Love Buisness Tome 1 – Angel Arekin

14680707_359890941020326_509460793802370929_n.jpgRésumé : Béni Mordret a tout pour plaire : elle est belle, jeune, riche et surtout, ambitieuse. Malgré des relations tendues avec sa richissime famille, cette carriériste a su gravir un à un tous les échelons. Malheureusement, Béni se voit dans l’obligation de retourner à la villa Mordret. Plutôt mourir que de se rendre seule au mariage de sa sœur cadette ! Grâce à l’intervention de Merryn, sa secrétaire, Béni rencontre Jelan, un escort rebelle… tout à fait charmant. Contre une jolie somme d’argent, le jeune homme a pour mission de séduire la haute société le temps d’un week-end. Entre hypocrisie et mépris le plus total, le secret du faux couple sera-t-il percé à jour ? Jelan parviendra-t-il à apprivoiser la jolie Béni ? Car entre eux, peu sûr que le contact reste strictement professionnel…

Mon avis : Je remercie encore une fois Marie de chez Nisha Editions pour sa gentillesse et pour ce nouveau partenariat.

Love Buisness est une saga qui fait partie de la catégorie « diamant noir ». Pour une interview de l’auteure, je me suis intéressée à son travail et à ses différents ouvrages. J’ai choisi Love Buisness parce qu’Angel me l’a conseillé parce que c’est « tout doux tout mignon » et je ne le regrette absolument pas!

Je n’ai en aucun cas eu tord de me laisser tenter par cette lecture! C’était très plaisant. On14102321_869552063176273_1970639135923634263_n fait la rencontre de Béni : une jeune femme de vingt-huit ans, ultra-belle, intelligente et à la carrière incroyable. Un « problème » surgit quand même dans ce beau tableau, elle est célibataire. Préférant ruser que de montrer à sa famille sa faiblesse sentimentale, elle se rend au mariage de sa soeur au bras d’un escort qui se fait passer pour son fiancé. Merynn, sa secrétaire/amie lui a trouvé le séduisant Jelan.

Jelan est beau, jeune, rieur et séduisant. Il a la tête de l’emploi donc! Il gagne sa vie en accompagnant des femmes seules sans jamais coucher avec elles ! Parole d’honneur!

J’ai beaucoup ri lorsque j’ai rencontré la famille de Béni. Ils sont tous très différents de Béni. Superficiels, froids, méchants et insensibles, Béni semble être l’intrus au sein de ses parents. Paria dans sa famille, Béni est rejetée parce qu’elle a décidé de travailler plutôt que de chercher l’homme le plus riche possible pour l’entretenir et être une parfaite et merveilleuse potiche d’intérieur.

J’ai quand même eu un petit pincement au coeur pour Béni qui doit bien se sentir seule. Elle a préféré feindre une relation plutôt que de montrer à ses parents sa vraie personnalité. J’ai trouvé ça triste… Quels parents ingrats!

Sa soeur est une belle garce. J’ai cherché un terme moins vulgaire mais je ne suis pas parvenue à le faire. Elle, qui contrairement à Béni rentre dans le moule, elle est le petit bijou et la fierté de ses parents. Elle rabaisse sa soeur dès que possible et autant qu’elle le peut. Nous avons donc une belle et heureuse entente familiale. Riche en amour et en tendresse.

beach_gate_weheartitJ’ai trouvé Béni très drôle! C’est un personnage rafraîchissant qui m’a beaucoup plu! J’ai hâte de connaitre la suite des aventures de Béni et Jelan. Il faut dire que l’auteure a mis le paquet pour nous tenter avec Jelan… Il est plutôt pas mal du tout ce garçon!

Angel termine ce premier tome ur un suspens de malade. Quand j’ai compris que c’était la fin du premier tome je me suis demandée ce que j’avais fait au Seigneur pour mériter une chose pareille. Sa plume est excellente, les répliques fusent et nous sommes plongés dans un univers très sympathique. Elle nous transporte facilement dans son monde bouleversé par pas mal d’émotions diverses.

J’ai adoré! Vivement le deuxième tome!

