Après quoi on court – J. Sebbane

 

apres_quoi_on_court_01_j_1Me revoilà avec une nouvelle chronique : Après quoi on court de Jeremy Sebbane.
Je tiens à remercier dans un premier temps Gilles Paris et MA Editions pour ce partenariat.

Quatrième de couverture: Lisa aime Aaron, qui aime Michaël, qui aime Dana… Tour à tour, ces quatre personnages nous racontent leurs espoirs, leurs peurs, leurs attentes. Identités multiples, confusion des genres, désirs incontrôlés, leurs sentiments exacerbés les propulsent de l’adolescence à l’âge adulte dans une course effrénée au cours de laquelle leurs rêves de jeunesse risquent de voler en éclats. Roman générationnel qui se déroule tout au long des années 2000, truffé de références à la pop culture et aux événements marquants de la décennie écoulée, Après quoi on court interpelle le lecteur dans un style très direct pour qu’il devienne lui aussi partie intégrante de ce carré amoureux.

Mon avis : Nous suivons quatre jeunes : Lisa, Aaron, Michaël et Dana. Nous sommes embarqués dans une spirale d’amour, de déchirement et de haine. C’est comme on le lit souvent sur le net , le roman d’une génération. De MA génération. Je me suis tellement retrouvée dans ces quatre histoires complètement folles à leurs manières. Que ce soit personnellement où d’un point de vue externe, j’ai vécu quasiment toutes ses situations. N’ayant (que) 21 ans, je me sens complètement dans la réalité en lisant ce roman: c’est, comme je le disais au dessus, ma génération. Une génération d’égoïsme qui agit avant de réfléchir et qui ne pense pas forcément aux conséquences que ses actes peuvent avoir sur son entourage ou sur sa société.
Jérémy Sebbane nous partage ici une belle histoire qui aborde plusieurs thèmes assez importants : l’homosexualité, l’amitié, les relations amoureuses et les attentes des adolescents qui sont souvent vaines!

L’intrigue principale est lancée : Aaron et Michaël sont meilleurs potes. Mais Aaron est amoureux de Michaël. Michaël lui, est complètement fou de Dana. Et Lisa, même si elle arrive après, est amoureuse d’Aaron. Bref, sacrée histoire qui nous emmène dans le cœur de quatre adolescents complètement paumés.

J’ai trouvé les personnages très intéressants. Mais je n’ai pas pu apprécié Aaron qui, de par ses actes et son comportement, m’a complètement rendue FOLLE. Qu’est ce que c’est que ce gosse qui fait n’importe quoi sans forcément se soucier des autres outre mesure? J’ai aimé le lire se livrer sur les sentiments qu’il pouvait avoir pour Michaël mais son comportement d’enfant gâté m’a vite déplu. J’ai vécu l’histoire d’amour de Michaël et de Dana en deux temps : au début, je n’adhérais pas du tout à ce couple complètement hors norme pour moi. Je ne voyais pas cette peste de Dana d’un bon œil et étais plutôt dans l’équipe Aaron mais la donne à changé à partir du moment ou Aaron m’a tapé sur le système !
J’ai vécu la même chose pour le couple Michaël-Aaron : au départ j’étais complètement « sous le charme de Aaron » que je voyais souffrir en silence en se disant qu’il préférait être son ami plutôt que de ne rien avoir du tout venant de Michaël mais au final, quand on voit Aaron abuser et devenir limite manipulateur envers son ami, on se dit qu’en fait, Michaël à tout compris..!
J’ai eu mal au cœur pour Lisa qui elle a vécu des sales histoires et je me suis retrouvée dans ce personnage qui finit par prendre son courage à deux mains et de dire « Merde » à ceux qui se moquent complètement d’elle et de ce qu’elle pourrait devenir.

J’ai aussi apprécié l’implication directe ou indirecte du lecteur à travers des chapitres courts et qui changeaient de point de vue assez souvent. Les questions directes posées au lecteur pour qu’il puisse se mettre assez facilement à la place des protagonistes m’a séduite. Ca m’a permis de me sentir à l’aise dans ma lecture !

Ce roman frôle le coup de cœur pour la simple et bonne raison que j’ai eu des moments de « vide » surtout quand Aaron était le narrateur.
En revanche, j’ai trouvé les chapitres de Michaël beaux et drôles. Pleins de bon sens.

En bref : une lecture très agréable qui peut faire réfléchir beaucoup de gens impliqués dans cette génération de je-m’en-foutisme.
J’ai trouvé que la plume de l’auteur était très agréable et je replongerai dans un de ses romans avec délice et plaisir!

Ma note : 18/20

5uaym24nb4-ma-editions beach_gate_weheartit

Publicités

16 réflexions sur “Après quoi on court – J. Sebbane

  1. Merci pour ce bel article qui me touche beaucoup! Je vais demander à Aaron de faire des efforts promis 😉

  2. Olala il me le faut !!!
    A la fin tu as mis « Ce roman drôle le coup de cœur  » je ne sais pas si tu voulais mettre « frôle ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s