Les quatre filles du docteur Moreau – Janine Boissard

51qNJl2F4BL._SX195_.jpgRésumé : Elles sont quatre sœurs, entre douze et vingt-deux ans. Claire la princesse, qui rêve d’être mannequin ; Bernadette l’indomptable, passionnée par la défense des arbres, ces seigneurs ; Pauline qui rêve d’écrire et Cécile, la poison, incorrigible accro à son portable. Elles ont un père médecin, une mère «écouteuse» et vivent à La Marette, une maison entourée d’un jardin, non loin de la ville. On y rit, on y pleure, on s’y brouille et s’y réconcilie, mais avent tout on s’y sent bien. Avec Les quatre filles du docteur Moreau, Janine Boissard fait revivre L’esprit de famille, saga culte des années soixante-dix, en lui donnant les couleurs d’aujourd’hui. Poussez la porte de La Marette, entrez dans cette famille. C’est la vôtre

Mon avis : Je remercie une nouvelle fois Gilles Paris et son équipe ainsi que les éditions Fayard pour l’envoi de ce roman en service presse. En effet, j’avais commencé ma découverte de Janine Boissard grâce à la lanterne des morts et à dis t’en souviendras-tu ? Je poursuis mon aventure livresque avec Les quatre filles du docteur Moreau qui est une réécriture de la saga familiale que l’auteure avait écrit dans les années 1970 : l’esprit de famille.

J’ai grandement apprécié le fait que l’auteure choisisse de réecrire l’histoire en l’actualisant plutôt que d’écrire une suite plus de quarante ans après la parution de sa saga. Dans le commentaire que l’on peut lire avant la lecture du roman, Janine Boissard nous explique pourquoi elle a fait ce choix plutôt qu’un autre. J’ai trouvé son explication judicieuse et très intelligente. Au lieu d’écrire la suite, elle a préféré remettre son histoire au goût du jour en l’actualisant. J’ai aimé ceci.

Ce que j’ai aussi grandement apprécié c’est le fait d’avoir pu lire ce roman en lecture commune (LC) avec mon amie Dilshad que vous connaissez surement sous son pseudo : les lectures de la Diablotine. C’est toujours sympathique de faire des découvertes livresques avec des copines.

Nous faisons donc la rencontre d’une famille haute en couleurs. Nous avons le père : monsieur docteur Moreau et sa femme. Ces gens ont quatre filles entre douze et vingt-deux ans : Claire qui essaye de percer dans le mannequinat. Elle prend les gens de haut et fait sa princesse. Pauline, une jeune fille qui rêve d’écriture, d’amour et de liberté, Bernadette, une jeune femme qui est fan d’écologie et qui ferai tout pour défendre les arbres et la nature. Et Cécile, la « poison », la plus jeune accro au portable qui ne sait pas se mêler de ses affaires.

Nous suivons les histoires qui bercent cette famille à travers les yeux de Pauline. On a beaucoup de « petits problèmes » familiaux que l’on suit. On se rend rapidement compte que la vie chez les Moreau n’est pas de tout repos. C’est vraiment très sympathique, on a vraiment l’impression de faire partie de cette famille.

On suit aussi les problèmes de Pauline et de sa première relation amoureuse qui n’est pas simple du tout. C’est assez prenant. D’un côté, j’ai eu envie de la soutenir et de l’autre côté, j’ai voulu la secouer pour lui remettre les idées en place.

Je suis curieuse de savoir si l’auteure nous prévoit une suite. En tout cas une chose est certaine, j’ai apprécié mon voyage à la Marette. C’est une petite lecture sympathique qui nous permet de passer un agréable moment en compagnie de tous ces personnages.

La plume de Janine Boissard est toujours aussi douce. On n’a pas de choses violentes dans ses romans. On est propulsé dans des histoires vraies mais toujours traitées avec respecte, douceur et délicatesse.

Après une petite discussion avec Diablotine, nous avons eu le même sentiment sur ce roman. Un léger sentiment d’agacement face au personnage du poison mais un moment très agréable de lecture. ♥

Les – :

  • Le personnage de « La poison » que je n’ai pas su apprécier malheureusement.

Les + :

  • Avoir rééecrit l’histoire en l’actualisant est une belle idée.
  • L’amour que l’on perçoit entre tous les membres de la famille.
  • Un décor que j’ai grandement apprécié.
  • Une plume que j’aime lire.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

20 réflexions sur “Les quatre filles du docteur Moreau – Janine Boissard

  1. C’est vrai que c’est une excellente idée la réécriture en actualisant le contexte, ça donne une autre vision, plus en accord avec notre société, c’est super intéressant ma belle !

  2. C’est ma mère qui l’a lu celui-là et elle a beaucoup aimé (l’avis devrait être en ligne dans les prochains jours). Elle ne connaissait pas l’original donc pas de comparaison pour elle

  3. J’adore cette histoire (l’originale) et j’aime beaucoup la plume de Janine Boissard. Il y a bien longtemps que je n’ai rien lu d’elle. J’ai repéré ce romane t ton avis confirme mon envie de le découvrir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s