La marquise aux poisons – Guillaume Lenoir

41BwZwsq3ZL._SX195_Résumé : Le parcours de l’une des criminelles les plus célèbres de l’Histoire. Dévorée par son amour pour le chevalier de Sainte-Croix, Marie-Madeleine d’Aubray, marquise de Brinvilliers, mène un train de vie dispendieux. Prête à tout pour satisfaire les goûts de luxe de son amant, et manipulée par un homme sans scrupules, elle sera emportée dans un engrenage meurtrier, marquant d’un voile noir le règne du Roi Soleil.

Mon avis : Je tenais à remercier mes nouveaux partenaires qui sont vraiment très gentils : Évidence Éditions. Grâce à eux, j’ai pu découvrir La marquise aux poisons de Guillaume Lenoir.

Ceux qui me lisent souvent savent que j’adore la période de l’histoire de France qui concerne Louis XIV, Versailles et si je devais choisir une période bien particulière du règne du Roi Soleil, ça serai sans hésiter l’affaire des poisons qui a secoué le peuple de France ainsi que la Cour de Versailles.

Lorsque j’ai vu qu’Évidence Éditions proposait un service presse sur cette période, j’ai foncé, j’ai lu, avalé les mots et adoré ma lecture !

On retrouve la marquise de Brinvilliers qui est l’une des grandes figures de l’affaire des poisons. C’est la source même de tous les petits empoisonneurs de Paris et des alentours.

Nous avons tendance à la voir comme l’empoisonneuse qui a mis le feu aux poudres à Paris en la déshumanisant complètement. J’ai beaucoup apprécié ce point dans ce roman historique : en effet, on la voit évoluer dans son quotidien. En effet, elle vit, respire auprès de ses enfants, de son époux et de ses amants. Même si elle a un côté assez froid et stricte, elle reste une femme malheureuse sous le contrôle de Sainte Croix qui est un homme détestable.

La marquise de Brinvilliers est connue pour avoir empoisonné son père et ses deux frères mais aussi pour avoir laissé une lettre (que personne ne devait lire) pour se repentir de ses erreurs à la fin de sa vie. La liste des péchés est longue, abominable et effroyable : entre inceste et empoisonnements, ses aveux font froid dans le dos.

Le côté historique est très plaisant, on en apprend beaucoup sur ce personnage. Ce côté historique est mélangé à un petit côté fictif (non dans les évènements) qui est quelque peu obligatoire puisque nous n’avons pas de tableaux ni d’indications à part une esquisse peu avant sa mort. Marie Madeleine d’Aubray est donc décrite dans ce roman comme l’auteure la voit. Je reste persuadée qu’il n’est pas loin de la vérité.

On en apprend aussi plus sur les compagnons de la marquise de la Brinvilliers. Oncropped-cropped-Logo-évidence-éditions-final retrouve Sainte Croix qui est son amant mais bien plus manipulateur et horrible que ce que l’on peut penser. Alchimiste à ses heures perdues, il confectionne les pires poisons que la médecine ne peut pas détecter. Il tient Marie-Madeline sous son joug. Il lui souffle les pires idées et en arrive à commettre le pire : l’inciter et la forcer à faire tuer son père ainsi que ses deux frères. Il ne l’aime pas, comme un amant devrait aimer son amante. Il n’est intéressé que pour son argent. Il lui fait prendre un chemin dangereux qui la pousse à la ruine. Elle passe son temps à dépenser l’argent qu’elle n’a pas et Sainte Croix y est pour beaucoup. Autre homme dangereux qui tourne autour de la marquise : La Chaussée. C’est l’homme de main de Sainte Croix qui empoisonne ses deux frères. Avant sa mort, il dénonce la marquise ce qui annonce sa déchéance.

La fin de la vie de la Brinvilliers est complètement différente de ce que j’avais pu imaginer.  Elle reste très gentille, douce avec les gens qui restent avec elle jusqu’à l’échafaud.

En bref, les fans d’histoire vont adorer. Il est très bon, Guillaume Lenoir est un auteur qui a une plume faite pour l’histoire. J’ai vraiment beaucoup aimé ! J’ai hâte d’avoir un autre roman dans les mains.

Ma note : 18/20

Publicités

12 réflexions sur “La marquise aux poisons – Guillaume Lenoir

  1. Si c’est une de tes périodes préférées, tu as du être comblée. personnellement moi et l’histoire, ça fait 2 en général et je dois dire que l’époque des rois ne m’a jamais vraiment captivée

    • Oh, je comprends bien. Il n’y a vraiment que la période du Roi Soleil que je trouve exceptionnelle après, c’est vrai que cela m’intéresse un peu moins aussi =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s