Une présence dans la nuit – Emily Elgar

41y31z-ss1l._sx195_Résumé : Vie parfaite ou parfait mensonge ? Nouvelle venue sur la scène du suspense psychologique à l’anglaise, Emily Elgar livre un roman compulsif et émouvant, à recommander à tous les fans de Clare Mackintosh et de Fiona Barton. Infirmière en soins intensifs, Alice Taylor le sait : séparer travail et sentiments est primordial dans son métier. Mais l’arrivée d’une nouvelle patiente fait bientôt chavirer cette ligne de conduite… Fauchée par un automobiliste anonyme, Cassie Jensen est plongée dans un coma dont personne ne sait si elle sortira un jour. Mais alors que la famille de la jeune femme se précipite à son chevet, Alice s’interroge : pourquoi nul ne semble dévasté de chagrin ? Ignorent-ils tous la grossesse de Cassie ? Se pourrait-il qu’elle ait caché d’autres secrets à ses proches ? De son lit, face à celui de Cassie, Frank aussi observe. Il sait que Cassie est en danger ; il connaît même l’identité du chauffard et son mobile. Pourtant, Frank ne peut rien révéler. Atteint du syndrome d’enfermement, cet homme est prisonnier de son propre corps, et seules ses paupières peuvent bouger… Mais parviendra-t-il à se faire comprendre d’Alice, avant qu’il ne soit trop tard ? Diplômée en anthropologie sociale à l’université d’Édimbourg, Emily Elgar, trente-six ans, a un parcours varié : rédactrice de guides de voyage, conseillère pour les travailleuses du sexe à Londres, organisatrice de manifestations en faveur du développement durable… Une présence dans la nuit est son premier roman, très remarqué en Angleterre. 

Mon avis : Je remercie les éditions Belfond pour l’envoi de ce roman. J’ai pris mon temps pour découvrir ce roman qui me faisait un peu peur par le fait que j’en entende beaucoup parler. J’ai préféré attendre avant de pouvoir me plonger dans ma lecture sans être poussée par l’avis des autres blogueurs. Bien que le fait de lire des avis différents sur un roman soit toujours intéressant, j’ai préféré me mettre des œillères pour ne pas avoir d’apriori sur ma lecture.

Ma découverte d’un roman choral.

Un roman choral ? Qu’est-ce que c’est ? Eh bien, c’est un roman qui vous propose plusieurs points de vue sur la même situation. On perçoit alors les choses différemment et l’on se rend compte de la complexité de la situation. Ici, on fait la rencontre de Cassie, une jeune femme qui a été fauchée par un automobiliste. Dans un coma profond, elle est envoyée dans un hôpital spécialisé dans l’accueil des personnes entre la vie et la mort. Alice est aussi un personnage principal de l’intrigue. Elle est une infirmière dans l’hôpital. Elle est une jeune femme courageuse qui, de temps en temps, a du mal à séparer la vie privée de la vie professionnelle. On fait aussi la rencontre de Frank, un homme qui est dans un état végétatif. Cependant, on se rend rapidement compte qu’il comprend tout ce qui se passe autour de lui, il partage les peines d’Alice et le comportement particulier de la famille de Cassie.

J’ai adoré ces trois personnages principaux qui rendent l’histoire très touchante.

L’intrigue : l’habit ne fait pas le moine.

Comme j’ai l’habitude de le dire, l’habit ne fait pas le moine ! J’ai trouvé l’idée brillante. 6d5e0a4443ae8251033796daab027cc8_400x400En effet, on se rend compte que la famille de Cassie a un comportement assez particulier. Personne ne semble affecté par l’état de Cassie comme cela devrait être. On a un mari absent, éloigné. Une belle-mère qui souffre dans son coin. On se demande ce qui peut bien se passer dans cette famille.

Alice est la voix que Cassie et Frank n’ont plus. Pour moi, elle retranscrit parfaitement ce que peuvent ressentir ces deux malades bloqués dans leurs corps trop fatigués pour pouvoir réagir. J’ai aimé cette idée.

Emily Elgar joue avec nos nerfs, on est mené sur de fausses pistes. L’enquête part dans plusieurs sens sans savoir vraiment où l’on va. Le titre « une présence dans la nuit » est, lui aussi, inquiétant. On se demande bien ce qui va pouvoir se passer.

La seule chose qui m’a manqué c’est ce manque de repères spatiaux. J’ai été perdue à plusieurs reprises par ce manque de repère. C’est assez troublant. Bien que cela puisse fonctionner avec ce genre, j’ai été un peu ennuyée par cela.

La plume de l’auteure.

Quelle belle claque littéraire. Rien qu’à la plume et à la pudeur des mots, on comprend rapidement que l’auteure vient du Royaume Uni, ça se sent, c’est beau, c’est pur, j’adore. (Oui, je sais, je ne suis pas forcément impartiale sur ce point, mais le Royaume Uni est pour toujours dans mon cœur.) Emily Elgar est une auteure très talentueuse. Ce premier roman signe une intrigue sans faille, avec une plume merveilleuse que je ne peux que conseiller à toutes et à tous. C’est très sympathique. Elle parvient à faire dégager de la douceur dans un thriller psychologique, c’est dingue ! Elle nous véhicule des émotions diverses et variées. Les interrogations nous poursuivent tout au long de la lecture, c’est top !

Les – :

  • Le manque de repères spatiaux.

Les + :

  • Un roman choral intense.
  • Un trio de personnages principaux très intéressant.
  • Une intrigue qui nous pousse dans nos retranchements.
  • Un voile de mystère qui plane sur l’intrigue. Top !
  • La plume de l’auteure.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

Publicités

20 réflexions sur “Une présence dans la nuit – Emily Elgar

  1. C’est génial de réussir à identifier l’origine d’un auteur rien qu’à la plume ! Je t’avoue que je ne connais pas assez d’auteurs anglo-saxons pour les repérer. En tout cas, c’est une très belle chronique qui pique ma curiosité de lectrice !

  2. Wouah! Je ne sais pas si je le lirai parce que ce n’est pas mon genre habituel mais clairement, je veux savoir la fin!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s