Dakota Song – Ariane Bois

dakota-song-899343-264-432Résumé :  » Il y a New York et il y a le Dakota.  » New York, 1970. Shawn Pepperdine, jeune de Harlem, assiste, horrifié, au meurtre de son meilleur ami. Pour échapper aux assassins, il trouve refuge dans les sous-sols du Dakota, l’immeuble le plus mythique de Manhattan. Au coeur d’une ville en pleine ébullition, le Dakota reste, lui, immuable : un club très fermé, un château médiéval sur Central Park, un havre de paix des  » rich and famous « . S’y côtoient Lauren Bacall, Leonard Bernstein et Rudolf Noureev. Ici, Polanski tournera les images du film Rosemary’s Baby. Devenu le premier portier noir du Dakota, Shawn côtoie ses résidents : Nigel, Abigail, Nathan, Cherie, Becky, Andrew, Tyler et les autres. Quand la plus grande star du monde, John Lennon, emménage à son tour, l’immeuble et sa communauté s’enflamment… Dakota Song est le portrait survolté d’une Amérique en pleine révolution artistique, intellectuelle et sexuelle, celle de la Beatlemania et du disco, du Studio 54 de Warhol et du Chelsea Hotel, du scandale du Watergate et d’une décennie de violences

Mon avis : Dans un premier temps, laissez-moi remercier chaudement Gilles Paris pour ce Service Presse ainsi que Jules, son stagiaire qui est très gentil et chaleureux. Cela fait très plaisir de pouvoir correspondre avec des personnes si sympathiques. Je remercie aussi la maison d’édition Belfond pour ce beau roman.

Dans un second temps, laissez-moi vous parler de ce merveilleux roman.

J’ai choisi ce service presse parce que je suis tombée amoureuse de cette couverture qui véhicule beaucoup de choses selon moi.

Je vous le dis tout de suite, c’est un très beau coup de cœur. Ce roman est l’histoire de Shawn Pepperdine, un jeune homme noir qui vit dans le Harlem des années 1970. Lorsque son meilleur ami Sly se fait tuer sous ses yeux, le monde de Shawn s’effondre. J’ai trouvé ce personnage très touchant.

Une opportunité s’offre à Shawn et le voilà pris dans l’équipe du Dakota, un immeuble bien loin du cœur de Manhattan qui abrite des célébrités mais aussi des personnes riches.

Ce roman se construit sur de courts chapitres qui changent de narrateurs. Chapitres courts, qui permettent de suivre tout le monde. On a l’impression de faire partie des habitants de cet immeuble, de la vie quotidienne des habitants ainsi que de ceux qui y travaillent. Cela forme une belle famille aux cultures diverses et variées.

En quelques mots, il faut absolument prendre conscience du contexte historique : on est en pleine ségrégation. Les États Unis sont encore imbibés du racisme. C’est une période où les noirs sont vus comme pauvres, violents et une race inférieure comparée aux blancs.

Le Dakota a quelque chose de magique. Il gomme les frontières, supprime les barrières. Que ce soit la couleur de la peau, la richesse et la pauvreté, la culture et son manque. Bref, le Dakota est une grande famille. On ressent vraiment l’amour que les gens peuvent se porter ou non. J’ai beaucoup aimé l’amitié entre Nigel et Shawn : l’un blanc, homosexuel et bourré de culture devient ami avec un grand noir, baraqué qui fait tomber toutes les minettes. J’ai trouvé ce duo très drôle et très attachant.

J’ai beaucoup aimé la fluidité de cette lecture. On avale les 400 pages très facilement.6d5e0a4443ae8251033796daab027cc8_400x400 L’écriture est dynamique, fluide et pleine d’humour. C’est un récit bienveillant qui nous permet d’en savoir un peu plus sur la vie à Manhattan dans les années 1970.

J’ai aussi beaucoup aimé que le roman se reporte à des faits réels. On peut donc y trouver des célébrités comme John Lennon ainsi que sa femme Yoko Ono. On en trouve beaucoup d’autres qui prennent part à la vie quotidienne des gens qui ne sont pas célèbres : ils se retrouvent tous pour les fêtes et sont liés par un sentiment d’amitié sincère.

En bref, j’ai beaucoup aimé cette lecture que je conseille à tous. Il véhicule de belles notions comme l’amitié, l’amour et l’envie de s’en sortir. On dépasse les limites et les barrières. C’est très beau et fort.

Ma note : 19/20

Publicités

14 réflexions sur “Dakota Song – Ariane Bois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s