Et ça fait marrer les oiseaux qui s’envolent de Dominique Jonin

cover-3469.jpgRésumé : Louise pensait avoir touché le fond en débarquant à Mulhouse pour occuper son nouveau poste d’assistante de production à la rédaction de France 3. Mais sa situation se complique lorsqu’elle découvre que Romain, son compagnon, se prend désormais pour un sosie de Francis Cabrel. « Je suis le gardien du sommeil de tes nuits »… « Je n’attends plus que toi pour partir »… « Quelque chose vient de tomber sur les lames de ton plancher »… il l’agace à placer tout le temps des bouts de chansons dans ses conversations. En ville, Louise rencontre des centaines d’autres sosies de célébrités de la chanson française : Michel Sardou, Véronique Sanson, Yves Duteil, Patricia Kaas, Pierre Bachelet, Patrick Bruel, Herbert Léonard, La Compagnie Créole… Ils sont tous là, mais il n’y a qu’elle qui les voit ! Louise serait-elle devenue folle ? Lorsqu’elle apprend que dans un petit village des Vosges, un journaliste à la retraite affirme vivre entouré de sosies d’acteurs français de l’après-guerre, elle décide de lui rendre visite. « Est-ce que ce monde est sérieux ? » Une histoire loufoque à découvrir… et des dizaines de refrains mémorables à fredonner !

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie Dominique Jonin pour l’envoi de ce roman via la plateforme SimPlement. J’avoue que j’ai accepté juste parce que je suis une fan de Francis Cabrel et que forcément j’ai chanté la suite des paroles en lisant le titre. Franchement, ce n’est pas forcément le genre de couvertures qui me plait d’habitude.

~ Une histoire qui porte à sourire ~

Dominique Jonin nous offre une histoire sympathique qui prête à sourire bien que la lecture ne soit pas un coup de cœur, j’ai passé quelques heures en agréable compagnie. L’intrigue est assez loufoque : une jeune femme commence à voir des sosies partout autour d’elle. Pas n’importe quels sosies ! On se retrouve avec des stars des années 1980.

Si les références à Cabrel m’ont beaucoup plu j’avoue que de manière générale, j’ai eu un peu trop de références aux chansons de tous les sosies dont on parle. En effet, les sosies que Louise rencontre incluent des paroles de leurs chansons lorsqu’ils parlent. J’ai eu une petite overdose de paroles dans les dialogues.

~ Louise et Romain : quand le destin joue avec les personnages  ~

Louise et Romain sont en couple, mais Louise et Romain se sont rencontrés pour la première fois dans le train qui menait Louise à sa nouvelle vie : vers Mulhouse. Après avoir passé quelques heures ensemble dans le train, ils se quittent pour mieux se retrouver quelques mois plus tard. J’ai apprécié cette idée de rencontre inattendue, cela ajoute un petit côté ultra romantique à leur histoire.

Louise est un personnage que j’ai apprécié : malgré les coups durs de la vie elle relève la tête rapidement. Son courage et sa volonté sont vraiment agréables à lire. J’ai trouvé que Romain était un peu effacé par rapport à Louise, il reste un personnage « passif ». Ce que j’entends par là, c’est le fait qu’il est là pour expliquer la situation quand Louise a le cerveau qui déconne mais il ne fait pas, à proprement parler, d’actions au sein de cette histoire. Il passe au second plan. Louise est vraiment le personnage principal qui fait avancer l’histoire. Les autres personnages sont secondaires et permettent au roman d’avancer en termes de péripéties mais pour moi, aucun ne se démarque plus que cela. Cela ne m’a pas empêché d’apprécier le personnage de Louise et les valeurs qui se dégagent d’elle.

~ Une romance/feel good humoristique ~

Je suis un peu entre le marteau et l’enclume pour classer ce roman. La romance est présente mais s’installe d’elle-même, la problématique de la mise en couple ne se pose pas, donc, on ne peut pas vraiment dire que ce roman soit une romance. Pour moi, ce n’est pas non plus un feel good à part entière. Il ne m’a pas fait sauter au plafond, j’ai souri à certaines évocations, c’est vrai.

L’auteur nous propose un mélange des deux genres. C’est assez sympathique à lire. Je vous le dis tout de suite : vous allez chanter. Enfin, personnellement, je me suis prêtée au jeu. J’ai retrouvé les paroles, chantonné, c’était plutôt sympathique.

C’est avec une dose d’humour que l’auteur nous met ses chansons dans la tête, on passe de Cabrel à Goldman en passant par Sanson, Souchon et bien d’autres encore ! La plume se veut délicate et agréable à lire.

Les – :

  • Peut-être trop de paroles de chansons dans ce roman, par moments.
  • Dommage que Romain soit effacé, j’aurais apprécié qu’il soit un peu plus présent dans les actions directes !

Les + :

  • Une plume plutôt sympathique
  • Une intrigue intéressante qui mêle humour et musique
  • Le personnage de Louise que j’ai bien aimé.

3

16 réflexions sur “Et ça fait marrer les oiseaux qui s’envolent de Dominique Jonin

  1. Rien qu’avec le titre je chantais déjà, c’est dire… x)
    Je pense par contre ne pas supporter l’overdose de parole/chanson, surtout que la romance et le feel good sont loin d’être mes genres de prédilection. Je t’imagine bien en train de chanter devant ton livre 😀

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s