14

L’interphone ne fonctionne toujours pas Tomes 1 et 2 – Pierre Etienne Bram

l-interphone-ne-fonctionne-toujours-pas---partie-1-894367-264-432Résumé de la première partie : « Objet : Hola je m’appelle Celia. Et toi ? Je suis celle qui n’arrive pas à te parler sur Meetic. . . Mais tu vois, je ne suis pas totalement muette quand on m’en donne les moyens À bientôt peut être ? Celia » Si seulement j’avais su, au moment d’ouvrir ce mail le tournant que ma vie allait prendre. . . Beaucoup de mes proches n’ont jamais vraiment pu comprendre notre histoire. « Comment as-tu pu continuer à garder contact avec elle après tous les lapins qu’elle t’a mis ? Ne crois-tu pas que ça cache quelque chose ? » « Non, je ne crois pas. . . Sa vie est compliquée. . . La mienne n’est pas simple non plus. . . Et puis sa voix était tellement envoûtante. . . » « Les autres ne comprendront jamais notre histoire. . . Ne les écoute pas. . . Demain je serai là. . . Promis » Comment résister. . .

Résumé de la deuxième partie : « Hola je m’appelle Celia ». Il y a 300 jours, déjà, c’estl-interphone-ne-fonctionne-toujours-pas---partie-2-943749-264-432 avec ces mots que j’étais tombé sous le charme de cette belle Argentine, rencontrée sur Meetic. Sa voix n’avait fait que confirmer mon attirance pour elle. Pourtant, nous ne nous étions toujours pas rencontré. . . J’avais commencé à douter sérieusement de la réalité de son existence vu qu’aucun de nos rdv Irl n’avaient abouti. « Elle est bien réelle et belle comme sur ses photos » m’avait rassuré Caroline, une amie qui, avec son mari, l’avaient rencontrée. Comment expliquer alors son refus perpétuel de concrétiser notre amour ? Tant d’énergie et de temps peut-être perdu, je désespérais de la tenir un jour dans mes bras. Mais en persévérant, on arrive à tout.

Mon avis : Je remercie vivement Pierre Etienne Bram pour sa gentillesse et sa patience. En effet, j’ai mis du temps à lire et à chroniquer ces deux romans. Je le remercie aussi pour m’avoir permis de poser toutes mes questions indiscrètes ou non et d’y avoir répondu sans langue de bois. Je remercie aussi Virginie et Amélia qui ont eu la superbe idée de mettre à disposition un roman coup de cœur qui n’est pas parvenu à faire partie de la sélection des dix premiers romans du prix des auteurs inconnus.

On fait la rencontre de Célia qui est une jeune femme qu’il rencontre sur Internet. Le personnage principal masculin n’a pas de prénom, je pense que c’est quelque chose de très intelligent.

Ce que cet homme amoureux a subi pendant quelques temps, je ne le souhaite à personne. Honnêtement, je ne pensais pas que cela était possible.

Comme je le dis, on fait la connaissance de Célia sur un site internet. Elle va bouleverser la vie de cet homme qui finira par ne jurer que par elle. Célia est une femme très sympathique au premier abord, elle fait miroiter des rencontres, des promesses à notre jeune homme qui devient de plus en plus malheureux et méfiant. En effet, malgré toutes ses promesses, Célia ne se montre pas, elle trouve toujours des excuses, des histoires rocambolesques pour ne pas venir aux rendez-vous proposés à mainte reprise.

Au début de ma lecture, je me suis demandée pourquoi le jeune homme ne l’envoie pas balader bien violemment. Plus les pages défilaient, plus je comprenais. La manipulation mentale de Célia est tellement forte qu’on ne s’en sort pas. Le jeune homme met sa vie entre parenthèse, il la fait passer avant tout et cela est très impressionnant.

Le jeune homme est entouré de sa famille, d’une amie Caroline, qui le soutient dans chaque moment de cette histoire. A chaque problème, évènement, elle est là pour lui. C’était une relation assez intéressante.

On voit quand même entre les deux parties de ce roman une belle évolution du personnage principal. Il grandit, comprend, se doute mais ne veut jamais vraiment voir la réalité en face jusqu’à ce que cette dernière lui éclate en plein visage.

