Chambre nymphale – Maude Elyther

chambre-nymphale-1170568-264-432Résumé : À la suite d’un traumatisme, Otto se trouve confronté à un paysage de désolation et de ténèbres. En proie à ses démons, il évolue dans un univers de sombres fantasmagories, recréant la réalité en l’arpentant dans sa sensibilité, flirtant ou communiant avec la folie. Entre ses instincts archaïques et le Monstre dévorant, la métamorphose opère.

Mon avis : Je remercie une nouvelle fois Dorian Lake ainsi que les éditions Noir d’absinthe pour l’envoi de ce roman en service presse via SimPlement. Je suis de plus en plus fan de cette plateforme qui facilite vraiment les échanges entre auteurs, éditeurs et blogueurs ! Quelle belle idée !

Un univers surprenant

Comme d’habitude, je n’ai pas lu le résumé. Je fais aveuglement confiance à Noir d’absinthe. J’ai vu la couverture (que je trouve magnifique) et je vous avoue que je m’attendais à tout sauf à cela ! La couverture laisse penser à un roman onirique, quelque chose d’inventif et d’inventé. Je ne pensais pas du tout me retrouver dans une lecture de ce genre. J’aurais quand même pu m’en douter, les romans de Noir d’Absinthe cachent toujours quelque chose de formidable.

La folie à l’état pur

Je ne sais pas ce que j’ai en ce moment, je ne lis que des romans sur la folie. Après la trilogie psychiatrique de James Osmont, je me retrouve dans l’histoire d’Otto, un homme qui a subi un traumatisme assez puissant. Durant toute la progression du roman, on se retrouver à évoluer dans le monde réel et le monde d’Otto. J’ai apprécié ce mélange.

Le personnage d’Otto est puissant. J’ai aimé ce personnage qui met l’homme et certains éléments à égalité, on se retrouve dans un roman où l’on tangue entre deux mondes. C’est onirique, ça oui ! Mais onirique horrifique. C’est assez troublant, on ne sait plus forcément discerner le vrai du faux… La folie, finalement, peut aussi se définir de cette manière, non ?

Deux mondes qui cohabitent dans le même roman

J’ai apprécié le fait que l’auteure parvienne à nous faire comprendre que les personnages humains ne sont pas forcément les plus importants dans cette histoire. En effet, on se retrouve avec le Vent, le Monstre, la Lune… On se retrouve donc avec des éléments et des lieux personnifiés. On prouve encore une fois qu’il y a une sorte d’égalité. Tous sont aussi importants les uns que les autres.

Finalement, à part ce que l’on sait d’Ethan et d’Otto, on n’a pas forcément beaucoup de détails sur leurs physiques, leurs routines, leurs entourages. Non, le roman se dépouille de toutes ses futilités pour aller à l’essentiel : Otto, son bourreau et sa quête identitaire.

Si on tangue entre les deux mondes, on se rend compte qu’Otto aussi : d’un côté il y a Ethan qui tient à l’aider à se remettre de son coma, de l’autre, les cauchemars et les monstres. Si Ethan tient à lui venir en aide, il tient Otto à l’écart de pas mal de choses et dès qu’Otto met le doigt sur quelque chose qui pourrait l’aider à retrouver la mémoire, Ethan le stoppe net. Intéressante intrigue qui ajoute encore quelque chose de mystérieux à l’œuvre. On est dans le flou, dans l’incertain.

L’identité

C’est une notion essentielle dans ce roman pour moi. En effet, Otto semble être différent. Via les paroles d’Ethan, on remarque qu’Otto n’est plus le même qu’avant. Otto se bat contre ses cauchemars et ces fameux trous noirs qui marquent un effort de mémoire incroyable à faire pour lui. On a une sorte de double identité qui se démarque dans ce roman. Une source de folie ? Je vous conseille de mettre votre nez dans ce roman.

L’ambiance

Le lecteur s’installe dans un univers assez intéressant. Je vous avoue que j’ai eu du mal à m’identifier au personnage d’Otto. Cependant, j’ai adoré l’ambiance qui se dégage du roman. En effet, c’est plein de monstres, d’horreur (sans entrer dans le gore), c’est onirique, tout simplement. J’ai trouvé cela intéressant. Personnellement, on n’était pas loin des décors des plus grands auteurs gothiques : on n’était pas loin d’univers proposés par Edgar Allan Poe par exemple, Ann Radcliffe (♥) ou encore Mary Shelley pour ne citer que les plus grands. On est dans une atmosphère oppressante qui tient le lecteur en haleine tout au long du roman.

La plume de l’auteure

Je ne connaissais pas la plume de Maude Elyther. J’avoue que je suis bluffée par le travail en amont de l’auteure. On sent bien que l’univers proposé est travaillé, riche et fourni pour être le plus précis possible. J’apprécie cela. Cela se sent dans la plume. Les mots sont choisis finement et très riches. Maude Elyther bouleverse les codes et rend son roman atypique. Bravo !

Maude Elyther parvient à nous faire lire des choses déroutantes et l’on en demande encore. On veut savoir comment cela va se terminer. C’est quand même assez surprenant. L’auteure est parvenue à me convaincre – pas totalement- alors que je pensais que ma lecture se passerait mal. Les images sont belles, elles donnent énormément de sens à la quête identitaire du personnage principal.

Les – :

  • Je n’ai pas su m’identifier au personnage d’Otto, malheureusement.

Les + :

  • La manière dont la folie est gérée dans ce roman.
  • L’univers gothique et horrifique. Je connais peu, mais j’y ai pris gout le temps de ma lecture.
  • La plume de Maude Elyther.
  • La quête identitaire d’Otto.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

21 réflexions sur “Chambre nymphale – Maude Elyther

  1. Bonjour 🙂 Merci pour ta chronique que je ne découvre que maintenant ! Je suis ravie que mon univers a su te surprendre, que tu as été sensible à la personnification de la Nature ainsi qu’à plusieurs des thèmes principaux comme la notion d’identité et la définition de la folie. Que les décors t’ont fait penser à ces grandes figures littéraires, j’en reste sans voix !
    Merci beaucoup et bonne continuation,
    Maude.

  2. Il a l’air intéressant et atypique comme livre, je pense que je pourrais le découvrir un de ces jours, par curiosité, ton avis le rend tentant ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s