Les brumes de GrandVille – Tome 1 : Monotropa Uniflora – Gwendoline Finaz de Villaine

1540-1Résumé : 1919. Au lendemain de la première guerre mondiale, Apollonie devient professeur de musique. Belle, libre et déterminée, la jeune orpheline découvre la vie au château de Grandville. Elle ne tarde pas à faire la connaissance du fils de la Comtesse, le magnétique et mystérieux Hector, dont la beauté n’a d’égal que le cynisme. Apollonie, encore troublée par cette rencontre, tombe sous le charme indécent d’une voix mystérieuse sortie des ombres… Peut-on tomber amoureux d’une voix, d’un simple esprit, sans perdre son âme ?

Mon avis : Je remercie chaudement Gilles Paris et son équipe ainsi que les éditions French Pulp qui nous offrent de très beaux moments de lectures : en effet, voici le cinquième roman que je lis de cette maison d’éditions et c’est encore une merveilleuse lecture ! Je suis vraiment très heureuse d’avoir croisé cette maison d’édition sur mon chemin !

Voici donc une aventure palpitante au lendemain de la Grande Guerre (1914-1918). Moi qui aime les romances historiques, ici, je n’ai pas été déçue. Bien évidemment, le contexte historique n’est pas le même que celui dans lequel je vis mes histoires d’amour habituelles et j’avais un peu peur de l’aspect guerrier mais figurez-vous que la guerre est vraiment en arrière-plan : on subit les conséquences de la guerre mais aucun bombardement et morts (c’est ici la fin de la guerre) : on essaye de revenir à la vie normale même si c’est vraiment très délicat.

On rencontre Apollonie (J’adore l’originalité du prénom) : j’ai vu ici une référence au Dieu13254289_1045349628891225_4894523684186030036_n Apollon qui est le dieu des arts, de la musique ainsi que du chant. Etant donné qu’Apollonie est une jeune professeure de musique, je n’ai pu m’empêcher de faire le lien entre les deux. Bref, je ferme cette parenthèse ^^

Apollonie est une jeune femme qui est intégrée à la vie au Château de Grandville. Elle a connu quelques difficultés au début qui se sont vite arrangées au final. C’est une jeune fille très intelligente ainsi que courageuse. Elle est belle, pleine de bon sens ainsi que d’humour.

Contrairement à l’austérité que l’on peut trouver dans les grandes maisons voire domaines de cette époque, ici, la Comtesse est bienveillante à l’égard de son personnel malgré le fait qu’elle survive dans ce grand domaine sans son mari : mort quelques années auparavant d’une maladie cruelle. Personnel qui est très gentil, sympathique, la bonne ambiance règne dans cette maison où il fait bon vivre, ce qui est rare à la sortie de la guerre. Elle rencontre Mathilde, sa voisine de chambrée qui est une jeune fille très belle, dynamique et libérée. Une belle amitié se forme entre elles. Apollonie est là pour apprendre la musique aux filles de la Comtesse : elle se lie quelque peu d’amitié avec elles aussi. L’ambiance est agréable au sein de la maison.

Hector de MontFaucon, le fils de la Comtesse revient du front. Il revient changé, distant et un peu rustre sur les bords alors que dans les souvenirs de la maison et du personnel, c’était un être charmant, doux et bienveillant. On met ça sur le compte de la guerre, elle l’a transformé vu les horreurs qu’elle lui a montrées.

Cependant, la présence d’un fantôme va faire vivre à Apollonie une aventure rocambolesque ! J’ai adoré !!!!!!! C’est la première fois (tout du moins, première fois que c’est aussi marquant pour moi) que je rencontre une romance aux traits historiques avoir une touche de fantastique ! J’ai tellement adoré ! On rencontre donc un fantôme qui aide Apollonie à percer le mystère qui plane autour de la famille depuis le retour du fils bien aimé. J’ai beaucoup aimé suivre cette aventure. Elle était très belle. J’ai avalé les 350 pages (environ) en quelques heures. Je suis vraiment très surprise par cette histoire et surtout par l’histoire d’amour qui est très prenante : on vit vraiment les débuts et les déboires de cet amour qui semble impossible.

16005489-Hiboux-mignons-et-heureux-sur-l-arbre-avec-des-coeurs-Banque-d'imagesJ’ai vraiment hâte d’avoir la suite entre les mains. Je suis certaine que le deuxième tome va être aussi bon que le premier. C’est un très beau coup de cœur pour moi : les personnages sont tous très différents et très bons : ils ont un caractère bien particulier qui font tous avancer l’histoire. Les lieux sont très mystérieux et teintés de mystère. On sent bien que quelque chose ne va pas : on cherche et fouille dans les multiples pièces du domaine. L’intrigue est aussi très bonne, je ne trouve rien à redire. Le tome un se termine avec un peu de peine pour ma part mais j’ai hâte de voir ce que l’auteure nous réserve pour la suite ainsi que l’intrigue !

La plume de l’auteure est très accessible et additive. On est plongé dès les premiers mots dans un univers particulier qui est charmant, c’est vraiment très agréable.

De plus, j’ai beaucoup apprécié qu’à la fin du roman, on a un petit récapitulatif des personnages croisés au fil des pages (il est vrai qu’ils sont nombreux) ce qui nous permet de ne pas être perdu.

Vivement la suite !

Ma note : 20/20

 

Publicités

12 réflexions sur “Les brumes de GrandVille – Tome 1 : Monotropa Uniflora – Gwendoline Finaz de Villaine

  1. Oh, tu en parles vraiment bien, tu donnes envie à 200% sur ce coup. Et j’aime beaucoup la couverture (rien à voir avec la choucroute, mais c’est le genre de détail qui compte !)

  2. 20/20 ? Waouh c’est rare chez toi donc je ne peux que succomber à la tentation d’autant plus que la première de couverture me parle totalement ! ❤

    • Ah oui ! C’est vrai que la couverture est hyper originale 🙂 je te conseille de jeter a oeil a la collection il y a pleins de sagas avec ce genre de couverture 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s