C’est un livre que j’appelle « livre magique » une fois le nez dedans, on ne peut pas s’empêcher de tourner les pages, d’aller jusqu’à la fin sans faire autre chose entre deux. D’habitude, lorsque j’ai un roman en plusieurs parties ou tomes je prends du temps, je coupe par une autre lecture mais ici, j’ai enchaîné tellement je voulais savoir comment ça allait se terminer. Si Célia existait vraiment et comment elle allait s’expliquer. Je ne suis absolument pas déçue parce que j’ai lu. J’ai vraiment été saisie par la fin à laquelle je ne m’attendais pas.

Cela fait encore plus d’effet lorsque l’on sait que c’est une histoire vraie. La plume de l’auteur apporte beaucoup à ce roman. En effet, comme c’est son histoire, on la vit avec d’autant plus d’avidité, il y met tout son cœur et cela se lit parfaitement bien. C’est vraiment fluide.

Je vous conseille vivement de mettre votre nez dans ce roman !

Encore merci à Pierre Etienne pour ce roman, ses réflexions et son temps !

Ma note : 19/20

Publicités
6

Liberté, je dessine ton visage – Olivier Tarassot

61cNT3K8OpL._SX195_Résumé : Charlie est journaliste, en reportage au coeur de la Syrie. Julie, sa compagne, est urgentiste à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière. Leur destin bascule quand Charlie est enlevé par l’État Islamique. De Paris à Alep, en passant par la Turquie, des vies se croisent, se bousculent, s’abîment et ricochent comme autant d’existences projetées dans le fracas d’un monde où des hommes et des femmes ordinaires deviennent les résistants de la Liberté.

Mon avis : Je remercie Olivier Tarassot pour l’envoi de son roman en Service Presse. En effet, j’ai pris du temps pour discuter avec l’auteur. J’ai aussi pris du temps à lire ce roman, actuel, saisissant de réalisme. Nous parlons ici de l’Etat Islamique, de prises d’otages et de tout ce qui est lié à cette situation bien trop actuelle pour moi. C’était vraiment une bonne lecture dont je me souviendrais assez longtemps tellement elle m’a fait réfléchir.

On fait la rencontre de Charlie, un personnage exceptionnel, courageux, intelligent, qui se bat pour ses convictions et sa liberté. Il est enlevé par l’Etat Islamique et va vivre une situation horrible ainsi que dangereuse.

J’ai beaucoup apprécié le clin d’œil à Charlie Hebdo avec le prénom du personnage. En effet, je pense que cela reste l’attaque la plus saisissante que la France a pu subir puisqu’elle s’attaquait, en plus du côté humain, à notre liberté d’expression. Je pense donc que c’était très intelligent de la part d’Olivier Tarassot d’avoir nommé son personnage ainsi.

On suit plusieurs points de vue dans ce roman, on suit plusieurs histoires : on a celle de Charlie mais aussi celle de Julie, sa compagne, restée en France. On suit aussi l’histoire de Lola, jeune française partie en Syrie. J’ai trouvé ces trois points assez intéressants. On suit vraiment l’histoire via trois histoires très différentes. Cela ajoute et apporte beaucoup au roman qui gagne en force et dynamisme.

Les scènes sont vraiment incroyables. Elles sont saisissantes de réalisme. Par moment, c’est assez dur, c’est la vérité que l’on se prend en plein visage.

Cependant, je dois bien avouer que le changement de narration et de narrateur m’a un peu ennuyé et freiné dans ma lecture. Je ne suis pas contre habituellement même si je préfère une seule narration dans mes romans mais ici, on change radicalement de point de vue à tous les chapitres, cela est un peu déstabilisant.

La plume de l’auteur est très belle. Elle se prête très bien au sujet que l’auteur propose. Elle est fluide, dynamique et très sensible. C’est assez remarquable.

J’ai beaucoup apprécié l’histoire de Lola qui marque vraiment à quel point il est facile de se faire manipuler par des forces que l’on ne maitrise pas. On se rend compte aussi à quel point il est difficile de faire machine arrière lorsque l’on prend la décision de partir. Généralement c’est sans retour et quand il y a un retour, ce dernier n’est absolument pas facile.

