Colorado Train – Thibault Vermot

téléchargementLa poussière rouge. Les sombres Rocheuses. L’Amérique profonde, tout juste sortie de la Deuxième Guerre mondiale. C’est dans ce monde-là que grandissent Michael et ses copains : le gros Donnie, les inséparables Durham et George, Suzy la sauvage. Ensemble, ils partagent les jeux de l’enfance, les rêves, l’aventure des longs étés brûlants… Jusqu’au jour où un gosse de la ville disparaît. Avant d’être retrouvé, quelques jours plus tard… à moitié dévoré. Aussitôt, la bande décide d’enquêter. Mais dans l’ombre, le tueur – la chose? – les regarde s’agiter. Et bientôt, les prend en chasse…

Mon avis : Je remercie les éditions Sarbacane pour ce service presse que j’ai bien aimé. En effet, j’ai trouvé le résumé assez tentant. La littérature jeunesse parvient souvent à me transporter surtout lorsqu’il s’agit d’une intrigue pareille : en effet, je trouve vraiment sympathique d’avoir une bande de jeunes qui mènent une enquête sans forcément se soucier des dangers qui les entourent.

Dans un premier temps, je remercie les Editions Sarbacane pour leur patience. En effet, j’ai préféré prendre du temps pour écrire ma chronique parce que je voulais vraiment laisser mon euphorie retomber. J’ai eu du mal à mettre des mots sur ce que j’ai pensé.

Ici, la chose la plus importante pour nos personnages principaux c’est l’amitié. C’est une notion qui va nous être répété tout au long de ce roman. C’est une notion que j’aime beaucoup parce que je pars du principe que les amis sont la famille que l’on choisit. Parfois c’est douloureux mais quand on grandit et qu’on vit des choses incroyables ensemble, cela crée des liens.

Avoir des enfants en personnages principaux est une bonne chose dans le sens où ce sont des personnages qui ne cachent pas ce qu’ils ressentent. Il y a de la naïveté, des craintes et des joies. On sent qu’il n’y a pas de faux semblants et c’est vraiment agréable.

On fait un bon en arrière, en effet, l’univers que l’auteur nous propose est assez captivant. Ce n’est pas un univers que l’on voit très souvent dans la littérature jeunesse mais c’est très intéressant et super sympathique. En effet, cela change et le changement est très appréciable !

Bon, il faut quand même préciser que ce roman ne s’adresse pas vraiment aux pluslogo-editions-Sarbacane jeunes parce qu’on y parle quand même de meurtres d’enfant et aussi de cannibalisme, il faut le souligner.

Cependant, je trouve que l’auteur a beaucoup de talent dans le sens où j’ai trouvé que le sujet est très bien amené et que l’intrigue est rondement travaillée. Je me suis vraiment perdue dans cet univers que j’ai beaucoup apprécié ! De plus, la plume et la fluidité du style de l’auteur apportent beaucoup à l’histoire. De cette manière, on est propulsé dans un univers incroyable qui nous tient en haleine jusqu’au bout du roman.

J’ai aussi pu remarquer que les éditions nous proposent un roman plus important en termes de pages que les autres.

Pour les plus vieux d’entre nous, l’intrigue correspond quelque peu à l’intrigue des Goonies… Allez ! Ne vous cachez pas, je sais que vous êtes de nombreux fans.

Pour clore cette chronique, je peux vous dire que l’on est dans un univers carrément génial ! Ici, l’auteur s’impose comme étant dans le sillon des plus grands écrivains policier/horreur. Je pense notamment à Stephen King ou même Camilla Lackberg. Ce que nous propose Thibault Vermot ici est digne d’intérêt et nous permet de passer un excellent moment en compagnie de ce roman.

Avec La Fourmi Rouge, Sarbacane signe ici deux petites pépites bien différentes les unes des autres mais toutes aussi savoureuses l’une que l’autre.

Ma note : Un bon 20/20 (si j’aurais pu mettre plus, je l’aurais fait !)

16 réflexions sur “Colorado Train – Thibault Vermot

  1. Eh bien, ce livre a l’air… flippant ? Dérangeant ? Meurtre d’enfant et cannibalisme dans le même bouquin, ça présage rien de bons ^^ Honnêtement, je ne me serais pas retournée sur ce livre avant d’avoir lu ta chronique. J’avoue que je ne vais toujours pas l’acheter mais si je le croise à la bibliothèque, je pourrais me laisser tenter !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s