Le souffle des feuilles et des promesses – Sarah McCoy

CVT_Le-souffle-des-feuilles-et-des-promesses_6077Résumé : Hallie Erminie, issue d’une famille de planteurs du Kentucky, est une jeune femme de caractère. À New York, où elle s’est mis en tête de trouver un éditeur qui publierait son premier roman, elle fait la connaissance de Post Wheeler, un journaliste célibataire et fier de l’être. Sous des abords arrogants et rustres, il est en fait d’une compagnie agréable.

Tous deux discutent à bâtons rompus de la vie culturelle new-yorkaise, bouillonnante en cette fin de xixe siècle, et s’attachent l’un à l’autre sans oser se l’avouer. Malheureusement, quand Post part pour l’Alaska du jour au lendemain, la possibilité d’une histoire d’amour s’évanouit.

Commence alors un chassé-croisé, des États-Unis à l’Italie en passant par l’Angleterre et la France. À chacune de leurs rencontres, les sentiments des deux jeunes gens ne font que croître. Le destin les réunira-t-il enfin?

Mon avis : Je remercie chaleureusement Camille et les éditions Michel Lafon pour ce fabuleux envoi encore une fois. J’apprécie grandement travailler avec cette maison d’éditions qui me réserve toujours de belles et grandes surprises : c’est ça que l’on recherche non ? Ici, avec ce roman, on a une intrigue plutôt « banale », je m’explique : une femme et un homme que tout oppose vont se lier d’amitié. C’est quand même assez simple, du « déjà vu » mais ici, l’auteure parvient à nous tenir en haleine jusqu’au dernier mot de la dernière page.

La première chose qui m’a plu c’est la couverture de ce roman. Je la trouve sublime ! J’ai fondu pour cette belle couverture qui retranscrit à merveille ce siècle que j’aime tant lire.

On fait la rencontre d’Hallie Erminie, une jeune femme qui vit dans le Sud des Etats Unis à la fin des années 1800. Encore très imprégné et stigmatisé par les récents évènements (guerres…), les Sudistes voient d’un mauvais œil les Nordistes et inversement. Hallie a secrètement toujours voulu être une auteure : ce qu’elle parvient à faire. Elle devient auteure à succès qui a un caractère bien trempé ! J’ai beaucoup aimé la détermination et la fascination dont Hallie peut faire preuve.  Elle est franche, n’a pas peur d’être ce qu’elle est, de dire ce qu’elle pense. Elle est fière d’où elle vient, de sa famille et ne renierai rien de ses racines pour rien au monde.

D’un autre côté, on rencontre un jeune homme intrigant. On peut commencer par son nom : Post Wheeler. Un jeune homme, journaliste et écrivain qui a la tête sur les épaules. Un peu trop même, je trouvais par moment qu’il était très dur avec Hallie et ses compagnons. En effet, il a l’air d’être désabusé par la vie et de la voir d’une manière bien sombre. Il a un sens de l’humour très noir et est plutôt charmant.

J’ai beaucoup aimé les étincelles que les rencontres entre Hallie et Post font. J’ai beaucoup apprécié ce couple d’amis. En effet, l’amitié se crée au fil des pages et de leurs balades. Tout est clair entre eux jusqu’au moment où Post quitte subitement New York pour l’Alaska sans donner de nouvelles à Hallie.

J’ai aussi beaucoup aimé le fait que le monde de l’édition ai une place à part entière dans ce roman. Longtemps exclusivement réservé aux hommes, j’ai beaucoup apprécié voir une femme évoluer dans ce monde éditorial.

On suit cette histoire à travers les continents, les pays et les villes : On passe par le 20100628104007michellafonKentucky puis par New York, on quitte les Etats Unis pour rejoindre l’Europe, plus précisément Londres et Venise. Nous visitons aussi l’Alaska. J’ai beaucoup apprécié voyager avec Hallie et Post. Les suivre dans leurs pensées, questionnements. C’est assez intéressant de voir comment Post considère Hallie et inversement.

Il y a beaucoup de personnages secondaires qui apportent beaucoup à l’histoire. C’est vraiment agréable. On se lie très facilement aux personnages principaux et/ou secondaires.

Ce roman est vraiment bon. C’est une belle romance avec un fond historique à peine perceptible. C’est assez surprenant et très agréable. J’ai beaucoup entendu parler de Sarah McCoy et j’avais vraiment envie de tenter une lecture. Je n’ai pas regretté mon choix avec ce Service Presse.

La plume est belle, douce et agréable. J’ai trouvé que Sarah savait retranscrire à merveille l’ambiance de ce siècle dans ce continent. On a vraiment l’impression d’y être. C’est surprenant et vraiment excellent.

J’ouvrirai de nouveau un roman de cette auteure sans hésitation. La plume est addictive et l’intrigue très bonne.

Ma note : 18/20

Publicités

20 réflexions sur “Le souffle des feuilles et des promesses – Sarah McCoy

  1. Merci pour la découverte. Ce livre m’intéresse beaucoup d’autant plus qu’il aborde le monde de l’édition. Je le note.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s