On pense souvent aux gens qui partent mais ici, Olivier Tarassot marque aussi la difficulté pour les gens qui restent. Ceux qui restent, sans réponse et qui essayent de comprendre comment la personne a pu partir. Comment elle a pu en arriver là. J’ai trouvé ce point de vue très intéressant. Il ajoute beaucoup au roman.

Je pense que c’est un roman qui doit être lu par beaucoup d’entre nous. En effet, il est actuel, c’est un sujet sensible qui me semble très important. C’est vrai que c’est moins glamour qu’une belle romance mais des fois, il faut savoir passer au-delà de ça.

Ma note : 16/20

10

Même quai, voie en face – Julie Certines

51p1dCHTGqL._SX331_BO1,204,203,200_Résumé : « Elle est insolemment rayonnante. La lumière éclaire le haut de son visage et souligne parfaitement ses traits. J’aperçois les petites ridules qui dansent autour de ses yeux noisette. Je les aime tant. J’y vois tous les moments de joie que l’on a partagés. J’y vois le nombre des années passées ensemble qui me rend invariablement nostalgique. Elle s’arrête encore une fois, hésite, me sourit et je comprends. Ce sourire, ce n’est pas n’importe lequel. Ni forcé, ni crispé, il inonde tout son visage d’une toute autre manière et me laisse entrevoir un sentiment resté jusque-là inconnu. C’est un sourire sincère et bienveillant. Mais c’est surtout, un sourire de bilan. Celui que l’on fait à quelqu’un qui a été important, qui le restera mais qui est définitivement sorti du périmètre de sa vie. Elle est en train de me regarder comme une chose du passé, d’une époque révolue. Ce sourire est empli d’une tendresse amicale teintée de quelques regrets peut-être, l’ultime signe qu’elle ne reviendra plus. » La femme de Wandrille est partie. Elle l’a quitté pour un autre il y a environ un an. Il peine à comprendre pourquoi. Depuis, lorsque son tour de garde se termine, il raccompagne ses deux enfants, Léandre et Clara, dans leur nouvelle maison où il n’est plus qu’un invité de passage une semaine sur deux. Entre un emploi devenu plus un placard qu’une vertueuse réussite, des collègues envahissants, des allers-retours quotidiens en train de banlieue, un chat qu’il déteste et une famille au bord de l’éclatement, il s’accommode avec difficulté de cette nouvelle vie de célibataire faite de routine et d’arrangements. Il ignore encore que l’un de ses banals trajets va lui faire prendre des chemins dont il ne soupçonnait pas l’existence.

Mon avis : Je remercie vivement Julie Certines pour l’envoi de ce roman que j’ai bien apprécié. En effet, c’est toujours un plaisir de recevoir les demandes de la part des auteurs, surtout lorsqu’elles sont très bonnes ! Merci beaucoup Julie.

On fait la rencontre du personnage de Wandrille. Quel nom original ! Je l’ai trouvé attachant et assez sensible. Cela ajoute beaucoup au personnage de Wandrille. On suit le quotidien d’un papa séparé de sa femme. Il n’arrive pas à tourner la page mais fait face aux problèmes avec beaucoup de patience et de courage surtout pour ses enfants. Il déteste le chat qui vit chez eux, le beau-père de ses enfants et l’image pitoyable qu’il renvoie à son ex-femme. Son quotidien est assez proche du métro-boulot-dodo au final.

 J’ai été saisi par l’évolution de ce personnage qui est quand même spectaculaire. On fait irruption dans sa vie comme il fait irruption dans la vie de cette jeune fille qui ne quitte plus ses pensées. C’était vraiment une très belle idée de la part de l’auteure d’amener le sujet de cette manière. J’ai trouvé cela très intelligent.

Il ne peut plus penser à autre chose qu’à cette fille, croisée dans un train, pendant quelques secondes. C’était vraiment très beau à lire. J’ai beaucoup apprécié comment cette histoire se termine, je suis vraiment agréablement surprise de la tournure de ce roman, c’est vraiment très agréable.

