Et demain l’éternité… – le café des âmes perdues de Virginie Sarah Lou

CVT_Et-demain-leternite_8558.jpgRésumé : Juliette va avoir 30 ans. C’est le moment de faire un point sur sa vie. Elle nous replonge avec elle 8 ans en arrière, lorsque tout a basculé suite à la découverte d’un simple objet. Elle si cartésienne, se retrouve alors confrontée à des événements surréalistes. Tout s’enchaîne très vite. Elle découvre qu’avant Juliette, elle existait en tant qu’HERI, un archange très prometteur, mais au tempérament peu adéquat pour les Cieux. Quelle faute a-t-elle bien pu commettre pour que sa vie angélique chavire et qu’il soit décidé de la renvoyer sur Terre ? Sa mémoire revient au fur et à mesure grâce aux acolytes qui l’accompagnent dans cette aventure irrationnelle, dont le Créateur, à bout de souffle et proche d’une retraite bien méritée… Elle découvre les voyages astraux et se retrouve ballottée entre 2 vies / 2 mondes : le passé va rattraper le présent et tout bouleverser. Une vie humaine facile, bien rangée, et une vie angélique faite de rébellion et de passion. Sa vie terrestre – l’ultime – est une épreuve de rédemption. Juliette va devoir affronter ses propres démons pour entrevoir qui se cache réellement derrière son âme…

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie Virginie Sarah Lou ainsi que les éditions Nouvelle Bibliothèque pour ce nouveau voyage au cœur de l’inconnu. Je fus ravie lorsque l’auteure m’a demandé si je voulais bien lire son roman, au-delà de l’honneur que cela m’apporte, c’est aussi un énorme plaisir de découvrir des romans si chargés en émotions que celui-ci.

Un feel-good très profond

Je suis scotchée, genre un peu boudé par son aspect surfait et superficiel, Virginie Sarah Lou nous propose ici un feel good qui fait un pied de nez à toutes ces critiques : on a de la profondeur, des questionnements, des choses à dire ! Rien que pour cela, ce roman mérite d’être lu.

L’intrigue

Je vous invite à lire le résumé. Ainsi, rapidement, vous vous rendrez compte que l’on est dans un monde fantastique : Juliette est une jeune femme de trente ans. Elle a une vie banale mais qu’elle adore : entre famille, études et amis, Juliette s’épanouit. Jusqu’au jour où elle apprend l’impensable : Juliette n’est pas une humaine normale. C’est un ancien archange qui a été balancée sur terre sans mémoire pour avoir osé braver le Créateur. Des cieux à la terre, il n’y a qu’une erreur…

On a donc une intrigue en deux temps : celle sur Juliette dans « le monde humain » ainsi que l’intrigue sur HERI dans l’autre monde. Ainsi, on fait le parallèle entre la vie terrestre et la vie céleste de Juliette/Héri.

Je vais peut-être en choquer certains parce que j’ai pour habitude d’adorer les personnages que je fréquente mais rapidement, Juliette m’a ennuyée. J’avoue que l’histoire m’a particulièrement plu, mais l’incarnation du personnage de Juliette, beaucoup moins. En effet, j’ai trouvé Juliette ennuyante avec ses longs monologues et ses pensées… Si les autres personnages m’ont beaucoup plu, j’avoue que Héri m’a beaucoup plus plu que Juliette. Cependant, j’approuve son évolution ! Si au départ, ses réflexions un peu enfantines m’ont fait lever les yeux au ciel (aux cieux ici plutôt ahah), Juliette/Héri est un personnage qui évolue bien et vite. Nous pouvons donc dire que j’ai su me réconcilier avec ce personnage dans les derniers chapitres.

Les thématiques abordées

Ohlala ! Il y a tellement à dire que j’ai peur d’oublier certains détails. J’ai trouvé cette histoire merveilleuse dans les questions que l’on se pose à travers le personnage de Juliette sont excellentes.

Avec une intrigue en deux temps, Juliette et le lecteur se rendent rapidement compte que si Héri a été déchue par le créateur, c’est qu’il y a une raison et une sacrée raison ! Ainsi commence le questionnement phénoménal de Juliette. Comment peut-on faire pour vivre avec ce poids sur la conscience ? Comment Héri a-t-elle pu en arriver là ? Peut-on parler de pardon quand la faute commise et si grande ?

Ici, je parle de créateur et d’anges mais on ne touche pas à la religion dans la manière dont l’auteure traite du sujet. On est plus sur une interrogation sur le monde dans lequel on vit. En effet, peut-on parler de rédemption ? De pardon ? On suit le cheminement de Juliette sur ces questions.

Je vous invite à regarder cette magnifique couverture qui vient illustrer les propos de l’auteure. On peut déjà remarquer le jeu d’ombre et de lumière : de la vie et de l’erreur, du changement et du pardon. Bref, ce jeu d’ombre peut vraiment être interprété de différentes manières. La position du personnage semble marquer le fait qu’elle veuille se relever. Entourée d’un halo, elle semble retrouver la lumière pour dégager l’ombre de sa vie. Ces ailes, hautement tendues, marquent le fait d’un renouveau, d’une volonté certaine à relever la tête qui est encore baissée.

La plume de Virginie Sarah Lou

Au-delà d’une simple histoire d’ange déchu, Virginie Sarah Lou soulève vraiment des questionnements incroyables. Mis à part la vie de Juliette, voici des interrogations qui peuvent être connues de toutes et tous. Qui n’a jamais fait d’erreur ? Qui n’a jamais pleuré de honte de son comportement ? Qui n’a jamais voulu demander pardon ? Se poser la question « mais comment j’en suis arrivée là ? » est une question internationale qui touche tout le monde.

La plume de Virginie Sarah Lou marque un tournant, pour moi, dans le feel good. Si j’en ai déjà lu d’excellents, ici, le niveau grimpe. On est vraiment dans des interrogations surprenantes qui m’ont permis, pendant ma lecture, de faire ma propre introspection sur certains pans de ma vie et d’apprendre à accepter l’erreur, la trahison pour laisser la lumière entrer.

Bravo à Virginie pour ces mots justes et sensés.

Les – :

  • Le personnage de Juliette et ses monologues trop longs pour moi.

Les + :

  • Les interrogations qui nous suivent tout au long de notre lecture.
  • Cette sublime couverture chargée de sens.
  • La plume de Virginie qui nous propose un feel-good hors du commun

4

18 réflexions sur “Et demain l’éternité… – le café des âmes perdues de Virginie Sarah Lou

  1. Rah la la, j’aime beaucoup la plume de Virginie Sarah Lou que j’ai découvert sur Fyctia et je dois avouer que j’y avais trouvé les éléments que tu soulignes : de la profondeur, des questions, de la justesse…
    Il me tarde de lire son livre qui, je dois l’avouer, me tente terriblement!!

  2. Ah non mais là, je suis grave tentée ma belle, elle a l’air tellement belle cette histoire et effectivement, bien plus profonde que ce que l’on pourrait penser, je note absolument et avec beaucoup d’envie !

  3. Pourquoi pas oui! Malgré quelques réserves, je n’aime pas non plus les monologues, l’histoire de base me paraît sympa!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s