Gurifin et l’ode à la lune – Yannick Fradin

51BN5fUsE7L._SY346_Résumé : À travers un voyage poétique et semé d’embûches, le griffon Gurifin part en quête de celle qui fait battre son coeur : la Lune.

Mon avis : Je remercie Yannick Fradin pour sa confiance renouvelée. J’ai pu, cette fois ci, découvrir les aventures d’un griffon que j’ai trouvé touchant. Je vous rappelle que ce n’est pas le seul roman de Yannick Fradin et que vous avez de quoi faire pour vous perdre dans la beauté de sa plume.

C’est une petite histoire – très courte- avec une belle morale. On fait la rencontre de Gurifin le griffon qui n’aspire qu’à une seule chose, rencontrer l’amour qui fait battre son cœur : la lune. J’ai trouvé cela très beau, très poétique.

Il faut dire que la créature magique que représente le griffon est une créature qui marque ces dernières années. J’aime beaucoup avoir à faire à lui dans les textes. Cette petite nouvelle est dynamique et cela bien évidemment grâce au personnage principal qu’est Gurifin.

La plume de Yannick Fradin est assez particulière. J’adhère complètement mais je suis certaine que cette dernière divisera le lectorat. La poésie qui se dégage de ce texte est certaine mais je n’ai pas pu m’empêcher de me dire que cette poésie cache la cruauté de la chose, la Lune n’est pas toujours là, même si elle revient, elle se meurt. Enfin, si on réfléchit bien, les grands poètes écrivent de merveilleux vers à cause d’un cœur brisé, d’une morte soudaine et d’autres choses malheureuses.

L’intrigue est sympathique : on suit Gurifin dans une journée, après avoir effectué cette dernière, il veut trouver un endroit pour dormir un peu, se reposer de cette journée harassante, c’est à ce moment que Gurifin lève la tête et trouve la lune dont il tombe éperdument amoureux. C’est alors une volonté certaine de la part de Gurifin à séduire la Lune qui se dessine. C’est vraiment très intéressant.

J’ai apprécié le fait que l’on voit l’histoire de Gurifin à travers ses yeux. Il n’a rien à faire des actions humaines et ceci marque vraiment un détachement.

Les descriptions sont fabuleuses, on s’y croit. Cette courte nouvelle nous appelle au rêve et au voyage. J’ai trouvé cela très sympathique. Grâce à cette nouvelle riche en description, c’est tout un univers fantastique qui se dessine sous nos yeux de lecteur. J’ai trouvé le voyage riche malgré la rapidité avec laquelle on lit les quelques pages de cet ouvrage.

La Lune est ici un symbole fort. Même si au début la rencontre avec le griffon semble un rapport de force, un rapport trop brutal. Rapidement, il comprend qu’il faut la traiter avec respect et élégance. Ne pourrions-nous pas voir ici une image de la femme ? Par ce que le réel amour qui nous transperce une fois dans notre vie, c’est ainsi : une évidence d’être ensemble coute que coute et un respect mutuel.

J’ai apprécié la double lecture de ce conte qui pourra plaire aux plus petits comme aux plus grands. C’est assez sympathique comme histoire à raconter avant que nos chères petites têtes blondes aillent dormir.

Les – :

  • J’aurais aimé plus de détails. Toujours la longueur du format (je travaille là-dessus, promis).

Les + :

  • Le voyage, la poésie qui se dégagent de la nouvelle.
  • La double lecture possible.
  • Gurifin le griffon.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

Publicités

14 réflexions sur “Gurifin et l’ode à la lune – Yannick Fradin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s