Wandrille est un personnage que j’ai beaucoup apprécié en tant que personnage mais aussi en tant que valeur. Il porte des traits de caractère que j’aime beaucoup comme le courage et l’obstination. Il est aussi très maladroit mais sait vraiment ce qu’il veut, il ne lâche rien et c’est vraiment très beau à lire, c’est un sacré personnage pour qui je suis heureuse de voir cette fin.

La plume de Julie Certines est vraiment très belle à lire, elle est dynamique est très poétique. On ne s’endort jamais, je n’ai pas trouvé de longueurs dans ce roman c’était un coté très agréable. J’ai adoré sortir du quotidien de Wandrille. C’était excellent !

Si vous appréciez les romans courts, qui font voyager et réfléchir je vous conseille celui-ci qui est génial dans le genre !

Encore merci à Julie pour sa confiance !

Ma note : 17/20

14

Le fanatique des crachats – Amélia Varin

51og5CBYczL._SX195_Résumé : Judith vit seule avec sa mère, dans une maison éloignée de la ville, à l’orée de la forêt. Entre les amants de sa génitrice et son amie Cléo, elle mène une vie tout ce qu’il y a de plus morne. Alors que rien ne le laissait présager, Judith est assassinée et est condamnée à hanter les lieux du meurtre, où elle a tant de souvenirs. Ah, et en parlant de souvenirs, elle aimerait bien se rappeler qui l’a fait passer de vie à trépas. C’est vrai quoi, c’est quand même important ce genre de choses ! Ni tout fiel, ni tout miel Le fanatique des crachats triture de ses doigts sales la conscience de braves-gens-pas-si-braves-que-ça. Sombre et cynique.

Mon avis : Je remercie ma copinaute Amélia pour l’envoi de ce Service presse. Amélia me réconcilie de plus en plus avec le format « nouvelles » ce qui n’était absolument pas gagné à la base mais petit à petit, comme on dit, l’oiseau fait son nid et je vous avoue qu’ici, j’ai trouvé cette nouvelle assez sympathique.

Sympathique mais dérangeant. Ce n’est pas forcément dérangeant dans le format mais surtout dans le contenu. Je ne m’attendais absolument pas à cela. En effet, on a un sujet assez grave, assez sombre, assez dérangeant. Ce n’est absolument pas un frein à la lecture dans le sens où c’est très original. Personnellement, je n’avais jamais lu un roman ou une nouvelle ou quoi que ce soit sur le sujet, je vous avoue que l’expérience laisse des traces.

On fait la rencontre de Judith. C’est une jeune fille qui n’a pas forcément une vie facile. Entre sa mère qui enchaîne les amants, elle doit subir des scènes assez révoltantes pour une fille de son âge, c’est assez dur. Je vous avoue que par moment je l’ai beaucoup plaint. En revanche, elle a une amie Cléo pour laquelle mon avis reste mitigé entre agacement et approbation mais je trouve que les personnages sont assez bien construits. Le point fort de ces personnages c’est leur psychologie très travaillée bien que très différente pour chaque personnage. Je trouve qu’Amélia a fait un superbe travail dans ce sens.

Le format « nouvelle » est ici très bien choisi. En effet, je pense qu’avec un sujet pareil, une intrigue pareille, il faut que ça aille vite et non que cela dure parce que je pense que cela peut rapidement lasser. Ici, on a une dynamique assez dense et forte qui fait que l’on ne voit pas les mots et les pages défilés. C’est le côté que j’ai apprécié.

Je préfère prévenir, il ne faut pas laisser ce roman entre toutes les mains, il y a des scènes de sexe, de violence et parfois même, on combine les deux. Il ne faut absolument pas que les adolescents lisent cette nouvelle mais les adultes avertis, abusez-en ! Cette nouvelle en vaut le détour.

La plume d’Amélia apporte beaucoup à son œuvre. En effet, grâce à ces mmots, elle nous propulse dans un univers que j’ai beaucoup apprécié. Sa plume peut être qualifiée selon moi de « tut terrain ». Avec cette nouvelle qui diffère vraiment de ce que j’ai pu lire d’Amélia, elle nous prouve que sa plume est d’une très bonne qualité et s’adapte facilement à tout genre d’écriture. Le talent est là, c’est indéniable.

