Tei Lagan et les conséquences du cœur – Henri Nestière

téléchargement.jpgRésumé : « Je me moque de la justice des hommes, je cherche juste à ce que certains comprennent les conséquences du cœur. »  Bretagne, 1743. Libéré de prison, après avoir été dénoncé pour un vol nullement commis, le petit escrinier que j’étais rentre dans son village pour y apprendre que sa femme et sa fille n’y étaient plus, emportées par la récente épidémie de dysenterie. Que peut-on ressentir dans de tles moments ? Quand j’appris que les élites brestoises avaient laissé débarquer le maquis d’Antin ainsi que ses homme, alors qu’ils les savaient contagieux et qu’ils les avaient, de plus, dispersés dans divers hôpitaux, je ne pus que côtoyer le désir de vengeance. Partant pour Brest, même si son cœur allait fortement se lier à ma petite Jeanne, devenant autant brigand que bourgeois apprécié, il ne fallait surtout pas s’attendre à ce que ma revanche faiblisse, parce qu’il était hors de question que j’épargne une seule de mes proies… Quitte à risque de me perdre moi-même.

Mon avis : Je remercie Henri Nestière qui m’a gentiment proposé de lire son roman. Je suis contente d’avoir pu mettre le nez dans ce Service Presse (j’avoue que j’ai pris mon temps parce que j’avais vraiment un timing de fou furieux ces derniers mois, maintenant, je peux rattraper mon retard). Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de fiction historique. Je suis ravie d’avoir pu palier à ce manque.

On fait la rencontre de Tei Lagan. Un jeune escrinier (je vous avoue que je suis allée faire des recherches pour savoir ce qu’était ce métier : c’est un créateur d’écrin tout simplement). La vengeance coule dans ses veines après avoir été injustement incarcéré pour un vol qu’il n’a pas commis. De plus, une fois qu’il est libéré, il rentre chez lui pour constater que sa femme et sa fille sont décédées à cause d’une épidémie de dysenterie (grave maladie de l’époque). Un esprit de vengeance s’empare de lui pour faire payer toutes les personnes qui ont fait de sa vie un enfer.

J’ai beaucoup apprécié ce que j’ai lu. La plume d’Henri Nestière est très travaillée. Je trouve qu’elle se prête très bien au jeu de la fiction historique. Les mots sont justes, pensés et utilisés à bon escient. Cela nous permet d’être embarqués très rapidement dans un 18ème siècle que l’on ne connait pas forcément.

L’intrigue est très bonne. Le double jeu du personnage de Tei Lagan est assez fourbe, rusé et on ne peut pas dire que cela n’est pas mérité. J’ai beaucoup apprécié ce que j’ai lu. Les péripéties sont bonnes, je n’ai pas eu a subit d’anachronismes qui des fois me font dresser les cheveux sur la tête.

On fait la rencontre de beaucoup de personnages. J’ai apprécié avec un panel au divers et varié pour me permettre de m’installer confortablement dans cette lecture que j’ai, au final, beaucoup appréciée. Jeanne qui est une jeune mendiante. Tei décide de la prendre sous son aile et de faire d’elle sa fille adoptive. Comme il n’a pas pu sauver sa fille, il décide de la sauver elle du désespoir de la rue, des épidémies et de la famine que l’on peut y trouver. C’est un personnage calme que j’ai beaucoup apprécié : elle n’est pas dans la violence ou dans le jugement de l’autre. La vie qu’elle a mené lui rappelle d’être humble et de ne juger personne sans connaitre la situation. On sympathise aussi avec le Comte de Langis qui apprend tout ce qu’il faut savoir à Tei sur le milieu bourgeois. Les bonnes manières ainsi que les convenances et les traditions de la vie bourgeoise. On rencontre aussi d’autres personnages qui auront tous un rôle dans l’histoire de Tei.

C’est un roman que je vous conseille si vous appréciez le genre fictionnel historique. On passe un superbe moment avec tous ces personnages et avec cette intrigue incroyable.

Ma note : 18/20

13 réflexions sur “Tei Lagan et les conséquences du cœur – Henri Nestière

  1. Merci pour cet avis. Cela fait très longtemps que je n’ai pas lu ce genre d’histoire et je suis sûre que j’aimerais!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s