Ces oiseaux qu’on met en cage – Marjorie Levasseur

513U4Ob3bAL._SX331_BO1,204,203,200_.jpgRésumé : SAMUEL, FABRICE, MANON, FRANCK, ANNE-LISE… Vu de l’extérieur, leur vie semble parfaite, mais doit-on toujours se fier aux apparences ? Un jour, arrive le geste de trop, l’événement qui fait dérailler la marche routinière du train de l’existence. Les masques tombent, le vernis craque. Au fil des rencontres, des tragédies, apparaît la nécessité pour ces jeunes gens et leur entourage d’évoluer, de retrouver une liberté perdue… D’ouvrir la cage, quel que soit le prix à payer.

Mon avis : Je remercie une nouvelle fois l’équipe du prix des auteurs inconnus pour l’opportunité qu’elle m’a donné : j’ai pu lire ces oiseaux qu’on met en cage de Marjorie Levasseur.

C’est ma dernière lecture pour le prix. C’est donc avec un petit pincement au cœur que j’ai refermé le livre. Dans un premier temps parce que je clos mes lectures et dans un second temps parce que j’aurais du me lancer dans ce roman bien avant et ne pas le laisser trainer dans les derniers.

Dans un premier temps, j’ai trouvé la couverture simple, belle et sobre. Elle dégage un sentiment certain de liberté entravé par cette cage, symbole de l’emprisonnement. Bref, deux sujets antithétiques qui m’ont plu.

Ce qui est saisissant dans un premier temps dans ce roman c’est la précision des caractères, la finesse des psychologies des différents personnages. Marjorie Levasseur nous montre ici que les nombreux personnages sont tous très différents et se battent face aux traumatismes qu’ils ont pu subir.

On touche des thèmes très durs et compliqués dans ce roman comme la violence physique et conjugale. On se retrouve dans une situation de traitement incroyable. En effet, on est face à des personnages qui subissent et réagissent à ces troubles, à ces violences, qui vivent avec des traumatismes. On a d’autres personnages qui restent impuissants face à ces personnes qui sont touchées. On se retrouve dans le camp des victimes et dans celui de ceux qui voudraient bien aider mais qui n’y parviennent pas forcément. C’est très intéressant de voir  que les quatre personnages principaux se croisent, agissent dans les histoires des autres, essayent, n’y parviennent pas.  La manière dont Marjorie Levasseur traite les informations est très intelligente. Elle nous permet d’être happés par cette histoire.

Les sujets traités sont graves, mais il est tout de même important d’en parler, de lire ce genre de romans. C’est bourré de finesse et très bien maitrisé.

Le changement de point de vue est assez sympathique. Ainsi, on peut se rendre compte des différentes manières d’appréhender les catastrophes que l’on peut avoir à subir dans notre quotidien. On se rend compte qu’elles ne sont pas forcément perçues de la même manière.

Toutes ces multitudes de caractères différents, cette intrigue prenante et cette manière d’expliquer les choses font que cette lecture est belle. Vous savez, maintenant, à quel point je suis sensible. Ce roman est un roman coup de point pour les différents termes qu’il aborde. Cependant, les sujets sont peut être un peu trop difficiles pour moi, j’ai du faire une pause dans ma lecture parce que c’était compliqué. Ici, c’est un « point négatif » que j’ai pu trouver à ce roman.

La plume de Marjorie Levasseur est exceptionnelle. Elle nous transporte dans son monde dès les premiers mots. Elle véhicule beaucoup d’émotions diverses qui font que nous, lecteurs, on s’installe rapidement dans l’histoire racontée.

Les – :

  • Des sujets un peu trop durs à lire pour moi.

Les + :

  • Une plume excellente que j’espère recroiser un jour.
  • Des personnages très différents.
  • Des émotions véhiculées à merveille.
  • Un roman coup de poing.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

14 réflexions sur “Ces oiseaux qu’on met en cage – Marjorie Levasseur

  1. j’avoue que la dureté des sujets me rebutent un peu. Ce n’est pas forcément le genre de lecture que je recherche, surtout en ce moment. On verra si je change d’avis dans les prochains mois

  2. Je ne sais pas si je suis assez forte pour lire ce genre de roman. A voir, vraiment. Il est tentant mais les sujets abordés sont trop durs. Je suis dubitative.

  3. J’aime lire des sujets difficiles, surtout s’ils sont bien traités bien entendu. Je ne connais pas l’autrice, ni le roman, mais cela pourrait me plaire je pense. Je comprends ton pincement au coeur quant à la lecture du dernier ouvrage d’un prix 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s