Vous savez que ce n’est pas forcément mon genre de prédilection ni mon sujet favori. Je vous avoue que certaines scènes m’ont révoltées (ça reste léger) mais je ressors de ma lecture assez satisfaite de cette dernière.

Je ne peux que vous conseiller les nouvelles d’Amélia, avec des sujets divers et variés, votre petit cœur va être comblé.

Ma note : 17/20

 

16

Une raison d’espérer – Maude Perrier

Une-raison-despérerRésumé : Lily est une femme maltraitée par son mari. Depuis cette grossesse que Denis ne voulait pas. Depuis Charlotte… Et si en public le couple Châtelain fait rêver, derrière les portes closes, la réalité est tout autre. Non seulement Lily subit la brutalité de son mari, mais elle doit aussi supporter de vivre sans sa fille qu’elle aime pourtant désespérément.
Jusqu’à cette soirée où tout bascule, et cet accord qui conduit les époux en Australie.
A Perth, Lily fait la connaissance de Tate, un vendeur de Harley Davidson.
Son attirance pour lui est immédiate, irrésistible ; elle tourne vite à l’obsession.
La jeune femme osera-t-elle braver l’interdit ultime et tromper Denis ?
De plus en plus jaloux et possessif, celui-ci lui, ne reculera devant rien pour la garder sous son contrôle.

Ira-t-il jusqu’à commettre l’irréparable ? Lily aura-t-elle le courage de relever la tête et de l’affronter ?

Et si en Australie, la jeune femme trouvait enfin une raison d’espérer ?

Mon avis : Je remercie l’auteure qui a permis la lecture de son roman dans le cadre du prix des auteurs inconnus. Deuxième chronique pour ce prix, je vous avoue que je suis sortie de cette lecture bouleversée. Je n’ai jamais lu de roman sur fond de violence conjugale. C’est assez dur à lire, je vous avoue que certains passages m’ont fait froid dans le dos et m’ont remis la réalité des femmes battues en plein visage.

On est tout de suite mis dans le bain avec la couverture du roman ainsi qu’avec le résumé.

Lily est un personnage que j’ai beaucoup apprécié pour son courage, sa force et sa volonté de réussir à tenir pour sa fille, Charlotte. Elle subit humiliations sur humiliations. Je ne sais pas comment on peut supporter tout cela. C’est vraiment insupportable. Je vous avoue que j’ai du plusieurs fois arrêter ma lecture, respirer un bon coup avec un roman plus heureux, plus gai pour repartir dans la difficulté des épreuves de Lily.

Les personnages secondaires sont tous assez captivants. En effet, Tate définit le bonheur 21761644_10155840743637376_5686327546243930481_nque Lily n’a jamais connu ou perdu très tôt. Charlotte représente l’amour, la gentillesse et le bonheur. Au contraire du mari de Lily, Denis, qui m’a dégoûté tout au long du roman. A aucun moment, je n’ai su l’apprécier. En effet, je suis vraiment sous le choc d’avoir été si dur. Je pense que la précision des scènes et des détails m’ont choqués et les scènes de repentir ne m’ont absolument pas touchées.

Son mari est abominable. On se rend compte de la force et la violence dont il fait preuve pour soumettre sa femme. Beaucoup de questions m’ont traversé durant ce roman : peut-on vraiment parler d’amour ? Peut-on vraiment pardonner ? Comment survivre à tout cela. La confiance explose pour ne laisser que la haine et la colère.

En effet, j’ai tellement été prise par ma lecture, c’est vraiment très étrange comme sensation. Je ne sais pas vraiment comment expliquer mais ce n’est pas une lecture que j’aurais faite de moi-même si j’avais su qu’il parlait de violence sur tous les plans mais étrangement, j’ai été happé par l’ambiance.

J’ai trouvé que le voyage à Perth était une réelle bonne idée. On quitte le quotidien pour connaitre autre chose : le bonheur peut être ?

