Sun Tzu : le stratège et le sorcier d’Olivier Lusetti

CVT_Sun-Tzu-le-stratege-et-le-sorcier_6170.jpgRésumé : Et si, un pacifiste né, comprenait que la guerre était nécessaire pour obtenir la paix durable, et devenait le plus grand stratège de son temps ? En Chine ancienne, dans la période des Printemps et Automnes, le jeune Wu fuit le pays de Qi annexé par les forces du royaume de Ch’u. Orphelin, porteur d’une terrible culpabilité, c’est épuisé qu’il franchit la frontière de Wu pour rejoindre son grand-père Sun Wu « soleil guerrier » qu’il n’a jamais connus sauf à travers ses exploits contés par sa famille. Sun Wu, un militaire de métier impitoyable qui aurait abandonné les siens pour les préserver de ses colères devenues incontrôlables. On dit que le chemin sous le Ciel diffère pour chaque Homme et que si pour bien faire, mille jours ne sont pas suffisants, pour faire mal, un jour suffit amplement. Le jeune Wu arrive en vue du village de son grand-père et s’interroge sur son avenir si incertain, lui qui n’a pas encore croisé la tunique grise du sorcier le fang-siang, lui qui ignore que sa destinée est d’être le plus grand stratège de son temps ; lui qui pense que la voix qui dans sa tête répond à ses interrogations est du fait de son seul esprit. Il dépend de l’Homme de faire des plans, il dépend du Ciel de les accomplir… Le destin de Sun Tzu s’écrira dans une encre de sang.

Mon avis : Je remercie Olivier Lusetti pour la proposition de lecture faite via la plateforme simplement.pro. J’ai pu découvrir un roman fantasy qui m’a envoyé directement en Chine. Je vous avoue que je ne savais pas à quoi m’attendre en ouvrant ce roman. Cependant, ma curiosité de lectrice a repris le dessus très rapidement et m’a permis de passer un moment de lecture original.

J’ai accepté ce roman parce que je devais lire l’art de la guerre de Sun Tzu dans le cadre de ma formation et ce roman est apparu par le fruit du hasard dans mes demandes de partenariat. Je n’ai pas pu refuser.

Même si ma lecture n’est pas un coup de cœur, je salue le travail et l’intelligence de l’auteur qui a su tout mettre en œuvre pour que l’on passe un moment de lecture très sympathique.

L’auteur nous promet une belle lecture en se reposant sur la pensée de Sun Tzu qui est présente dans l’art de la guerre. Il est vrai que nous avons une autre conception de la guerre et de la politique en Europe mais en Chine, c’est Sun Tzu et sa pensée qui sont au-dessus de la mêlée. Ce roman est imprégné de la pensée et c’est très bien fait.

On rencontre un Sun Tzu jeune qui essaye de rejoindre son grand-père qui ne connait que par les histoires que son père lui raconte. Sun Tzu est un jeune homme plein d’interrogations et de courage. Il ne sait pas encore que sa vision et sa stratégie seront reconnues mais il tente d’avancer péniblement dans sa vie. C’est un personnage que j’ai apprécié par sa sagesse, son respect des choses et son calme olympien.

Il faut savoir qu’ici, l’auteur choisi une approche fantastique pour découvrir ce personnage autrement que par son roman l’art de la guerre. Je trouve que l’auteur s’en sort très bien.

On est immergé dans une culture chinoise incroyable. On se retrouve avec des adages, des expressions traduites phonétiquement dans le roman (j’avoue que toujours devoir lire les notes en bas de page m’a un peu ennuyé mais c’est compliqué de faire autrement.) J’ai apprécié ce dépaysement. Les descriptions sont à couper le souffle et franchement, on s’y croit, on y est, on voyage avec Sun Tzu.  On retrouve tous les codes de la culture et des traditions chinoises avec une grande finesse qui est très belle.

Cependant, je vous avoue que j’ai eu du mal, lors des premiers chapitres, à entrer dans ma lecture. Il m’a fallu un petit temps d’adaptation pour vraiment apprécier ma lecture.

La plume d’Olivier Lusetti semble aussi être empreinte de cette sagesse et de cette douceur qui caractérisent la culture chinoise.

Voici donc un genre que j’apprends à apprivoiser tant tout ce que l’on nous propose est différent. J’aime cette différence et je trouve que c’est vraiment une bonne expérience de lecture. Ce n’est pas non plus mon genre de prédilection mais j’aime ce que je découvre.

Les – :

  • Ce temps d’adaptation qu’il m’a fallu pour entrer dans ma lecture.

Les + :

  • Le personnage de Sun Tzu que j’ai apprécié découvrir de cette manière.
  • La culture chinoise extrêmement présente que j’ai appréciée
  • La plume de l’auteure que j’ai trouvé envoûtante et particulièrement efficace dans l’environnement proposé par l’intrigue.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

26 réflexions sur “Sun Tzu : le stratège et le sorcier d’Olivier Lusetti

  1. Un ressenti que je partage presque dans sa totalité. Le brouillon de ma chronique est fait, il ne me reste qu’à trouver le temps de la rédiger…

    Comme toi j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, notamment à cause du style avec lequel je ne suis pas du tout familière. Les réflexions sont intéressantes, on sent une certaine sagesse et mesure des mots… Je ne sais pas trop ce que va donner ma chronique je t’avoue ^^

    • Je suis curieuse de lire ton avis 🙂
      C’est un roman très intéressant sur beaucoup de points. Je pense que c’est parce que je n’ai pas l’habitude de lire ce genre d’ouvrage avec ce genre de thématique =)

  2. J’ai pu le lire aussi. Ayant lu des romans chinois, je te confirme que l’auteur respecte parfaitement cette culture. Par contre, la Chine est l’empire du milieu et non le pays du soleil-levant (le Japon). Je préfère te prévenir si quelqu’un passe ici et est très à chevale sur ce sujet du fait des relations difficiles entre les pays.

      • Tkt ça m’arrive aussi. Je me suis qu’il valait mieux que ce soit moi que quelqu’un de potentiellement virulent. J’ai eu le cas sur le genre d’un livre. J’ai appris depuis que c’est moi qui avait raison mais bon….En attendant, je m’en étais pris plein la tête.

      • Sérieusement? Les gens sont fous… Franchement, ce sont des erreurs qui arrivent. Combien de fois je me trompe entre Orient et Occident par exemple. Quand ça veut pas… 😛
        Merci !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s