Les initiés de Frédéric Livyns et Sébastien Prudhomme-Asnar

CVT_LES-INITIES_4254Résumé : Bienvenue dans le lieu-dit La forêt d’automne… Tous les 25 ans, des enfants y disparaissent dans des circonstances mystérieuses… Tous les 25 ans, des corps d’adolescents atrocement mutilés y sont retrouvés… Tous les 25 ans, un jeune homme se volatilise sans laisser de traces… Dans la lignée des romans de genre, les auteurs ont donné vie à un véritable hommage aux films d’horreur des années 80 ! Oserez-vous les suivre au cœur de ce lieu maudit et aller à la rencontre des Initiés ?

~ Service presse ~

Je remercie l’équipe de Séma Editions pour l’envoi de ce roman. Je sais, je sais. Frédéric Livyns est un auteur que l’on connait bien maintenant chez Satine’s books… Que voulez-vous ! Quand on aime, on ne compte pas … Si je suis toujours autant fan de la plume de l’auteur, j’avoue qu’ici, ce roman n’est pas le meilleur, à mon goût, que j’ai pu lire de l’auteur.

Il est vrai, me direz-vous, qu’il s’agit d’un roman à quatre mains. Ce n’est pas du Frédéric Livyns pur mais j’avoue que je suis quand même moins séduite. Il ne s’agit pas forcément de la plume mais plutôt du contenu. En effet, Frédéric Livyns me plait beaucoup parce qu’il mêle l’horreur (genre avec lequel je tâtonne encore un peu) à une source plus historique, qui donne un vrai cachet au roman. Mon erreur fut, peut-être, d’avoir lu ce roman directement après l’Obscur que j’avais grandement apprécié.

Le résumé m’a beaucoup plu. Cette histoire de disparition, ce délai de 25 ans…Pourquoi pas ! J’adore l’idée. Le principe de base m’a rendu curieuse. Cependant, j’ai ressenti un manque cruel de détails durant ma lecture. Roman court, on va droit au but sans forcément attacher d’importances aux détails, c’est un choix. Néanmoins, avec un résumé comme celui-ci, j’attendais beaucoup du fond « légendaire » de l’intrigue. Pourquoi ? Comment ? Qui est la Mère ? D’où vient-elle ? Des questions qui restent parfois sans réponse…

Oui, on plonge dans un univers digne des films d’horreur des années 1980. J’avoue, j’ai regardé quelques films pour comprendre la comparaison parce que je ne suis pas forcément très fan cinématographiquement parlant de ce genre précis. J’avoue que l’ambiance retranscrite dans le roman est vraiment semblable. C’est efficace et appréciable. Le lecteur est plongé d’office dans le vif du sujet.

On suit deux histoires en parallèle : un groupe d’enfants et un groupe d’adolescents plus vieux. Clairement, j’ai préféré l’histoire des personnages plus vieux. Ce groupe d’adolescents part pour le week-end dans une maison tranquille. Rires, souvenirs et bons moments sont au programme. Cependant, rien ne va se passer comme prévu. Rapidement, on va comprendre que le pire va se produire : l’intrigue nous propose de passer un moment de lecture où l’horreur atteint son paroxysme.

J’ai rarement eu autant de frissons de dégout en lisant un roman. Il faut ce qu’il faut : l’auteur nous prévient rapidement, on ne s’attend pas à voir une jolie petite romance. Non, ça va saigner, ça va couler sur les murs et ça va glacer le sang. J’approuve complètement, c’est efficace, j’ai arrêté de manger mon sandwich en lisant le roman. Sur ce point, les auteurs ont fait un travail gigantesque. Un des points que je n’ai pas trop apprécié, c’est justement cette sensation d’en avoir un peu trop sous les yeux : violence exacerbée, scènes très explicites, on se retrouve vraiment dans l’antre du diable. Pour moi, c’était trop. Cela est vraiment à l’appréciation du lecteur. Ce roman laisse sur moi une trace cuisante.

Autre point qui m’a un peu dérangée, c’est ces similitudes entre les personnages dans les romans que j’ai pu lire de Frédéric Livyns. Oui, ils sont bons. Oui, j’apprécie les décors et les intrigues sont originales. C’est pour cette raison que, plus haut, je vous dis que ma bêtise était probablement de lire les deux romans de manière rapprochée. J’ai trouvé que dans l’utilisation des personnages, on retrouve quelques points de similitudes. Je ne vais pas commencer à faire des parallèles, ça n’en vaut pas la peine. En revanche, j’ai trouvé dans le roman un adulte qui vient aider le groupe d’adolescents en danger, une figure féminine à la tête de l’intrigue qui finit par repousser ses limites tant dans l’ouverture de son esprit que dans sa possibilité à croire en l’irréel par exemple. J’avoue que ce point-là m’a un peu gênée.

En revanche, j’avoue que le roman est court et se lit très rapidement. Le style est sympathique et permet au lecteur de ne pas s’ennuyer. Il n’y a pas de longueur et cela est assez bien. Les plumes sont efficaces.

En définitive, ce roman est assez sympathique grâce aux décors et à l’originalité des idées. Cependant, il m’a manqué des détails dans l’histoire et dans la légende qui s’inscrit dans ce roman. Les plumes sont intéressantes et le rythme est bon. C’est un roman que vous aimerez si vous êtes prêts à voir le sang couler et à avoir des scènes bien gores.

Je remercie encore Séma éditions pour l’envoi de ce roman. Merci aussi à Kathleen pour la lecture commune.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Un roman cinématographique efficace
  • Un univers horrifique très intense et intelligent
  • Le personnage de la Mère que j’ai apprécié

3

14 réflexions sur “Les initiés de Frédéric Livyns et Sébastien Prudhomme-Asnar

  1. Lecture commune à plusieurs semaines (mois?) d’intervalle! Merci de m’avoir attendu pour publier la chronique 🙂 ♥
    Je suis ravie d’enfin pouvoir lire ton avis après en avoir parlé avec toi! Comme tu l’as dit, le schéma de l’Obscur nous est resté en tête et je pense que cela a beaucoup joué… j’adore l’horreur alors je n’ai pas été aussi dérangée que toi, même si certaines scènes étaient vraiment gore !

    • Ne t’inquiète pas pour ça. On a toujours le temps ❤❤❤
      Oui c’est vrai que ce schéma m’a perturbée autant que toi avec le style 😂😂
      On finira pas ne plus être chiantes … un jour 😂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s