Les masques feuillus – Eric Fagny

CVT_Les-masques-feuillus_8816.jpgRésumé : Quand la commissaire Gerrie Landen débarque à Nivelles, elle ne se doute pas de ce qui l’attend. À peine entrée dans ses fonctions, des faits troublants se succèdent : un vol dans la Collégiale, une voiture incendiée, une chapelle vandalisée et la disparition de quatre prêtres. Très vite, Gerrie se retrouve confrontée au silence complice d’une population attachée à ses traditions, sans compter le machisme d’un collègue et les faux-semblants d’un érudit local. En pleine campagne électorale, les pistes se multiplient… Tout cela aurait-il un lien avec les préparatifs de la 750e procession de sainte Gertrude ? Parcourez les rues mystérieuses de Nivelles en Brabant wallon où les vieilles pierres ont une mémoire millénaire. Visitez le cadre idéal d’un récit policier où les légendes locales remontent aux fondations de l’histoire européenne. Ce roman noir explore ce qui se cache derrière le folklore. Nombreux sont ceux qui reproduisent des gestes dont ils ont oublié le sens, jusqu’au jour où le sang devient l’encre de la connaissance.

Mon avis : Je remercie chaleureusement Eric Fagny pour l’envoi de son colossal roman. Je suis toujours contente de recevoir vos livres, chers auteurs et éditeurs, mais quand je reçois un énooorme roman en format papier, je suis touchée. Je sais que c’est un énorme investissement et cela me touche. Alors, merci Eric pour votre envoi !

Ce roman est une belle surprise. J’avoue que je ne m’attendais pas à cela en le lisant mais j’ai passé un bon moment de lecture.

Une construction intéressante.

Au départ, on suit trois histoires, toutes assez différentes autant dans la fréquence des histoires que dans leurs contenus mais aussi dans les dates. En effet, on vacille entre notre époque et une époque beaucoup plus reculée. Si au départ, j’ai eu du mal à comprendre où l’auteur voulait en venir, j’ai quand même su faire le lien. En fait, le lien est rapide à faire entre les deux histoires qui se passent à notre époque mais l’auteur est parvenu à piquer ma curiosité quant au lien qui pouvait unir les deux époques. Chapeau !

J’avoue que le départ a été un peu long pour moi, j’ai eu un peu de mal à me mettre dans l’ambiance. Je pense que cela est dû à quelques longueurs et à mon interrogation suite à ce va-et-vient entre les différentes époques.

Néanmoins, ces longueurs se sont rapidement dissipées au fil de ma lecture.

L’intrigue principale & l’enquête policière.

Là où l’auteur est parvenu à me surprendre, c’est dans le contenu de son œuvre. En effet, l’intrigue principale reste l’enquête policière qui se révèle très mystérieuse. On fait la rencontre de Gerrie Landen, une commissaire fraîchement arrivée à Nivelles.

L’enquête policière est rondement menée. On se retrouve dans un tourbillon qui n’a qu’un thème commun : la religion. De près ou de loin, tous les éléments touchent une chapelle, une collégiale, des hommes d’église… Bref, quelque chose de louche se passe à Nivelles et Gerrie Landen veut comprendre ce qu’il arrive.

Un panel de personnages intéressant.

Avec trois histoires qui finissent par se rejoindre, il fallait forcément qu’il y ait un panel de personnages immense. La force d’Eric Fagny c’est qu’il parvient à rendre les personnages intéressants et très différents. Ils restent mémorables. On a une équipe policière assez représentative de ce que l’on peut trouver : les gens intelligents, effacés et puis un gros lourd qui casse tout sur son passage par ses manières malpolies. On a des témoins aussi captivants et mystérieux.

La plume d’Eric Fagny

Je l’ai particulièrement appréciée. Je suis ravie d’avoir pu découvrir cette plume. Un vocabulaire précis est présent. Chaque mot est pensé et choisi méticuleusement, cela se sent. Je pense pouvoir dire que même si Eric Fagny ne se hisse pas au niveau de Dan Brown, je vous assure qu’il n’en est pas loin. Affaire et plume à suivre !

Les – :

  • Quelques longueurs au départ.

Les + :

  • Une construction sympathique et intelligente.
  • Une enquête policière et haletante.
  • Un panel de personnages incroyable.
  • Un personnage principal très intéressant.
  • Une plume incroyable.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

14 réflexions sur “Les masques feuillus – Eric Fagny

  1. Je trouve la couverture assez perturbante :p
    Je t’avoue que je ne parviens pas à me positionner, à savoir si j’ai envie de le lire ou non … Dans tous les cas, merci pour cette belle chronique ♥

  2. Aaah, LE fameux roman avec la belle couverture… :3
    J’avoue que tu me tentes beaucoup avec cette chronique ! 😀

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s