La lanterne des morts – Janine Boissard

9782213704531-001-X_0.jpegRésumé : Lila et Adèle sont sœurs. Belle, brillante, passionnée, Lila ne rêve que de mener la grande vie. Hélas elle est victime de bipolarité, cette terrible maladie où le meilleur côtoie le pire. Adèle est douce, tendre, responsable. Les années passant, de lourds soupçons pèsent sur Lila. Autour d’elle, plusieurs événements tragiques, toujours liés à des affaires d’argent. Mais sans jamais la moindre preuve. Voyant sa sœur s’attaquer à celui qu’elle aime, les yeux d’Adèle s’ouvrent enfin. Menant une discrète enquête, elle découvre la vérité. Mais cela suffira-t-il à sauver Vivien ? C’est dans les beaux paysages du Périgord Noir, où flottent les arômes de truffe et de bon vin, que se passe cette histoire de famille comme Janine Boissard excelle à les raconter, mêlée d’un suspense qui ne faiblit jamais.

Mon avis : Je remercie Gilles Paris, les éditions Fayard ainsi que Jules qui fait un travail spectaculaire en chouchoutant les partenaires. Alors un grand merci Jules !

J’ai souvent entendu parler de Janine Boissard sans pour autant lire ses romans. J’ai sauté sur l’occasion quand j’ai vu que je pouvais le demander en Service Presse. Mon erreur est réparée, maintenant, laissez-moi vous parler de ce roman « La lanterne des morts ».

Ce fut une lecture rapide. Le roman est très agréable en tant que livre objet : j’ai trouvé la couverture très belle et assez mystérieuse. Voilà un très bon point de départ je trouve.

On se retrouve dans une région de la France que je ne connaissais pas : le Périgord et plus précisément le Périgord Noir. Région viticole et truffière, les paysages décrits sont sublimes. Ils passent les saisons, les mois et même les années sans que je n’ai perdu une miette des descriptions des décors.

On rencontre Lila et Adèle qui sont sœurs. Lila est l’aînée bipolaire qui mène une vie insouciante et belle. Elle est belle, elle plait aux hommes et elle le sait. Son caractère effronté, rebelle et insouciant plait. Lila plait à tout le monde, que ce soit les hommes et les femmes. En effet, Lucette lui voue un véritable culte.  Adèle est plus jeune mais aussi plus responsable. Elle porte sur son dos le poids des erreurs de sa sœur et la mort de ses parents. Malheureusement, après le décès de son père, elle hérite du domaine qu’elle gère toute seule avec l’aide de son personnel : Gaston et Lucette. L’amour entre les deux sœurs est bien présent mais des fois, étouffé.

On a des personnages mi secondaires mi principaux intéressants : Vivien, le voisin et ami footer-logo-fayarddes deux sœurs. Il habite le château et possède le domaine viticole d’à côté. Les deux familles sont proches. Adèle est mieux perçue que Lila. Elle est beaucoup plus fiable.

Après des années d’absences, Lila revient au manoir et Adèle déchante très vite : sa sœur a changé, elle est étrange.

J’ai beaucoup apprécié l’évolution du duo Adèle/Vivien mais surtout l’évolution d’Adèle. On la voit comme une petite fille au début du roman qui grandit et se responsabilise au fil des pages. C’est très appréciable.

Le comportement de Lila est très dévastateur : en plus de la relation qu’elle entretient avec sa sœur, sa maladie dévaste aussi la relation qu’elle a avec Vivien. J’ai trouvé qu’Adèle avait bien fait de parler à sa sœur. La maladie est parfois un merveilleux prétexte pour lui excuser les bêtises qu’elle fait.

Plus la lecture se passe, plus on découvre les mystères qui planent autour de la famille, de l’ex-belle famille de Lila qui elle aussi se pose des questions : Adèle creuse et découvre les effroyables vérités sur sa sœur. Jusqu’au bout on est surpris. C’est vraiment très bon !

Le mystère plane du début à la fin du roman, c’est très appréciable. Un bon roman plein de suspens. Plus ma lecture passait plus je me disais « mais, ce n’est pas possible ! ». L’auteure pousse l’intrigue jusqu’à l’explosion. J’ai vraiment été surprise par cette lecture. C’est vraiment très bon.

Je suis contente d’avoir découvert cette auteure. Je renouvellerai l’expérience sans aucun problème.

Ma note : 16/20

Publicités

16 réflexions sur “La lanterne des morts – Janine Boissard

  1. Ce n’est pas la première fois que j’entends parler de cette auteure ! Le résumé et le titre m’attirent pas mal, mais ta chronique me donne envie de découvrir ce roman par moi même 🙂
    Victoire

  2. J’ai lu une quinzaine de romans de Janine Boissard, spécialiste de la « saga familiale » dont j’aime beaucoup l’écriture. Je n’ai pas encore lu « La lanterne des morts » mais je peux te conseiller son roman « Chuuut » qui traite un peu des mêmes thèmes avec une histoire de famille, de non-dits, un meurtre et du suspens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s