Les trois jours de Pompéi de Alberto Angela

téléchargement.jpgRésumé : Tout à la fois archéologue et homme de télévision, l’Italien Alberto Angela reprend la formule du « docufiction sur papier », qui a fait le succès d' »Empire » (Payot, 2016), pour nous offrir un reportage au coeur du quotidien de Pompéi durant les deux jours ayant précédé le réveil du Vésuve, en 79 de notre ère, puis pour nous décrire la colère destructrice du volcan dans un film catastrophe qui durera l’équivalent d »une troisième journée. Un livre d’histoire qui brise bien des idées reçues à partir des dernières découvertes scientifiques (la catastrophe aurait eu lieu à l’automne et non en août), mais qui possède aussi un tel souffle romanesque qu’on se croirait embarqués à bord d’un « Titanic » de l’Antiquité.

~ Service presse 🎧~

Je remercie chaleureusement l’équipe d’audio lib pour l’envoi de cette nouvelle découverte audio qui m’aura donné du fil à retordre mais qui, finalement, m’aura permis de passer un moment écoute assez intéressant malgré quelques petits bémols.

On plonge dans un univers historique intense. Les trois jours de Pompéi sont les trois jours avant l’éruption du Vésuve qui finira par tout ravager sur son passage. Pompéi est, finalement, bien méconnue de tous… Généralement, le peu d’informations que l’on à sur cette ville est lié à cette fameuse irruption volcanique. Alberto Angela (l’auteur) nous propose, à travers la voix de Thibault Montalembert de nous livrer plus d’informations sur la vie quotidienne de ces habitants à travers de longues heures d’écoute. Si j’ai apprécié en savoir plus sur les us et coutumes de cette région du monde à ce moment de l’Histoire, j’ai aussi eu de gros moments de latence dus au manque de rythme et d’action. Je ne m’attendais pas à avoir ce genre d’écoute.

Alberto Angela nous propose, à travers plusieurs personnages, de découvrir les différentes castes qui peuplent les villes près du Vésuve. Des esclaves aux nobles, l’auteur veut à tout prix montrer

Ce que j’ai apprécié, c’est ce mélange de fiction et de faits réels. On se doute que tout n’est pas vrai : certains personnages, certaines relations, certaines péripéties… Cependant, ces mises en scène servent de vraies explications sur la vie des habitants de cette région. Ainsi, on se balade dans les rues, on croise des gens. On va des choses les plus simples et habituelles comme la fabrication du pain mais aussi sa vente. Les lieux publics et privés en tout genre. On se balade vraiment dans les villes comme si on vivait avec les habitants. C’était assez intéressant.

Je pense, cependant, que c’est beaucoup trop long. Si notre aventure est jalonnée de péripéties en tout genre et que l’on reconnait des personnages comme Pline l’Ancien et Pline le Jeune, on se retrouve avec beaucoup trop d’informations. On est englué dans cet amas d’informations historiques et franchement pour moi ce n’est pas assez romancé. Quand on parle de « docufiction » je m’attendais à autre chose, quelque chose de moins formel, scolaire. De plus les nombreuses comparaisons à des éléments et lieux emblématiques d’aujourd’hui m’ont laissée perplexes. Ainsi on a des comparaisons qui introduisent la Silicon Valley ou encore Hollywood… Personnellement, même si je sais que cela permet à plus de lecteurs d’être impliqués dans leur lecture et découverte, moi, je passe complètement à côté. Ces comparaisons ne m’ont pas plu…

Le côté historique est franchement maitrisé, j’ai apprécié que l’archéologie ait sa place dans le texte. Maintenant, si je dois aller jusqu’au bout de ma pensée et de mon analyse, je pense que le côté un peu trop ronflant de la plume m’a ennuyée à certains moments. De plus, il y a beaucoup trop d’images littéraires à mon goût. J’adore les textes littéraires, les bons vieux classiques ou encore les romans contemporains qui proposent une vraie lecture littéraire. Ici, on se retrouve entre un texte qui donne l’impression de ne pas savoir quoi choisir : on vulgarise l’Histoire, les événements pour toucher un lectorat plus vaste d’un côté mais de l’autre, la plume pousse les lecteurs les moins attachés à la qualité de la plume littéraire à lâcher rapidement la lecture. On trouve aussi des phrases du style « il ne savait pas que son choix le mènerait à la mort » pullulent dans le texte. Bon, cela reste un choix personnel mais franchement, je déteste ça.  Qu’on se le dise clairement : si j’avais eu ce livre entre les mains, je l’aurais mis de côté. Avec l’écoute, c’est différent. C’est certainement ce point qui m’a le plus travaillé dans mon expérience.

En définitive, c’est une lecture vraiment mitigée que je vous présente aujourd’hui. J’ai apprécié le côté historique et d’en savoir plus sur la vie à Pompéi quelques jours avant l’éruption tristement célèbre. Si j’ai aimé me balader dans les rues et comprendre les us et coutumes de cette population, j’ai trouvé les informations trop denses. De plus, le style de l’auteur et le parti pris dans ce roman ne m’ont pas transportée plus que cela. J’ai trouvé le style trop riche et travaillé à certains moments et trop vulgarisant à d’autres.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Un univers historique méconnu
  • Une plongée dans les us et coutumes de la population
  • Une approche archéologique et historique sympathique

notation 2

20 réflexions sur “Les trois jours de Pompéi de Alberto Angela

  1. Dommage pour tes bémols. J’ai lu il y a quelques mois un Livre sur Pompei que je n’avais pas vraiment apprécié non plus. J’espère qu’on réussira à trouver un bon roman sur ce sujet 😊

  2. Pourquoi pas ^^ Ca me rappellera mes années à la fac d’archéologie et d’histoire de l’art =) Ce n’est pas le livre audio qui me tente le plus actuellement, mais je suis curieuse, merci pour cette découverte !

  3. Je crois que c’est lui qui lit L’affaire Harry Quebert, j’ai beaucoup aimé sa voix ! Mais c’est dommage si le bouquin n’est pas tip top. Je suis toujours sur PS I Love you pour ma part, je n’avance pas… J’essaye d’ecouter 2 chapitres par jour mdr !

  4. je ne suis déjà pas trop roman historique mais ce que tu dis de celui-ci me fait passer mon chemin. Pour cette période, j’ai vu le film « Pompéi » qui bizarrement m’avait bien plu

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s