ai un peu de mal ^^

    • J’ai jamais « déprimé ». Mais par moment tu te demandes  » Mais bordel, quand est-ce qu’il va s’arrêter ?! ».
      La folie encombre son esprit et par moment le tien aussi. Mais déprimer, non, jamais.

      Un épisode un peu « triste » oui, mais ça dure que quelques pages. A moins que je ne sois pas du tout sensible mais ça m’étonnerait. Aucun risque 😉

    • C’est gentil ! 🙂
      C’est un de mes livres préférés ! 🙂

      Quand tu sais que Dorian Gray n’était rien d’autre qu’un personnage que Wilde a prit pour illustrer sa propre vie, ça fait un peu froid dans le dos! 😀

    • Je peux comprendre. Wilde est un auteur assez particulier.

      J’ai eu l’impression (qui ne m’a pas dérangée du tout) en lisant qu’il savait tout. Une prétention incroyable dans ses mots.
      Et le pire c’est qu’il était vraiment comme ça dans la « vraie » vie. Dorian c’est une allégorie de Wilde et ça, ça m’a surpris. Pour avoir une vie de débauche comme ça, il faut vraiment s’accrocher. Finir tout seul sa vie, c’est un peu bizarre. Mais bon!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s