Le mal des ardents – Frédéric Aribit

téléchargementRésumé : Une rencontre de hasard, dans Paris, entre le narrateur et Lou, jeune violoncelliste étrange et exaltée. Pendant quatre jours et quatre nuits, le narrateur suit les errances, les fulgurances, les caprices de Lou, sa musique, ses photographies et ses dessins, ce qui le lance, subjugué, à la poursuite de l’impossible qu’elle incarne. Prof de lycée, il jonglait jusqu’ici avec des cours désincarnés, des interros surprise et une vie personnelle éparpillée. Grâce à elle, il redécouvre l’incandescence portée à ses limites. Mais l’étrange devient inquiétant : Lou se gratte beaucoup, semble ne jamais dormir, s’embarque dans des délires parfois risqués… Un dernier concert, La Pathétique de Tchaïkovski, une étreinte fulgurante entre les deux amants, et Lou est prise d’une grande crise de convulsion. Elle est conduite à l’hôpital avant de sombrer dans le coma. Le diagnostic surprend tout le monde puisqu’il conduit à la boulangerie où elle achète son pain, infecté par l’ergot. Bouleversé, le narrateur se lance dans une enquête sur les traces de ce mystérieux « mal des ardents » qu’on croyait disparu. Il découvre la longue et ahurissante histoire d’un petit champignon parasite aux propriétés hallucinogènes ayant provoqué, avec des symptômes spectaculaires, des hécatombes depuis l’Antiquité jusqu’au XXème siècle, avant le cas insensé de Lou. Il apprend l’histoire de Saint-Antoine, saint patron des ergotiques, il s’intéresse comme Arthur Miller au procès des sorcières de Salem. Et sa vie de basculer dans une urgence absolue, une fièvre qui n’arrête pas de brûler dans ce qu’on appelle l’art, si cher à Lou.

Mon avis : Je remercie chaleureusement Gilles Paris, Jules et les éditions Belfond pour l’envoi de ce service presse que j’attendais avec grande impatience.

J’ai beaucoup entendu parler de ce roman de la rentrée littéraire. J’avais donc hâte d’ouvrir ce roman qui m’attendait sagement dans ma bibliothèque depuis quelques semaines.

Je ressors de cette lecture complètement bouleversée. Je suis littéralement tombée sous le charme de la plume de Frédéric Aribit.

On assiste à une rencontre due au hasard dans un métro. Le fil rouge de l’intrigue est lancé et nous assistons à une histoire d’amour tissée la trame d’une comédie dramatique qui ne nous laisse pas de marbre.

On peut parler de la plume de l’auteur qui m’a vraiment beaucoup plu. D’une élégance incroyable, j’ai trouvé une poésie dans ses mots.

J’ai beaucoup apprécié le personnage de Lou qui est un personnage incroyable. Déjà, elle apparait dans notre histoire comme une illumination. Elle vient et rayonne. Elle illumine tout le roman de sa présence. C’est vraiment excellent. C’est un personnage que j’ai tout de suite comparé à une fée ou elfe dans mon esprit.

J’ai beaucoup apprécié le couple que l’auteur nous propose. Et la manière dont les choses sont amenées dans ce roman. Tout s’imbrique d’une manière royale : c’est frais, limpide, fluide. On est propulsé dans un univers tellement réel. On s’y croit dès les premiers mots.

J’ai adoré comment l’on retrouve le titre du roman dans le roman en lui-même. En effet,6d5e0a4443ae8251033796daab027cc8_400x400 « le mal des ardents » n’est que le début de la recherche du narrateur. Je suis heureuse de vous dire que ce genre de roman prend aux tripes. C’est vraiment exceptionnel. Je ne lis pas beaucoup de romans de « la rentrée littéraire » mais ce dernier vaut vraiment le coup d’œil.

L’auteur parvient à nous faire vivre quelque chose d’incroyable en mêlant thèmes divers et variés. On y parle d’art, d’amour, de relation. C’est vraiment un roman que je vous conseille. Il m’est difficile de rentrer dans les détails tellement ce livre foisonne de bonnes idées. Il m’est difficile d’en parler sans vous dévoiler une part de l’intrigue.

Le narrateur nous propose quelque chose de très sympathique. Sa recherche sur cette infection, ce champignon, l’emmène dans des coins dont je n’aurais jamais soupçonné dans ce roman.

Je vous le dis mes amis, si jamais vous ne voulez pas vous plonger dans ce roman… Vous êtes fous. Tout le monde va adorer ce roman !

Ma note : 20/20

Publicités

18 réflexions sur “Le mal des ardents – Frédéric Aribit

  1. J’avoue que tout cela m’intrigue. Cela m’a tout l’air d’être un véritable coup de cœur en plus ! Cela me donne vraiment envie de découvrir l’écriture de cet auteur.

  2. Ah mais c’est un carton plein pour ce livre ! Je regrette de ne pas m’être laissée tenter 😥 Apparemment, j’ai été folle de ne pas l’avoir demandé !
    En tout cas, je suis ravie de voir que tu as adoré ta lecture, c’est rare de voir un beau coup de cœur !

  3. 20/20 ?! C’est carton plein alors ! Pas facile de parler d’un roman qu’on a adoré. En tout cas, je me le note celui-ci. Vu ton enthousiasme, il doit être vraiment génial ! Et comme ça, on dira pas que je suis folle XD

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s