L’atelier des souvenirs – Anne Idoux-Thivet

l-atelier-des-souvenirs-1021899-264-432.jpgRésumé : Alice végète depuis trois ans dans le déprimant état de chômeuse surdiplômée, quand elle a l’idée d’animer des ateliers d’écriture dans des maisons de retraite. Suzanne, Germaine, Jeanne, Elisabeth, Georges, Lucien… : les anciens dont elle croise la route sont tous plus attachants les uns que les autres.

Au fil des séances d’écriture, les retraités dévoilent des bribes de leur passé tout en complotant pour influer sur l’avenir d’Alice.

Un roman sur la solitude et la nostalgie. Sur l’amitié, la tendresse et l’amour, aussi…

Mon avis : Je remercie les Editions Michel Lafon pour l’envoi de ce Service Presse. Je remercie plus particulièrement Camille qui me permet de lire des livres fantastiques. L’atelier des souvenirs ne déroge pas à la règle. J’ai passé un excellent moment aux côtés de cette merveilleuse petite bande de personnages.

La première chose qui m’a frappé avec ce roman c’est la douceur qui s’en dégage. Ce roman m’a beaucoup fait pensé au livre « La bibliothèque des cœurs cabossés ». En effet, c’est ce que j’appelle « Un livre doudou ». Je l’ai lu en une après-midi sans m’arrêter. Je me suis mise sous la couette, bien au chaud, avec un peu de musique en fond sonore et la magie a opéré. C’était vraiment un merveilleux moment de lecture.

L’atelier des souvenirs met beaucoup de personnages en scène. On suit plus particulièrement Alice, une jeune femme qui se cherche professionnellement parlant. Elle n’a pas de petit ami ni forcément beaucoup d’amis non plus. C’est une personne calme et intelligente. Elle est douce et veut aider les autres. Ces qualités font d’elle un personnage que j’ai beaucoup apprécié.

On fait aussi la rencontre de gens de son âge comme Cloé, Julien et Antoine. L’originalité de ce roman tient dans ses personnages : on a un panel de personnages énorme et surtout… ils s’étalent sur une pallette d’âge impressionnant : on a des enfants, des jeunes adultes et des personnes âgées. Alice commence par travailler en maison de retraite avec un atelier d’écriture et très rapidement, on l’engage pour travailler avec les plus petits.

J’ai trouvé le personnage d’Alice très  attachant. Elle parvient à faire passer un moment excellent à des personnes qui en ont besoin. Elle a pris le temps de découvrir chacun d’entre eux et d’en souligner les qualités et les défauts. C’était vraiment très agréable de découvrir les personnes âgées toutes très différentes avec des caractères vraiment très changeants mais très attachantes.

20100628104007michellafon

Le personnage de Cloé est aussi très important pour moi. Elle prend Alice  sous son aile, elle en a grand besoin. A force de vouloir faire le bien autour de soi, on s’oublie et c’est exactement ce qui s’est passé avec Alice. Elle s’est oubliée.

L’atelier d’écriture est appelé « atelier des souvenirs » dans la maison de retraite. En effet, tout au long du roman, on découvre les personnes âgées à travers les textes qu’ils écrivent. Ainsi, on s’attache à tous sans exception.

J’ai passé un excellent moment avec ce roman qui est une ode à la vie. On soulève des sujets assez importants selon moi. On y parle d’amitié, d’amour et de bonheur. On se rend vite compte que l’amitié n’a pas de limite : elle n’a pas d’âge. Toutes les amitiés sont différentes mais belles. C’est vraiment un roman qui met du baume au cœur. J’ai apprécié aussi le fait que l’on n’oublie pas que le temps passe, que la vie passe et que parfois, on doit accepter que les personnes partent même si cela est dur.

Un livre que je recommande à tous et à toutes. Un roman qu’il faut lire. Un roman bourré d’optimisme, de rire et de douceur.

La plume de l’auteure est nouvelle pour moi mais elle est apparue comme une évidence. En effet, je suis persuadée que je lirai le prochain roman de Anne Idoux-Thivet avec grand plaisir. Il y a un potentiel énorme dans ses mots. Voici une sublime découverte !

Ma note : 19/20

19 réflexions sur “L’atelier des souvenirs – Anne Idoux-Thivet

  1. Pingback: L’atelier des souvenirs – Anne Idoux-Thivet – les cibles d'une lectrice "à visée"

  2. Il m’intéresse pas mal ^^ Le titre, le résumé, ton avis… je suis méga curieuse de le découvrir, une lecture doudou c’est toujours cool, pareil pour la Bibliothèque des coeurs cabossés, j’aimerais le lire un jour.

  3. Il me tente vraiment beaucoup. D’un point de vue plus ou moins futile, j’aime beaucoup la couverture.
    Et bien sûr, j’aime l’idée de ces ateliers d’écriture ou de souvenirs.

  4. Je vois ce livre passer sur le blogo et les réseaux sociaux en ce moment et je dois avouer qu’il me tente bien ! Un livre doudou ne pourrait pas me faire de mal entre deux exposés à la fac 😀
    Celui-ci a vraiment l’air doux mais plus encore il semble dégager un message qui pourrait vraiment me plaire, je note ! 🙂

  5. Je ne ma rappelle pas avoir lu récemment de « livre doudou », du coup pourquoi pas ? Un peu de douceur, ça fait toujours du bien !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s