Les évadés du bocal – Bruno Longchampt

61vozfyvpl-_sx195_Résumé : Ils sont trois à s’évader de leur hôpital psychiatrique. Trois pieds nickelés soudés au chalumeau de leurs embrouilles paranoïaques, mais sacrement acharnés à vivre. Pourtant, entre Lisa, la superbe maniaco-délurée, Sandro, le jeune schizophrène halluciné, et Yves le papy rocker altermondialiste, pas grand-chose en commun à la base. Mis à part ce besoin vital de comprendre pourquoi la société travaille à les broyer chaque jour un peu plus. Et puis maintenant, il y a les autres patients de l’asile qui disparaissent sans laisser de trace, ce docteur Martinovic de plus en plus louche, la police qui les traque, et ce monde complètement barge où l’argent a tout écrasé́, où on peut croire à tout, parce que tout est possible. Où sont les fous ? On ne sait plus.

Mon avis : Laissez moi, tout d’abord, remercier les éditions Sarbacane pour ce partenariat !

J’ai eu le plaisir de lire le roman de Bruno Longchampt : les évadés du bocal.

Ce fut une belle découverte. J’ai aimé l’originalité du roman ainsi que les belles relations d’amitiés que j’ai pu y trouver. On y trouve comme je le dis une notion d’amitié forte tout au long du roman mais aussi une envie intense de liberté de la part de nos personnages.

On trouve trois personnages principaux :

logo-editions-Sarbacane– Lisa : C’est un personnage attachant qui passe du rire aux larmes et des larmes au rire en un instant. Elle mène la danse, elle ne se laisse pas berner par les hommes, ça c’est sur! Elle est une jeune mère qui n’a pas vu son petit garçon depuis trois ans. Dès qu’elle est heureuse, ou vit de trop fortes émotions, elle charme les hommes et tout cela termine bien souvent en strip-tease.
– Sandro est le plus jeune des trois. Il est considéré comme schizophrène. Il ne se sent bien que lorsqu’il est dans sa bulle. Il n’aime pas beaucoup les gens surtout les chauves… Il ne supporte pas ça! Il est attachant. Il entend toujours la voix de Messiah, taggeur professionnel qui crache sa haine du gouvernement sur les murs de Paris. Il se bat avec cette voix sans jamais réellement parvenir à la chasser.
– Yves est le doyen de la bande. Il se cache toujours derrière ses lunettes noires. Il est la tête pensante du groupe. Il connait les coupables, leur identité et leur crime.  Il devient très rapidement paranoïaque.

Ce trio m’a beaucoup plu. Même s’ils se sont échappés d’un hôpital psychiatrique, ils sont émouvants par leur sincérité: ils veulent démasquer l’infâme docteur Martinovic qui selon eux baigne dans le recel d’organe.

Leur évasion est liée à la disparition de leur ami Moussa. Ils se rendent vite compte que les propos des médecins sont faux. Pourquoi leur mentir? Où est Moussa, et les autres?

Nous voilà partis à la recherche de la vérité dans une folle course poursuite qui nous mènera à Paris, Marseille et même dans la Drôme. J’ai passé un bon moment avec ce roman.

J’ai aimé le fait que l’on connaisse leur vie d’avant et de comprendre comment et pourquoi

beach_gate_weheartit

ils en sont arrivés là. On se prend de sympathie pour ces trois personnages. J’aime aussi le fait qu’il y ait des apartés dans leur course poursuite: il y a des moments d’humanité qui apparaissent et qui apaisent un peu les moments plus durs du roman.

Plus j’avançais dans ma lecture, plus je me demandais si vraiment le délire était présent ou si la vérité s’insinuait dans le discours de Lisa, Yves et Sandro. Qui croire?

La fin est étonnante. J’ai aimé avoir un épilogue et enfin connaître la vérité. C’est une belle histoire d’amitié et de liberté retrouvée mais au final, à quel prix? J’ai trouvé la plume de l’auteur très agréable ce qui a rendu ma lecture assez rapide. C’est très plaisant surtout dans un milieu très difficile.

Ma  note : 16/20

Publicités

18 réflexions sur “Les évadés du bocal – Bruno Longchampt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s