La plume de l’auteure est très belle. Je trouve que Maude Perrier a une plume parfaite pour le roman qu’elle nous propose. En effet, c’est émouvant, bouleversant. Elle nous véhicule beaucoup d’émotions à travers ses mots. C’est assez surprenant de dire cela mais c’est aussi happant, captivant que déstabilisant et captivant. On veut savoir. J’ai trouvé ma volonté assez malsaine parce que ce que l’on lit n’est pas forcément très sympathique à vivre ni à lire mais c’est vraiment bouleversant. On est avec Lily jusqu’au bout.

Je suis persuadée que c’est un roman qui sera toucher son public malgré le fait que j’en ressors vraiment bouleversée et ne sachant pas vraiment sur quel pied danser. C’est assez surprenant et je pense que c’est l’une des premières fois que je pense cela mais même si j’ai été séduite par la plume de Maude, les personnages, la situation est trop délicate et dure pour moi.

Ma note : 14/20

18

Le choix d’une vie – Lola T

51elAPDZS1L._SX195_Résumé : Nathaniel a bouleversé la vie d’Ambre en un seul regard. Est-il réellement sincère et celui qu’il prétend être ? Pourquoi les amis de la jeune femme émettent-ils tant de réserves sur cette relation ? Entre déconvenues et découvertes, cette nouvelle vous fera découvrir l’incertitude d’une femme amoureuse, dont l’avenir est remis en cause.

Mon avis : Je remercie avec beaucoup de bonheur Sylvie et les Anyway Editions qui font un travail spectaculaire. C’est vraiment une Maison d’Edition qui fait un énorme boulot et qui nous propose toujours des Services Presse au top ! Elle mérite d’être connue elle ainsi que ces auteurs qui font eux aussi un boulot remarquables en nous proposant des textes excellents.

Je me permets de vous dire que si j’ai craqué pour ce service presse pour deux raisons. La première reste la couverture que je trouve magnifique, remplie d’émotions. J’aime beaucoup la dualité qui se dégage de la couverture ainsi que l’impression qu’un choix très important va devoir être fait dans ce roman. Couverture qui fait écho au titre d’une manière très simple et belle. La deuxième raison c’est l’auteure.

Je ne sais pas si vous avez pu le remarquer mais je suis devenue une adepte des romans de Lola T. Elle a toujours su me happer dans ses univers si différents et particuliers : j’avais fait la connaissance du monde des vampires, de l’érotisme et ici… Voici un nouveau monde dans lequel Lola nous propulse encore une fois dans un monde magnifique qui nous surprend de pages en pages.

Il y a un panel de personnages importants dans ce roman. Je trouve qu’Ambre et Nathaniel se dégagent beaucoup de ce fameux panel. En effet, j’ai trouvé ces deux personnages remarquables. Ils sont, selon moi, plus travaillés, la psychologie est plus fine et j’ai trouvé que ce sont deux éléments moteurs qui font avancer le roman d’une manière remarquable. Malgré le fait qu’à mon avis, Ambre et Nathaniel sont au dessus du panier, je trouve quand même que les personnages sont tous bien développés et apportent quelque chose de particulier au roman qui prend une tournure assez sympathique.

On est propulsé dans une spirale d’actions qui nous tient en haleine jusqu’à la fin du roman.

Je ne connaissais pas Lola T dans ce genre d’univers. Cela m’a beaucoup plus. Elle est avant tout une auteure de la diversité et son talent n’est plus à tester. Il est là, bien caché dans tous les mots que Lola emploie.

J’ai passé un excellent moment en compagnie d’Ambre qui voit sa vie basculer du jour au lendemain. Ce roman est sous le signe de la révélation qu’elle soit amoureuse, humaine, sociale. Pour moi, c’est un sujet qui est véhiculé dans le roman. C’est vraiment excellent. J’ai trouvé que l’intrigue était rondement menée et très bien ficelée. Je suis vraiment très heureuse d’avoir choisi ce Service Presse qui ne m’a pas déçue.

Il m’est difficile de parler de l’intrigue sans vous en dévoiler une partie ou la totalité. Je ne peux que vous conseiller de le lire si vous êtes fan du genre fantastique ainsi que des créatures de la nuit.

La plume de Lola T est, encore une fois, à la hauteur de mes attentes. Comme je le dis plus haut, son talent n’est plus à prouver mais il est une valeur sure que j’apprécié énormément. Elle nous propose toujours de sublimes romans que j’ai toujours beaucoup appréciés.

