Autobiographie d’une courgette – G. Paris

Bonjour mes petits chats!

autobiographie-d-une-courgette-88940

Aujourd’hui, je reviens vers vous pour partager la chronique d’ Autobiographie d’une courgette de Gilles Paris. Une bonne petite découverte.

Quatrième de couverture: « Depuis tout petit, je veux tuer le ciel ». Ainsi commence l’histoire racontée par Icare, un petit garçon naïf et inculte, surnommé Courgette, qui, à neuf ans, vit à la campagne avec sa mère. Depuis son accident, la mère de Courgette ne travaille plus à l’usine et boit des bières en regardant la télévision du matin au soir. Elle s’occupe peu de son fils qui n’apprend rien à l’école et joue seul pour la plupart du temps. Les rares dialogues échangés passent par la télévision, source d’inspiration de Courgette qui ne connaît la vie qu’à travers le petit écran. Un jour, Courgette découvre un revolver et tue accidentellement sa mère. Le juge le déclare « incapable mineur » et Courgette est envoyé dans une maison d’accueil. Mais pour Courgette, contrairement aux autres enfants, la maison d’accueil est loin d’être « une prison ». L’apprentissage d’une vie passe désormais par les Fontaines et tous les rêves de Courgette deviennent possibles. »

Mon avis: J’ai trouvé ce livre par hasard dans une brocante dans mon coin. Le titre m’avait fait rire. Je n’avais pas la quatrième de couverture et quand je suis rentrée chez moi et que j’ai vu que c’était l’histoire d’un gamin qui avait tué sa mère je me suis dit « Mon dieu, je vais détester. » et bien croyez le ou non, j’ai adoré!

Icare, dit Courgette est un petit garçon de neuf ans. Qui pose toujours des questions pas si bêtes que ça. On le rencontre dans sa maison, avec sa maman qui boit beaucoup et qui passe ses journées devant la télévision à insulter tout le monde et à pleurer la vie qu’elle n’a plus. Courgette subit les insultes, les coups. Jusqu’au jour où, en voulant faire plaisir à sa mère, il décide de tuer le ciel. Accidentellement, c’est sa mère qu’il tue.

Raymond, le gendarme l’accompagne jusqu’au foyer « Les fontaines ». Un nouveau monde lui ouvre ses portes. Il rencontre des amis, des gens bons qui veulent son bien avant tout. Raymond vient le voir tous les dimanches ou presque. Il rencontre Camille, son amoureuse. Et ses « zéducateurs ». L’amour qu’il n’a jamais eu lui revient de droit. Et c’est ce qu’il va trouver aux Fontaines.

Les personnages sont tous géniaux! On a a faire à des enfants qui n’ont pas eu de chance dans leurs vies. Mais on les voit évoluer. C’est un beau tableau d’amis qui se dessinent devant nous. Les dernières lignes et l’idée de la photo imaginaire m’ont beaucoup plu et ému.
Les adultes ont tous un rôle bien particulier : Pauline la « sale petite grue », Rosy et Madame Papineau, Raymond l’ami gendarme qui devient très important pour Courgette.

Je trouve que l’auteur a su parfaitement décrire l’ambiance que l’on trouve dans les foyers. C’est véritablement vrai. Et c’est bon de lire que des gens sont sur terre pour faire le bien. Le texte est écrit à la première personne du singulier, ce qui donne un côté intimiste et surtout beaucoup plus touchant. On vit cette histoire à travers les yeux de Courgette. C’est écrit d’une manière enfantine qui ajoute un peu plus au côté agréable et intimiste à cette histoire.

En bref, une belle découverte! Courgette m’a conquise. Et je vous le conseille. A lire à tout âge.

Ma note: 17/20

Publicités

30 réflexions sur “Autobiographie d’une courgette – G. Paris

  1. Bon, c est trop tard mais je prends le concours en cours de route donc je fais tout n’importe comment j ai l’impression : »)
    Mais tant pis je le dis quand même pour le jeu !
    J’ai directement pensé à Autobiographie d’une courgette en voyant le 3ème indice :))
    Je donne donc cette réponse , même s’il est trop tard ^^

  2. Je ne te l’avais pas dis en commentaire mais grâce (à cause 😉 ) à toi je l’ai acheté! Y a plus qu’à m’y plonger!

    • Il est vraiment chouette! Un très beau livre, sensible et rafraichissant.
      Je suis d’ailleurs en train de lire l’été des lucioles de Gilles Paris. C’est dans le même genre, un enfant qui raconte une histoire avec ses propres yeux. C’est beau.

      • Je suis folle je ne l’ai pas encore lu mais j’ai quand même acheté Au pays des kangourous du même auteur le résumé était trop tentant!

      • Je pense que Gilles Paris est un auteur incontournable. Tu peux commencer par n’importe lequel tu ressortiras comblée de n’importe quel ouvrage!

      • Ca y est, lu!! Très bon roman, parfois un peu « dérangeant » lorsqu’on met en parallèle l’innocence du narrateur et la gravité des événements qu’il vit… Effectivement, c’est à lire, et à aimer 😉

  3. Ce livre existe à moins de 5€ maintenant 😉
    Je l’ai commencé mais toujours pas terminé mais j’ai beaucoup aimé Courgette pour le moment ! Il faut que je m’y replonge pour le finir quand même ^_^

  4. Ca fait un moment que j’ai envie de le lire, mon problème c’est que je le trouve cher pour son nombre de pages en neuf et en occasion j’ai du mal à en trouver des pas cher en bon état. Tu as eu de la chance pour la brocante du coup 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s