Love, Life and Tattoo d’Adeline Loron

téléchargement.jpgRésumé : Judith n’a jamais eu une vie facile. Très tôt, elle a perdu frère et mère avant de se voir imposer par son ancêtre un nouveau mode de vie. Mais même la distance et le manque de nouvelles ne sauraient briser une amitié… Voilà pourquoi Judith est de retour à Chatham. Pour découvrir ce qu’il est arrivé à Déborah, chef des Nyx. Les ténébreuses seront-elles prêtes à la suivre pour sauver l’une des leurs ? Surtout lorsque la jeune femme se retrouve mêlée à ces histoires à cause d’un homme…

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie Adeline Loron pour l’envoi de son roman en service presse. J’ai commencé ma lecture des aventures d’Emma. Ici, je vous retrouve pour un autre univers celui de Love, life and Tattoo. J’ai retrouvé la plume d’Adeline Loron, ses titres en anglais et ses personnages féminins forts.

~ Judith, une force de la nature ~

Je n’irai pas jusqu’à comparer les deux œuvres d’Adeline. Si Emma et ses aventures se compilent dans cinq tomes, l’aventure de Judith est un one shot, c’est plutôt sympathique ça ! On se retrouve donc avec Judith en guise de personnage principal. Judith est une jeune femme de 21 ans qui nous raconte son histoire. Elle n’a pas eu une vie facile : entre une mère alcoolique, le décès tragique de son frère et ses copines les Nyx, sa vie n’est pas de tout repos.

Que se passe-t-il lorsqu’on laisse une jeune fille de 15 ans seule et qui doit se débrouiller dans la vie ? Elle explose. C’est exactement ce qui se passe ici. On se retrouve avec une bombe a retardement dans les mains. On voit comment Judith évolue au fil des années grâce à des chapitres consacrés à son passé. On voit à quel point c’est dur pour elle, comment elle vit avec la souffrance de la mort de son frère. C’est un personnage qui aurait pu être un personnage dramatique si elle n’avait pas su remonter la pente.

Je souligne donc la force de caractère de Judith. Voilà une jeune femme qui va tout faire pour survivre et s’en sortir dans la vie. Ce n’est pas toujours évident pour elle mais elle y parvient quand même. J’avoue aussi que c’est un personnage un peu grognon qui a un petit côté boudeur assez charmant par moments.

~ L’intrigue ~

On vogue entre le passé et le présent. Entre le passé et le présent. Thomas, son frère marque ce passé. Lui qui la protégeait de tout ce qui pouvait arriver. Avec son décès, Judith perd une part de son innocence et ne voit plus le monde de la même manière. Il y a aussi la rencontre avec ses copines : Louise, Déborah et Denise. Les Nyx, ce gang qui revend on-ne-sait-trop-quoi à des gens. Ces jeunes filles poussées par les adultes à faire des bêtises et à servir de mules… Bref, les ténébreuses sevissent dans les rues et ce n’est pas forcément au goût d’Isha, à la tête d’un gang rival.

Voilà, le cadre est placé. On est dans une ambiance assez sombre et violente. La vie a essayé de mettre par terre Judith, elle essaye de survivre et forcément, elle fait des erreurs.

Une fois ces années derrière elle, on retrouve Judith dans une vie plus rangée aux côtés de cette grand-mère stricte qui ne lui permet pas d’en faire qu’à sa tête. J’ai trouvé ça bien. Franchement, qu’un adulte responsable lui mette les claques qu’elle mérite. C’est une petite peste qui nous fait sourire mais ce caractère !!!! Doux Jésus, j’ai eu envie de la frapper plus d’une fois.

La romance est ici très différente de ce que j’ai pu lire jusqu’à présent. En effet, je n’avais jamais lu de romances où deux jeunes gens se cherchent et se trouvent à coup de répliques cinglantes. On a vraiment l’impression de voir un combat prendre forme sous nos yeux « qui lâchera le premier ». C’est vraiment un concours pour savoir qui aura la plus grande gueule. J’ai trouvé ça rigolo, ça change des romances. On a l’impression que le premier qui avoue ses sentiments a perdu. C’est une manière de voir les choses après tout. J’ai apprécié voir Isha et Judith évoluer ensemble dans cette intrigue assez sombre au final.

~ La plume d’Adeline Loron ~

Honnêtement, j’ai bien aimé ma lecture. Je trouve que l’auteure évolue dans le bon sens : sa plume est plus travaillée et réfléchie. On trouve moins de remarques non-littéraires, ce n’est plus vraiment une plume verbale. La difficulté de la vie de Judith est bien transmise. La seule chose que je trouve dommage c’est le manque de l’absence de Thomas dans la vie de Judith. Pour une petite fille qui était inséparable de son frère, je l’ai trouvé absent de son existence tandis qu’Isha en parle. C’est assez troublant.

Pour ce one shot, je dis oui !

Les – :

  • Le manque de Thomas dans la vie de Judith. J’aurais aimé avoir plus de souvenirs avec lui, plus de mentions de lui dans la vie de sa sœur.

Les + :

  • Un univers que je ne connais pas, les rivalités de rues sont assez sympathiques à lire. C’est divertissant.
  • La tête brûlée qu’est Judith. On a l’impression qu’elle n’a peur de rien.
  • L’originalité de la romance proposée par Adeline Loron
  • Une plume qui s’affirme, j’adore !

3

14 réflexions sur “Love, Life and Tattoo d’Adeline Loron

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s