Je ne peux que vous pousser à découvrir son univers riche et varié. Et ce roman reste un bon moyen pour commencer à mettre le nez dans les mots de Lola.

Ma note : 16/20

14

Eden – Candice Fox

51CIcscSOML._SX195_.jpgRésumé : Après sa dernière affaire en date où plusieurs jeunes femmes ont trouvé une mort brutale à Sydney, Frank suit une psychothérapie pour pouvoir réintégrer la police. Eden, sa coéquipière toujours aussi inflexible, est envoyée en infiltration dans une ferme perdue dans le bush afin d’enquêter sur la disparition de trois jeunes filles. Elles ont toutes en commun d’avoir travaillé dans ce refuge de marginaux, sous les ordres d’un fermier proxénète. Frank la surveille néanmoins à distance. Il comprend très vite qu’Eden est en mauvaise posture lorsqu’elle ne répond plus à ses messages. Et malgré les conseils de sa psy, la jolie Imogen, Frank se lance au-devant d’ennuis qui mettront à nouveau sa santé mentale et la vie d’Eden en jeu…

Mon avis : Je remercie chaleureusement les éditions Michel Lafon et plus particulièrement Camille pour son travail fantastique. Le panel de romans est merveilleux et cela me permet de découvrir de belles intrigues. Je suis ravie de poursuivre la saga de Candice Fox avec ce deuxième tome, suite d’Hadès que j’avais particulièrement apprécié. J’avais noté ce premier roman avec un beau 19/20 !

Ce roman est particulièrement bien ficelé. J’ai été tenu en haleine dès les premières pages. Candice Fox nous replonge dans son univers sombre. Je me suis retrouvée avec les personnages du premier roman en un clin d’œil. C’est comme si je ne les avais pas quittés. Je crois que je suis vraiment adepte de cette auteure et que c’est un argument qui prouve à quel point l’auteur est excellente ! On replonge dans son univers avec une facilité extrême.

Les personnages sont exceptionnels. J’ai beaucoup apprécié encore une fois le personnage d’Eden. C’est vraiment très intéressant de voir comment l’auteur l’a fait évoluer dans son univers. Même si elle brille par son silence et son absence à certains moments, la tension grimpe de pages en pages et c’est exaltant.

20100628104007michellafon

On retrouve toujours Hadès en fond de toile. Il est toujours présent dans la vie d’Eden, de près ou de loin. C’est vraiment une superbe intrigue que l’on nous propose.

Frank est lui aussi un personnage que j’ai beaucoup apprécié. Malgré ses erreurs, ses défauts et ses faiblesses, c’est un personnage que j’ai beaucoup apprécié découvrir un peu plus à travers les pages de Candice Fox. En effet, j’ai trouvé que ce personnage gagnait en force, en maturité si je puis dire. Je trouve que ces deux personnages font la force du roman.

Ce qui accompagnent les personnages de Frank et d’Eden c’est une intrigue exceptionnelle ! En effet, j’ai adoré l’idée de la ferme abandonnée, des filles qui disparaissent. C’est vraiment génial. La manière dont l’auteure tourne les choses est vraiment très brillante. C‘est intelligemment construit et cela nous apporte une belle dose de tension et de suspense.

La plume de l’auteure est toujours aussi charmante. Je trouve que la plume fonctionne très bien avec le thriller qu’on nous propose. Elle est dynamique, apporte un peu de fraîcheur lorsque cela devient un peu trop étouffant. Le suspense et la tension sont à leur comble durant tous les chapitres du roman et j’apprécie énormément cette suite qui m’a beaucoup plu. Rares sont les sagas comme celle-ci : je ne suis pas forcément une adepte du thriller et c’est encore plus rare de voir un second tome qui me plait autant que le premier. C’est vraiment une belle intrigue et un super roman à se mettre sous la dent.

Il n’y a qu’une seule chose dont je suis sure. Vivement la suite et fin de cette trilogie qui me tient en haleine.

Je conseille à tous les fans du genre de se lancer dans l’univers de Candice Fox sans hésiter.

Ma note : 19/20