Les Bevelstoke tome 2 – Mademoiselle la curieuse – Julia Quinn

97822910

Bonsoir tout le monde,

Cette lecture a été faite pour mon plus grand plaisir mais aussi dans le cadre du challenge XIXème que vous pouvez rejoindre sur Facebook 

Quatrième de couverture: Ex-soldat, sir Harry Valentine se cantonne désormais à des travaux de traduction pour le ministère de la Défense, jusqu’à ce qu’o lui confie une mission inattendue : le prince Alexei, soupçonné d’être un espion bonapartiste, courtise depuis peu lady Olivia Bevelstoke, la voisine de Harry. Il faut absolument contrecarrer cette idyle. Par pure patriotisme, Harry accepte de jouer les prétendants auprès de cette petite peste qui l’épie derrière les rideaux de sa chambre. Mais lorsqu’il se retrouve dans le rôle du rival face au fringuant Russe, il découvre tout à coup que sa jalousie est bien réelle !

Mon avis:  Deuxième tome de la saga Bevelstoke (le premier tome a été chroniqué, vous pouvez le retrouver ici.) Souvenez vous, j’avais beaucoup apprécié ce premier tome qui donnait beaucoup d’avenir et de promesses à cette saga. Le deuxième a frôlé le coup de coeur!

Nous retrouvons dans ce deuxième opus Olivia et son frère Winston. J’avais, dans le premier tome, détesté Olivia qui s’avérait être une capricieuse de première catégorie. On la retrouve ici dans un univers tout à fait différent où elle tient le premier rôle ce qui lui va comme un gant! Elle est agréable et n’a plus ce rôle de Miss je sais-tout qui ne lui allait pas.

Nous sommes propulsé au XIXème siècle mais les convenances ne sont pas forcément présentes dans ce roman. Peut-être un peu plus par la mère d’Olivia mais dans les jeunes personnages, on les retrouve décontracté et non guindés dans ces convenances qui arrivent quelques fois à étouffer un super bon roman! Nous avons donc ici une romance légère et douce qui se lit très facilement.

Olivia est une fille simple. Elle se comporte comme une fille de son âge et de son siècle. Avec son petit groupe d’amies, elle boit du thé, rigole et bavarde de tous les ragots possibles et inimaginables. C’est lorsque son mystérieux voisin apparaît que sa vie bascule, elle se permet de l’épier de sa fenêtre d’une manière maladroite à souhait. C’était prévisible. La rencontre d’Harry et d’Olivia est quelque peu comique!

Malgré le fait que l’on s’attend à l’histoire qui se trame sous nos yeux, elle est belle, pétillante et on ne s’y ennuie vraiment pas!

Les personnages sont tous variés et très bien décrit : Harry a été à la hauteur d’un personnage principal masculin! Un traducteur qui en plus parle le russe, je ne pouvais qu’adorer! J’ai un peu moins apprécié le prince Alexei même si ce personnage est remonté dans mon estime à la fin du roman. Trop stéréotypé à mon goût.
Un roman comme celui ci ne pouvait pas exister sans une touche de sarcasme qui m’a beaucoup plu! L’ironie y est manié avec brio et l’humour y est grandiose. J’ai trouvé des passages drôles et j’ai franchement ri. Julia Quinn s’est hissée au niveau de mes chères Eloisa James & Lisa Kleypas. (rare sont les auteurs avec qui je ris franchement!) Ce qui est très très appréciable!
J’adore la palette de personnages qu’on nous donne. Et j’espère vraiment pouvoir découvrir mieux le personnage de Winston qui a l’air d’être un bon gars! Donc je prie le bon dieu pour que le troisième tome lui soit dédier.

C’était aussi un réel plaisir d’avoir des nouvelles de Miranda et de son mari. Il est toujours agréable d’avoir une certaine continuité dans les tomes.

En bref : Une presque perfection. Seule chose que je déplore c’est le côté prévisible du roman. Mais sinon, je tire mon chapeau à Julia Quinn!

Ma note: 19/20

Lu dans le cadre du challenge XIXème!

9b4n

Publicités

15 réflexions sur “Les Bevelstoke tome 2 – Mademoiselle la curieuse – Julia Quinn

  1. Décidément, presque tous les livres dont tu parles me tentent !! 🙂 Celui-là aussi va s’ajouter à ma liste de Must-Read ! Ce sera moi Mademoiselle la curieuse cette fois ! ^^

  2. Bon, heureusement que j’ai mon carnet à portée de main: je note encore! Avec les romances (historiques ou pas) c’est la loterie, ça passe ou ça casse. Comme tu dis du bien de celle-ci, ben je la mets de côté!!

  3. Une romance historique que je garde dans un coin de ma tête, sur ces bons conseils! Ton blog me donne envie de m’y remettre un peu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s