Ma note : 18/20

Puisque vous êtes sages… Petite surprise! L’interview que j’ai pu donner à l’auteure 😀

Question 1 : Salut Angel! Dans un premier temps, pourrais-tu te présenter? Angel, 35 ans, toutes mes dents. Je suis normale en apparence, du moins, je crois. Je ne suis habitée qu’à l’occasion par de multiples individus qui ne demandent qu’à sortir… Oui, je prends mes médicaments tous les jours, promis. Non, sérieusement, je suis une femme épanouie en ménage. Je suis également une maman survitaminée par son petit monstre d’amour. J’ai un boulot, comme tout le monde, et je vis au milieu des bois (pour enterrer un cadavre le cas échéant. Mon rêve : écrire des thrillers^^)

Question 2 : Qu’est ce qui t’a motivé à écrire ? Comment en es-tu arrivé à coucher tes mots sur une page? Je pourrais coucher tout un tas de jolis mots à la chaîne pour t’expliquer l’attirance irrésistible de la plume sur mon âme, mais en fait, non, je n’en ai pas la moindre idée. C’est juste inéluctable. Impossible d’y réchapper. C’est comme de respirer pour les autres. Je ne suis pas motivée pour écrire. Je DOIS écrire. Alors, du coup, tout s’est mis en route naturellement. Quelques mots d’abord, un journal intime quand j’étais gamine, puis des petits textes…

Question 3: Quelles sont tes sources d’inspiration? Très nombreuses, les livres évidemment, certains auteurs me fascinent comme James Ellroy ou Maxime Chattam. Des films, des musiques, un paysage fantasmagorique. J’ai visité une fois un cimetière celte en Irlande, j’en ai eu des frissons. Je n’avais qu’une envie en rentrant, c’était d’écrire une scène.

Question 4 : As-tu des auteurs de prédilection? Oui, chacun dans des genres différents. Pour la fantasy/fantastique : Robin Hobb, Tolkien, Bret Weeks, Anne Rice. Pour la romance : Katy Evans, Christina Lauren. Pour les polars/roman noir/thriller : Raymond Chandler, Ellroy, Chattam, Crumley…

Question 5 : Es-tu une grande lectrice? Si oui, as-tu un blog ou une plateforme? Comme tous les auteurs, je pense, je suis une très grosse consommatrice de livres, mais non, je n’ai pas de blog ou de plateforme. De temps en temps pour le fun, je poste une petite chronique très subjective sur la page Facebook d’une amie.

Question 6 : Soyons un peu gourmandes 😛 Quel plat te faudrait-il pour une soirée parfaite? Quelle boisson l’accompagnerait ? Hmmm… Pina Colada en apéro, raclette avec les copains autour de la table 😉 Je ne suis pas compliquée. Après, je ne crache pas contre un bon foie gras avec une succulente bouteille de vin blanc.

Question 7 : Passons à la fameuse question de l’île déserte… Quels sont les trois objets que tu emmènerais avec toi? On me l’a déjà faite celle-là : un couteau, mon mari, des préservatifs.

Question 8 : Et si… Tu pouvais dîner avec dix artistes morts (toutes catégories confondues) qui choisirais-tu pour partager ta table? Wouah 10 ! Jim Morrison, Janis Joplin, Elvis Presley, James Dean, Charlie Chaplin, Tolkien, Raymond Chandler, Patrick Swayze… je sèche pour la suite. 

Question 9 : Quelles sont les conditions pour que tu puisses écrire convenablement (musique, boisson, nourriture…) ? Café, musique et c’est parti…

Question 10 : Quelle est pour toi la soirée parfaite? Soirée en amoureux, bien sûr. Peu importe où, du moment que mon homme soit avec moi. Être ensemble, c’est l’essentiel.

Question 11 : Pour les personnes qui ne connaissent pas tes oeuvres… Pourrais-tu nous en parler un peu plus…? Quel est ton univers? Univers très varié en réalité. J’ai commencé à écrire des romances quand j’avais 15 ans, mais je me suis vite orientée sur la fantasy à 20 ans, qui a abouti à la parution du Porteur de Mort. Ensuite, je suis brièvement revenue à la dark romance, historique qui plus est, avec Jeu Vespéral, avant de repartir à nouveau sur la fantasy. Puis, je me suis installée dans le monde de la littérature érotique depuis… trois ans environ. Mon univers romance est aussi  très varié : cela passe de la fraîcheur, quoique saupoudrée d’une touche de sarcasme, avec Love Business, à la cruauté froide de Sans Cœur et à la folle passion de No Love No Fear.

