Et si on oubliait l’avenir …? de Virginie Sarah Lou

CVT_Et-si-on-oubliait-lavenir-_5610.jpgRésumé : Je m’appelle Fabienne. Mon travail est simple : il est de mentir à tous les individus qui me sollicitent pour faire des choix à leur place. Ils cherchent, à travers moi, des réponses qu’ils n’osent trouver seuls. A bien y réfléchir, je suis presque «psy», sauf que sur ma plaque d’entrée, il est inscrit « Médium ». Et autant dire que mes qualités de médium sont proches de celles pour remplir mes feuilles d’impôts, c’est à dire quasi nulles. D’ailleurs, cela fait bien rire ma meilleure amie, Rose. Rien que pour ça, je dois m’accrocher et lui prouver que je peux y arriver. D’autant plus que mes nombreuses clientes me demandent des choses de plus en plus complexes… Aïe ! Mes mensonges doivent donc tenir la route si je ne veux pas être démasquée. Ça, plus mon père qui refait sa vie, mon célibat assumé, mes espoirs de maternité en solo qui s’éloignent et ma culpabilité légendaire qui refait surface : j’avoue ne plus trop savoir où j’en suis… Heureusement, Monique, Jacqueline et grand-mère Huguette – une sacrée brochette – sont toujours présentes pour m’aider à affronter mes propres contradictions

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie Virginie Sarah Lou pour l’envoi de ce roman. J’avoue que j’ai pris mon temps pour le découvrir. Ayant eu une avalanche de service presse cet été, je me suis un peu noyée et j’ai préféré faire une pause dans mes découvertes de peur de subit une énième panne de lecture.

~ Madame Irma s’appelle Fabienne ~

Virginie nous présente une nouvelle fois un roman feel-good. Un roman qui fait du bien ! C’est clair, net et précis, on sourit, on lit un roman qui fait du bien au moral !

Fabienne est une femme qui pense que sa vie est une escroquerie. Fabienne est médium depuis quelques années. Elle n’a d’un médium que l’appellation : elle ne voit rien, n’entend rien, ne voit pas de fantômes et ne sait pas lire dans les cartes ou dans les feuilles de thé. Oubliez ce que vous pensez des médiums, voyants et autres métiers de ce genre. Ici, on est dans le médium 2.0 : on fait semblant et on improvise au mieux !

Comment improviser ? Rien de plus simple, être à l’écoute de ses clients et savoir les réconforter au mieux. Fabienne la voyante est plutôt une coach de vie qui n’arrive pas à mettre en pratique pour elle-même les conseils si sagement appliqués et appréciés par ses clients.

Fabienne est un personnage très touchant. On sent en elle la fragilité des personnes qui manquent de confiance en elles. C’est beau. Elle est une femme fragile et blessée par la vie. C’est aussi une femme qui ne manque pas de piquant et d’humour mais certains événements de sa vie n’arrivent pas à être oubliés.

« Revenir dans la maison me rendit nostalgique. L’odeur familière emplie mes narines et fit naître des souvenirs dans ma tête : un repas en famille, les départs pour l’école, planter un arbre, courir après maman, tirer la queue de « Miaou le gros », notre premier chat obèse qu’on aimait tant, les siestes au soleil, les nuits des étoiles sans étoile… Tant de jolies choses que nous avions partagées ici et ensemble. Tout cela n’était pas mort. Non. Tout cela était bien vivant, en moi, en nous. Il suffisait de ne rien oublier. »

~ Les personnages ~

Si Fabienne tient une place importante dans l’intrigue, Virginie Sarah Lou nous propose un panel de personnages secondaires haut en couleur ! On fait la rencontre de son père, de Rose sa meilleure amie, de Monique et Jacqueline, ses clientes, il y en a pour tous les goûts ! Entre conflits conjugaux et mauvais tours de la vie, Fabienne en voit vraiment de toutes les couleurs. Ainsi, l’auteure en profite pour nous glisser un petit adage qui marquera son roman « C’est la vie ! ».

Les personnages sont tous assez drôles indépendamment ou non de leurs volontés. J’ai adoré Rose qui m’a bien fait rire avec son mari et ses enfants. C’est une fille qui ne manque pas d’humour et le tandem Rose/Fabienne fonctionne très bien ! Ces filles-là sont les meilleures amies du monde et ça se sent : elles se disent tout, il n’y a pas de pudeur et cela fait du bien à lire ! On a tous besoin d’une personne avec qui on ne prend pas de gants. Rose est la personne de Fabienne et inversement.

Le père de Fabienne est très touchant. Je l’ai trouvé à la fois drôle et plein de sensibilité. La pudeur est une chose qui vient gâcher un peu la relation que Fabienne a avec son père, ils arrivent à s’exposer un peu plus l’un à l’autre et la peur de faire mal s’évanouit peu à peu. C’est une très jolie relation qui éclot sous nos yeux.

~ C’est la vie ! ~

L’auteure nous prouve, avec brio, que la vie n’est pas toujours drôle. Elle prend des tournants inattendus. On rit, on pleure, on vit, on meurt. Toute la palette d’émotions y passe. On a le droit de craquer, de ne pas se sentir bien : l’important c’est d’avoir la volonté de remonter la pente et de trouver une situation pour ne pas se complaire dans une situation qui peut rapidement nous dépasser.

L’importance dans la vie ? L’amour, la vie, l’amitié. Il faut savoir écouter les gens : nous avons tous quelque chose de bon au fond du cœur et il faut l’exploiter (Ok, peut-être pas touuuuut le monde mais une bonne partie des gens sur terre !). Il faut savoir demander de l’aide, savoir baisser la garde et pardonner. Ce n’est pas facile, mais il faut le faire.

Fabienne est la personnification de tous ces doutes et ces incertitudes. Le manque de confiance en soi est quelque chose de tragique : cela handicape une bonne partie de la vie.

Ce roman est une bouffée d’air pur. On se sent bien après avoir terminé cette lecture. On quitte la plume et les personnages à regret.

~ La plume de Virginie Sarah Lou ~

Voilà donc le deuxième roman que je lis de l’auteure et celui-ci vient confirmer ce que je pensais déjà : Virginie est une auteure qu’il faut suivre ! On est transporté et bouleversé par les émotions et les sourires qui se cachent dans toutes les pages et mots de ce roman. C’est vraiment une lecture qu’il faut mettre entre les personnes qui n’ont pas l’envie, qui n’ont plus l’envie. On voit la vie différemment. Finalement… Fabienne serait-elle un vrai médium ? En tout cas, moi, je vous prédis une lecture formidable qui plaira à beaucoup de monde. Bravo à Virginie pour ce roman haut en couleurs !

« Je t’aime maman. Même si tu me manques et que la vie a son lot d’épreuves et d’embuches, tu avais raison, elle est belle… »

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Un médium qui a besoin d’aide
  • Une plume toujours aussi belle
  • Une bouffée d’air pur qui fait du bien

4

14 réflexions sur “Et si on oubliait l’avenir …? de Virginie Sarah Lou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s