The savages of hell – Pierrette Lavallée

519saOVt31L._SX195_.jpgRésumé : Diego est à la tête des Savages of Hell, un gang de motards qui, dans l’ombre, œuvre pour le bien, pour la légalité. Lorsqu’une vague de disparitions s’abat sur la région, il sait que ses hommes et lui-même vont devoir sortir de l’ombre.

Mon avis : Je remercie les éditions Sharon Kena pour l’envoi de ce service presse qui me permet de poursuivre ma découverte du travail de Pierrette Lavallée. Je me suis penchée sur « The savages of Hell » qui est ici, une intégrale. J’ai choisi une intégrale parce que je ne suis pas patiente pour un sou et j’ai envie de savoir la suite très rapidement. Avec une belle intégrale qui se trouve être un pavé monstrueux, j’ai fait une très belle lecture.

Cette intégrale nous propose de découvrir à chaque épisode un membre du gang « Savages of Hell ». On est dans un monde de motards, un truc de mecs, ici, on n’est pas du tout dans un univers romantique, rien de rose, de glamour. On a des garçons, des vrais bad boys. J’ai aimé ce décalage avec ce que je lis habituellement. C’est différent mais appréciable.

Les « Savages of hell » sont un groupe de motards mais pas comme on peut se l’imaginer. J’ai adoré ce côté positif qui se dégage de ces hommes. Ce sont des motards, des vrais. On stigmatise facilement les motards à des hommes dangereux qui font la loi à coup d’armes à feu et de combats à l’arme blanche. Ici, rien à voir avec tout cela. Ils veillent pour la protection des populations, des hommes, pour la justice et l’équité. J’ai aimé ce côté différent des stéréotypes que l’on peut avoir. On ne diabolise pas le gang des motards, c’est plutôt chouette.

Comme je le disais, chaque tome est consacré à un personnage en particulier. On commence par découvrir le passé de chacun. Ce passé permet de comprendre comment ils sont arrivés dans le gang. J’ai trouvé cela assez sympathique de faire un point sur chaque personnage et de comprendre la raison de leur entrée chez les Savages of Hell.

Le schéma de la présentation des personnages est le même dans chaque tome. C’est un peu répétitif et j’avoue que des fois, j’ai eu du mal à me relancer dans un nouveau tome après la lecture du précédent parce que cela s’essouffle un peu. Cependant, Pierrette Lavallée a une écriture très intelligente, ainsi, elle nous propose des personnages très différents. On rencontre Diego, Sienna, Quasim, Benton, Juan et Dacian (non, je ne détaillerai pas, je trouve cela plus sympathique de vous laissez découvrir ces personnages) ce qui amène un second souffle à cette intégrale.

On évolue dans un univers de bikers, c’est assez original. En effet, c’est pour moi une première et je suis heureuse de l’avoir fait avec Pierrette Lavallée. L’intrigue est sympathique malgré le petit point négatif de la redondance dans cette dernière, j’ai apprécié la différence dans les personnages et dans leurs psychologies.

Je me dois aussi de vous prévenir que les scènes de sexe sont belles et bien présentes. Elles ne m’ont pas forcément gêné ici.

Les – :

  • Une intrigue redondante dans le schéma proposé.

Les + :

  • La multiplicité des personnages.
  • Le milieu des bikers révolutionnés.
  • La plume de Pierrette Lavallée.
  • Le cassage des stéréotypes.
  • L’évocation de la raison pour laquelle les personnages sont entrés dans le gang.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

20 réflexions sur “The savages of hell – Pierrette Lavallée

  1. Je n’ai jamais aimé les motards, c’est une question d’instinct comme ça, ils ne m’inspirent pas énormément de positif mais ce ressenti tient surtout du fait que je ne connaisse rien au milieu non plus : donc c’est bien s’ils sont représentés sous un beau jour.
    D’autant que n’importe qui peut avoir un bon fond et qu’il faut simplement creuser 🙂
    Belle journée !

  2. Je ne connais pas du tout ce titre ! Je dois bien avouer que comme toi, je ne suis pas très patiente, j’ai avoir la suite sous la main lorsque je débute une saga 🙂
    Malgré un avis enthousiaste et la façon dont les motards sont abordés, je ne pense pas me laisser tenter par ce livre :/ On a souvent une image très négative des motards, notamment à cause de leur tenue ou de la réputation de certains, mais je pense surtout qu’il s’agit d’une communauté soudée et que derrière une apparence de gros durs se cachent en réalité de gros nounours 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s