Question 12 : Es-tu capable de me donner les noms de tes trois personnages de fictions préférés? Pour les auteurs que j’apprécie :  Benett de Beautiful Bastard. Greyson de Fight for Love. Lestat le vampire, d’Anne Rice. Pour les miens : Yano, de No Love No Fear.  Béni de Love Business et Ciaràn de Sans Cœur et Sans Âme.

Question 13 : Lequel de tes personnages te correspond le plus? Pourquoi? Yano, parce qu’il râle souvent.

Question 14 : As-tu d’autres hobbies que l’écriture dans la vie? Dis m’en plus! Hormis la lecture et la musique, non, je n’ai pas le temps d’en avoir d’autres. C’est parfois l’inconvénient d’une folle passion. Je ne vis que par et pour elle.

Question 15 : Parlons musique … Quels sont tes artistes favoris? Comme pour les romans, j’aime beaucoup de choses différentes et donc des artistes très divers. J’adore Janis Joplin, Billie Holiday, dans les plus vieux, et même Credence Clearwater Revival, là, si vous connaissez, vous faites partie des durs du rock. Pour les plus récents : Amy Winehouse, Asaf Avidan, Alex Hepburn, Hozier… mais je n’ai pas vraiment d’artistes favoris, parce que j’écoute une multitude de playlists différentes.

Question 16 : Comment et quand te vient l’inspiration? Es-tu du genre à te lever en pleine nuit pour griffonner tes idées sur un bout de papier? Non, la nuit, je dors et je rêve aussi. L’inspiration vient souvent de là. Mon temps de travail s’est adapté à ma vie de maman. J’écris dès que j’ai une minute à moi.

Question 17 : Si tu devais habiter dans un autre pays que dans l’actuel, lequel choisirai-tu et pourquoi? Nouvelle Zélande, pour les paysages somptueux et la population très sympathique.

Question 18 : Qu’est ce qui te rend le plus heureuse dans la vie? Ma famille, évidemment.

Question 19 : Si tu pouvais avoir un super pouvoir, lequel serait-ce? Lire les pensées !

Question 20 : Peux-tu nous en dire un peu plus sur tes prochaines sorties littéraires? Attention, l’année 2017 va déborder. Prochainement, bien sûr, vous aurez Love Business chez Nisha Editions. Ensuite, à compter de 2017, No Love No Fear en trois volumes, chez Hachette Black Moon, Sans Cœur et sa suite, Sans Âme. Le Porteur de Mort volume 1 est sorti en septembre dernier, le tome 2 sortira en mai prochain, aux éditions Plume Blanche.

Question 21 : Puises-tu dans des événements de ta vie personnelle pour t’inspirer des situations dans tes romans? Observes-tu tes proches pour ajouter leurs traits de caractère à tes personnages? Mon Dieu, non, sinon les trois quarts de mes proches seraient très très bizarres ! En revanche, le moindre petit détail peut faire effet boule de neige et créer toute une situation complètement abracadabrantesque (pas mal de placer ce mot^^) ensuite.

Question 22 : J’ai eu la chance de pouvoir lire Love Buisness que j’ai trouvé excellent. Comment réagis-tu les jours de parution de tes romans? Es-tu du genre à fixer les écrans et à retourner Internet de fond en comble ? 🙂 Haha, oui je suis du genre à fixer mon écran, mais uniquement parce que je suis une geek invétérée, sinon je ne réalise pas vraiment le jour de la sortie ce qui se passe. Cela vient surtout quand je commence à avoir les retours des premiers lecteurs, ça prend un tour beaucoup plus réel

Je te laisse le mot de la fin :p Merci pour cette interview haute en couleurs ! Aux futures lectrices, j’espère que vous trouverez votre bonheur dans toutes les sorties à venir. Aux anciennes, j’ai hâte de vous retrouver.

Publicités

12 réflexions sur “Love Buisness Tome 1 – Angel Arekin

  1. Ce n’est a priori pas du tout le genre de lecture que j’apprécie outre mesure. Mais je dois dire que tu le vends très bien, et l’auteure a l’air très sympa, ce qui me motive toujours un peu à faire de nouvelles découvertes même si pas dans les genres que je lis habituellement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s