Chemin du bout du monde – Jean Benjamin Jouteur

41sQtabT2aL._SX195_.jpgRésumé : Un manoir pétrifié sous la neige, un jeune homme qui vit la route, la mort incompréhensible d’une jeune héritière… Dans ce chemin du bout du monde, deux histoires s’imbriquent. Il y a l’affaire d’Aubigny, une délicate enquête pour la séduisante commandante Christine Cartier, officière atypique de la gendarmerie nationale. Complots de famille, jalousies, magouilles politiques, héritage, milieu niçois… Comment mettre à nue une vérité que nul ne semble vraiment connaitre ? Et puis il y a Éric. Fissuré de doutes, consumé de révoltes, dévalisant les honnêtes gens, il fréquente les zonards, les junkies, les dealeurs, les marginaux. Égaré dans les vapeurs incertaines de paradis artificiels, poursuivi sans relâche par une ombre du passé cruellement aimante, il perd facilement le contrôle. Son comportement est imprévisible. Un soir de manque, dans un bar paumé d’une ville du Forez, son avenir prend soudain la fuite. C’est la descente aux enfers. Englué dans les méandres d’un présent trop angoissant, à bout de souffle, il tente maladroitement de recomposer un passé occulté. Pour tous il devient la cible, celui qu’il faut abattre… Ou peut-être aider.

~ Service presse ~ 

Mon avis : Je remercie Jean Benjamin Jouteur pour l’envoi de ce roman. J’ai pris quelques temps à le lire et à le digérer ce roman. En effet, je ne m’attendais pas du tout à cela !

Une surprise incroyable

En lisant le résumé du roman, j’étais plutôt bien tentée. J’avoue c’était bien tentée dans le sens « ouais, pour le mois prochain, ça peut être sympathique entre deux grosses lectures » pas « mon dieu, je dois le lire impérativement, maintenant, tout de suite !!! ». Finalement, j’aurais dû.

Un univers dur, froid, sombre

On est plongé dans un roman noir par excellence. Franchement, ce roman vaut la peine d’être lu et vécu avec les personnages. L’entrée en matière est un peu rude et c’est vraiment les premiers chapitres avec lesquels j’ai eu du mal. Une fois la difficulté de ces premiers chapitres passés, ce roman est une véritable pépite. En effet, j’ai eu du mal à comprendre le but de l’auteur à travers ses premiers chapitres. Une fois que mon cerveau a compris la connexion, la machine s’est mise en route sans s’arrêter avant la fin du roman.

Ce roman noir est un polar très intéressant. En effet, tout est réuni pour que l’on passe un excellent moment de lecture. On a différentes intrigues qui finissent par se rejoindre pour laisser la vérité éclater. Ainsi, on suit plusieurs personnages et différents points de vue tout au long de ce roman.

Les personnages

On fait la rencontre de personnages percutants, tous très différents. L’auteur a mis le paquet au niveau des psychologies. C’est bluffant. J’aurais le plaisir le plaisir de vous en reparler plus tard. Je souligne donc les psychologies précises qui se dessinent et qui nous permettent d’avoir des images nettes des personnages !

On fait donc une rencontre musclée avec Eric Raverdi, un jeune homme qui n’a pas une vie facile. En effet, c’est un drogué qui vogue entre réalité et illusion. Il est perdu et dangereux. C’est un personnage avec lequel j’ai eu du mal à m’entendre. L’auteur fait le choix d’un antihéros et c’est un choix que j’ai apprécié. Cependant, les penchants d’Eric pour les substances illicites ne m’a pas forcément permis de m’accrocher à lui. Via Eric, on fait aussi la rencontre de Katia, sa compagne, avec qui il discute. Ils se revendiquent être Bonnie et Clyde et nous emmène dans un road trip assez particulier qui va nous faire voyager. J’ai trouvé l’idée de voyage intéressante : on peut le prendre au pied de la lettre et le voir d’une manière géographique mais j’ai aussi trouvé un voyage un peu plus flou : celui entre la réalité et l’artificiel. On tangue entre les deux et cela nous permet de donner un sacré rythme au roman.

D’autres personnages sont aussi présents : On peut citer Annie et son fils, le charmant, Thomas.

Christine Cartier est la commandante en charge de l’enquête policière qui se met en place. Elle va souligner le travail incroyable de la police lors d’une enquête. On suit ses idées, ses hypothèses. J’ai apprécié ce personnage très intense et courageux. Elle est loin d’être bête et met son intelligence au service du bien. C’est assez sympathique.

L’intrigue

Elle nous permet de confronter deux mondes différents. Avec Eric et Katia, on est sur la route, on vit au jour le jour et on essaye de survivre. Avec l’affaire d’Aubigny, le commandant est confronté aux secrets de famille, à la richesse et aux manipulations liées au milieu dans lequel évoluait la victime. C’est très bien fait.

On nous propose un univers dérangeant. En effet, le lecteur n’est pas épargné par la dureté de la vie et la difficulté de certains à pouvoir vivre correctement, à s’en sortir tout simplement. L’auteur n’exagère pas la vie, au contraire, il a un regard un peu philosophique sur cette dernière. C’est assez surprenant d’ailleurs d’avoir cette vision dans ce genre mais c’est bien, cela prouve l’atypisme du roman.

J’ai aussi apprécié la confrontation de la modernité et de l’ancien. J’ai trouvé que dans la résolution de l’enquête, l’auteur nous a fait un joli rappel d’une technique chère à Agatha Christie : le commandant regroupe tous les suspects et le désigne dans un huis clos assez pesant et très bien ficelé. J’ai été surprise tout au long du roman.

La plume de Jean-Benjamin Jouteur

Quel délice. Je découvre un peu plus la littérature noire avec le roman de Jean-Benjamin Jouteur. C’est une plume qui ne cherche pas la fioriture. L’auteur nous expose les choses comme elles sont. On ne cherche pas à tourner autour du pot. C’est une plume directe, qui va droit au but et cela fait du bien. C’est percutant et cela nous permet de nous concentrer sur le plus important dans cette histoire.

Les – :

  • Un démarrage un peu long.

Les + :

  • La plume de l’auteur
  • L’intrigue et la surprise permanente de cette dernière
  • Le panel varié de personnages
  • Un excellent roman noir
  • L’enquête policière

4

Publicités

12 réflexions sur “Chemin du bout du monde – Jean Benjamin Jouteur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s