Forget-me-not – AJ Debove

51T+FQYqx5L._SX195_.jpgRésumé : Joseph et Marine Verdier reçoivent leurs cinq enfants, adultes, pour les vacances d’été. Les retrouvailles annuelles sont pour eux l’occasion de se replonger dans des souvenirs sans cesse revisités. Dans cette famille, marquée par un conservatisme fort, chaque enfant a su intégrer ou se défaire des conventions, à sa manière : Victoire, s’est réfugiée dans un enthousiasme factice permanent, censé combler une vie où la perfection résonne souvent dans le vide ; Amaury, misogyne congénital, fait peser le poids de son mal-être sur les autres ; Guilhem, soucieux d’être aimé des siens n’hésite pas à taire ses revendications et sa personnalité ; les jumeaux, Rosalie et Clément, exilés à Rome, se débattent avec les stigmates laissés par la désagrégation de l’image parentale ; l’un en refusant de quitter le giron de l’enfance, l’une en peinant à s’avouer heureuse dans une histoire d’amour qui la dépasse. Dans cette famille où tout se conjugue au singulier, les personnalités contradictoires peinent à s’accorder. Des failles, des non-dits, de la rancœur dans cette famille au sens large, mais un amour inconditionnel. Une saga familiale qui retrace l’itinéraire de chacun dans sa construction personnelle et met en relief la façon dont le conservatisme des uns pèse sur l’émancipation des autres.

Mon avis : Voici une des dernières chroniques pour le prix des auteurs inconnus. J’ai pu me lancer dans la lecture de ce roman que j’avais sélectionné pour le prix. Voici une lecture que j’ai appréciée, qui a du potentiel mais qui est cependant, jalonnée par des petits « couacs ».

On est de nouveau dans le cadre d’une lecture familiale assez intéressante. On est dans un huit clos où les protagonistes se connaissent tous depuis toujours puisqu’il s’agit d’une grande famille. Les parents, cinq enfants avec leurs enfants. Tous les étés, ils passent des vacances ensemble dans la maison familiale.

On a cinq enfants : Victoire, Amaury, Guilhem, Clément et Rosalie. Ils sont tous très différents mais attachants. Tous sauf Amaury qui m’a dégoûté tout au long du roman. C’est vraiment un « monsieur connard » qui voit le mal partout. Sa femme et ses enfants sont parfaits et le reste c’est inférieur. L’homosexualité de Guilhem est un sujet dont il ne faut pas parler, interdit dans la famille. Bref, on est dans une famille pleine de secrets, de souvenirs et j’ai pris plaisir à évoluer avec eux le temps des vacances.

J’ai apprécié le fait que la fratrie est soudée excepté Amaury qui est bien au dessus de 21558808_10155840743672376_432604085835244817_ntout cela.

J’ai aimé ce roman, cependant, j’ai tiqué, à plusieurs reprises, sur des fautes d’orthographe. Quel dommage ! Ma lecture est sympathique mais franchement : les fautes sont nombreuses et ça m’a un peu fait lever les yeux au ciel.

Le cadre géographique envoie du rêve, j’ai été charmé par les environs, le lac, la maison près du lac. L’auteure m’a donné envie de voyager. C’était très sympathique. La plume est belle, efficace et va droit au but : c’est ce qu’on aime !

L’intrigue de ce roman est simple mais très efficace. Moi qui suis issue d’une famille de cinq enfants, j’ai pris plaisir à imaginer mes frérots et ma sœurette dans cette situation. J’ai apprécié aussi que les conflits éclatent, qu’on essaye d’arrondir les angles pour garder la famille unie, des tentatives de réconciliation, des disputes. Bref comme dans une vraie famille.

La plume de A.J Debove est remarquable, une syntaxe forte et puissante qui nous plonge directement dans l’histoire qu’elle nous propose.

Les – :

  • Le personnage d’Amaury (et Marjolaine aussi, sa femme) qui reflète bien le personnage de Joseph, son père.
  • Quelques longueurs.
  • De nombreuses fautes d’orthographe.

Les + :

  • Une intrigue forte.
  • La découverte d’une plume forte et sensible.
  • La fratrie que j’ai adorée !
  • Le personnage de Marine qui essaye de porter sa famille à bout de bras.
  • La présence de nombreuses histoires d’amour.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

 

Publicités

12 réflexions sur “Forget-me-not – AJ Debove

  1. Je t’entends encore raler « mais les fauuuutes!! » ahahah, sacrée Pauline. Pourquoi pas, si tu es parvenue à aller au bout de ta lecture avec les fautes, je suppose que je le peux aussi, non?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s