Fairest of all : A tale of the Wicked Quinn – Serena Valentino

fairest_of_allRésumé : La méchante reine n’a pas toujours été mauvaise. Après la mort de la mère de Blanche-Neige, elle épouse le roi et devient souveraine. Entre l’amour de son époux et la petite fille qu’elle affectionne comme sa propre enfant, elle s’épanouit pleinement, jusqu’au jour où le roi meurt à la guerre. Elle est seule, à la merci d’un miroir maudit lui rappelant sans cesse une enfance détestable…

Mon avis : Je vous avoue que j’ai craqué pour la couverture. Je la trouve magnifique. En plus, lorsque l’on enlève la couverture du roman, la méchante sorcière nous lance un beau sourire d’édenté qui fait bien peur. En cette période, ma lecture était parfaitement choisie donc. Couverture sombre et tentatrice, à l’image de la Reine.

Etant une très grande et vieille fan des Disney c’est avec grand plaisir que je me suis plongée en immersion de l’autre côté du miroir pour comprendre et savoir comment la méchante reine a pu en arriver là.

Ce fut déjà une belle façon de me replonger dans une langue que j’adore : l’anglais. En effet, j’ai décidé de lire cette saga en anglais. D’autres tomes sont déjà parus (sur Ursula de la Petite Sirène et sur la Bête de la Belle et la Bête) et je ne pouvais pas patienter leur parution en français. Sachez quand même que ce premier tome est disponible en français sous le nom de  « Miroir, miroir ».

J’ai passé un très bon moment. J’en ai presque oublié que je lisais l’histoire de la méchante Reine tant elle a pu aimer, protéger Blanche Neige des horreurs de ce monde.

On découvre son histoire, son passé. Une mère aimante décédée à sa naissance. Un père cruel, méchant qui la rabaisse plus bas que terre. Elle vit dans la crainte des coups de son père qui passe plus de temps avec ses miroirs qu’avec elle tant elle le dégoûte.

Son histoire change lorsque le Roi l’épouse et fait d’elle une reine aimée du peuple, de sa belle-fille et de son époux. Elle n’est que gentillesse et tendresse.

Je l’ai trouvé très touchante. Ce qui rend la transformation et sa descente aux enfers fairest-of-all-23encore plus repoussante et répugnante. Le fait de lire son histoire l’a beaucoup humanisé à mes yeux.

J’ai trouvé Blanche-Neige aussi douce et ayant un cœur pur. Elle ne comprend pas et n’arrive pas à en vouloir à sa « Momma ». On rencontre aussi les trois sœurs très étranges. Elles sont effrayantes et complètement folles. J’ai bien aimé leur présence qui apporte beaucoup. Vérona est aussi un personnage important dans l’entourage de la reine. Elle est belle, pure, intelligente et loyale à l’image de Blanche Neige.

J’ai trouvé les relations très bien ficelées. Que ce soit entre la Reine et son marie, le roi et Blanche, Vérona et la reine, le miroir et la reine ou encore Blanche et Vérona. Tout a un sens et à plus d’une fois j’ai poussé des « AHHHHH ! Mais oui ! Mais bien sur ! » J’ai trouvé l’intrigue rondement menée et des petits détails très bien trouvés comme le fait que le père de la reine travaillait les miroirs pour gagner sa vie.

L’auteure vend du rêve made in Disney mais sans forcément nous prendre pour des enfants ce qui rend ce roman très intéressant pour les plus âgés d’entre nous qui aiment encore cet univers fantastique. J’ai hâte de me lancer dans les deux autres romans qui devraient bientôt arriver chez moi.

Serena Valentino a su humaniser un monstre et rendre ma lecture très agréable.

Ma note : 16/20

Publicités

18 réflexions sur “Fairest of all : A tale of the Wicked Quinn – Serena Valentino

  1. J’adore les réécritures de contes et lorsque j’ai vu ce livre en librairie, je n’ai pas pu résister, sa couverture est vraiment magnifique. C’est tout naturellement que j’ai acheté ce livre et qu’il se trouve dans ma PAL.
    En tout cas, j’ai vraiment hâte de le découvrir et j’espère que les autres tomes sortirons en français ^^

  2. Je ne connaissais pas du tout et je pense que ça pourrais me plaire!
    J’avais adoré le film Maléfique pour en apprendre davantage sur la grande méchante donc retrouver ce même genre d’histoire sur d’autres personnages Disney est super 😉

  3. ça donne envie ! J’avais bien aimé « Maléfique » sur le même principe. Découvrir comment le méchant est devenu méchant et comment il était à la base ! peut-être que je me laisserais tenter par la VF

  4. Ca, c’est une lecture qui me tenterait bien. J’aime quand les méchants ne sont pas juste des méchants, et quand il y a des nuances…
    Est-ce que l’anglais est abordable ? Sinon, je me rabattrai sur la VF.

    • L’anglais est assez abordable oui. Il y a un peu d’anciens mots mais honnêtement je suis passée très facilement au dessus. Tu comprends le sens général des phrases sans aucun problème 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s