Plume, merveille de l’océan – Mélodie Smacs

51hWeX-LvSL.jpgRésumé : Maxime, effrayé par l’océan, part en vacances avec Lyn, sa récente compagne, sur une île paradisiaque. Sa peur incontrôlable l’empêche de profiter du voyage en bateau, ainsi que des avantages de la plage. Pourtant, un soir, lorsqu’il entend quelqu’un chanter, il se précipite vers l’eau afin de découvrir à qui appartient cette sublime voix. Il n’aura alors qu’un rapide aperçu de la cantatrice…

Mon avis : Je remercie une nouvelle fois les éditions livresque et Nathan pour sa gentillesse à toutes épreuves.

J’ai pu me plonger dans l’univers de Mélodie Smacs qui nous propose une découverte de son univers aquatique grâce à son court roman Plume, merveille de l’océan. J’avoue que la couverture magnifique m’a poussé à lire cette lecture le plus rapidement possible. Elle fut ma sirène lors de la découverte de ce titre. Attirée par cette magnifique couverture, je n’ai pas pu m’empêcher de mettre mon nez dans cette belle histoire.

Cependant, c’est avec du bon et du moins bon que je reviens vers vous.

J’ai apprécié la découverte. En effet, elle fut multiple pour moi : j’ai découvert l’univers de l’auteure ainsi que sa plume. J’ai trouvé l’univers attirant : les descriptions sont à couper le souffle, elles sont belles, nous donnent envie de partir à la découverte de l’île avec les personnages. La plume de Mélodie Smacs est d’une douceur extrême. On a une poésie incroyable qui se dégage des mots de l’auteure. C’est doux, mignon à souhait. On n’a pas envie que notre découverte s’arrête.

Le personnage de Maxime est attachant, j’ai apprécié le découvrir avec sa peur de cf1fd0_63ff9bfabdc143dabf176710c7c859f6_mv2_d_3000_3000_s_4_2l’océan. J’ai trouvé dommage de ne pas avoir mis plus en avant Lyn. Plume est une sirène, elle est envoutante. C’est un personnage que j’ai grandement aimé dans ce roman.

Le plus gros « problème » pour moi est la taille du format choisi. Vous savez que j’ai toujours du mal avec les romans courts et les nouvelles. Ici, Plume, merveille de l’océan ne fait pas exception à ce souci que j’ai. Le roman est court, trop court pour moi. Je n’ai pas eu le temps de m’attacher plus que cela aux personnages même si j’ai trouvé une construction sympathique de ces derniers. Maxime et Plume sont différents mais se complètent, c’est beau.

J’ai trouvé que l’ensorcellement de Maxime est un peu trop rapide pour moi. L’envoutement d’une sirène n’a pas son pareil puisque dans les légendes, il conduit inévitablement à une mort certaine. C’est ce qui me laisse dubitative à la fin du roman… Ne voulant pas vous spoiler, j’espère avoir mes réponses dans la suite de l’œuvre ! Lyn est, à mon goût, trop rapidement oublié même si on évoque une relation sans prise de tête entre Maxime & Lyn, j’ai trouvé dommage ce petit point dans l’histoire.

Il y a une rapidité dans l’évolution des sentiments : elle peut traduire l’envoutement de Maxime par Plume mais il s’avère que la relation amoureuse va dans les deux sens. Cette rapidité laisse peu de crédibilité à cet amour de vacances. Il y a aussi une rapidité remarquable dans la peur de Maxime. En effet, ce dernier a peur de l’océan, de son immensité. Cependant, lorsque Plume arrive, il parvient à braver sa peur. J’ai apprécié cette notion mais le petit nombre de pages ne m’a pas aidé à y croire. Tout cela va trop vite pour moi.

Je salue, cependant, une plume que j’ai grandement apprécié et que j’espère retrouver rapidement. La poésie et la douceur de la plume permettent de s’immerger dans un univers féérique. Plume, merveille de l’océan est un roman qui trouvera son lectorat sans aucun doute.

Les – :

  • Une rapidité qui se traduit dans l’évolution des sentiments et des comportements des personnages.
  • Un manque de crédibilité par moment pour moi.

Les + :

  • Deux personnages différents mais qui se complètent.
  • L’univers des sirènes que je connais peu et que j’apprécie découvrir de plus en plus.
  • La plume de Mélodie Smacs que j’ai trouvé remarquable.
  • La couverture magnifique de ce roman !

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

16 réflexions sur “Plume, merveille de l’océan – Mélodie Smacs

    • Pourtant c’est vraiment pas mal mais… dans un plus gros roman On se plonge tellement plus dans l’univers.
      Quand on a une plume de cette qualité il y a forcément un goût de trop peu :p

  1. c’est l’un des reproches récurrents avec les nouvelles et romans courts, tout va trop vite et du coup, parfois ce n’est pas crédible. Le monde des sirènes est assez rarement exploré en littérature, et soit ça passe, soit ça casse. Celui-ci m’intéresse mais vu ton avis, j’ai peur d’être frustrée par le volume du livre

  2. Merci pour cette jolie découverte, j’avoue que la couverture et le résumé donne envie. Dommage pour le manque de crédibilité…

  3. La couverture est sublime et le résumé sympa mais je suis un peu refroidie par le manque de crédibilité…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s