L’homme qui n’a pas inventé la poudre – Stéphanie Claverie      

005524956Résumé : Sébastien vit sur l’île d’Oléron avec son père, René, veuf. Sébastien est ce qu’on appelle un handicapé accusant un retard mental. Il est jardinier municipal. Ultra organisé, réglé à la minute près, un rien suffit à ce qu’il soit perturbé. Un jour, au volant de sa voiturette, il porte secours à Barbara en panne avec sa voiture. Barbara vient de reprendre le magasin de chaussures de l’île pour se rapprocher de son fils, Lucas, en rééducation suite à un accident de scooter. Barbara, Lucas, Sébastien apprendront à se connaître, s’aideront.

Mon avis : Je remercie Théa et la collection coton pour l’envoi de ce service presse assez surprenant.

En effet, ici, on parle d’handicap via le personnage de Sébastien. Sébastien est un jeune homme qui accuse un retard mental. Si physiquement, Sébastien ressemble à un adulte, dans sa tête, il a le niveau d’un enfant en école primaire. C’est dur à vivre, mais dans ce roman, le handicap est abordé d’une manière qui fait que l’on ne peut pas s’attacher à ce jardinier aux mains d’or !

Sébastien chante du Frédéric François, parce que sa maman adorait cela. Il a été bercé par cette chanson et il la chante quand il est heureux, c’est-à-dire la plupart du temps.

Avec son papa, René, les relations peuvent être sympathiques comme très compliquées. Depuis la mort d’Yvette, sa femme, René reste seul pour s’occuper de son fils qui ne parle que de ses super héros préférés et ses jeux vidéo qu’il adore. Il aime les fleurs, bichonner son jardin public. Ce sont des choses simples. C’est beau à découvrir.

Le quotidien de Sébastien ne doit pas être perturbé. En effet, chaque chose à sa place et tout va pour le mieux. Il y a un ordre à respecter parce qu’il l’a appris ainsi. C’est pourquoi, Pierre, l’aide à prendre son indépendance dans l’ancienne maison de « la Barbue » qui est maintenant la sienne.

Même si René se montre parfois ennuyé par son fils et ses manies, il se montre un papa poule, qui s’inquiète et qui reste seul dans cette grande maison.

Barbara et Louis font faire une apparition dans la vie de Sébastien. Barbara tient un magasin de chaussures sur l’île et Louis, son fils, est en convalescence sur l’île après un grave accident qui lui donne le droit à un bon moment en rééducation. Sébastien va venir éclairer leur quotidien un peu terne et inversement.

Je ne peux pas dire que j’ai détesté ma lecture mais je ne peux pas non plus dire que c’est un coup de cœur. Même si pour moi, l’idée est très bonne, la fin me laisse sur ma faim. Je n’ai pas compris. L’une des dernières réflexions de Lucas m’a fait mal au cœur. J’ai eu mal pour Sébastien qui ne voit pas le mal.

Cependant, ce roman met en avant le handicap et cela, c’est toujours une bonne chose dans le sens où l’on parle de ce que la société essaye de cacher. Ayant moi-même un membre de ma famille souffrant de ce mal, je n’ai pu qu’aimer le fait qu’il soit mis en avant. J’aurais aimé un peu plus de profondeur dans la psychologie des personnages mais j’ai apprécié le fait que l’on montre la cruauté des parents et des enfants en faisant des bons entre le passé et le présent de Sébastien qui par moment m’a bien fait rire.

C’est donc tout en douceur que l’on découvre cette nouvelle plume et l’univers qu’elle nous propose.

Les – :

  • La fin qui m’a laissé un peu… dubitative !
  • Les personnages qui manquent un peu de profondeur.

Les + :

  • Le handicap mis en avant. Chouette idée !
  • La couverture toute belle qu’on nous propose.
  • La plume de Stéphanie.
  • L’humour et la personnalité de Sébastien.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

16 réflexions sur “L’homme qui n’a pas inventé la poudre – Stéphanie Claverie      

  1. Sans doute la dernière fois que je laisse un commentaire avant mon grand saut, je suis tout ému ! (a)
    Le hasard des choses fait qu’il s’agit de nouveau d’un livre traitant d’une personne handicapée, qui sont selon moi d’une richesse humaine inouïe ; mais je suis moins convaincu par la forme sur ce rapide aperçu.
    Je reviendraiiiii, au grand plaisir de te lire, parce que tu es une très belle personne 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s