Le Grand Théâtre sur Broadway – Tome 1 : les talents maudits de MariStef Rouchy

cover-4255Résumé : Lorsque Julius Quidam débarque à New York pour une année sabbatique, tout le champ des possibles s’ouvre à lui ! Mais sa vie en Amérique n’est pas aussi facile qu’il l’avait imaginée. Alors, quand on lui propose un emploi au Grand Théâtre sur Broadway, le jeune homme se lance avec enthousiasme dans l’aventure. Doté d’une empathie singulière envers les animaux, Julius tente de trouver sa place au théâtre et de mettre à profit son talent. Peu importe l’hostilité du directeur musical Alberich Wagner, le mode de vie particulier des artistes attire irrésistiblement le jeune homme. Cependant, à mesure que le temps passe, il comprend que le théâtre est la cible de trafiquants du Quatrième-Mur, une menace imminente pour les artistes… Laissez-vous transporter dans les coulisses du Grand Théâtre sur Broadway, aux côtés d’un héros sensible et attachant !

~ Service presse 📱 ~

Je remercie chaleureusement MariStef Rouchy pour m’avoir proposée son roman via SimPlement. J’étais, en effet, attirée par cette couverture et ce titre. J’ai apprécié ce que j’ai lu, franchement je ne pensais absolument pas trouver ce que j’ai trouvé dans cette lecture. J’ai vécu un mélange de plusieurs univers mais celui qui ressort le plus : l’univers de Tim Burton. C’est coloré, bizarre mais beau, attachant, un univers dans lequel on se plait.

Quelle belle surprise ! J’avoue que je suis quasiment totalement conquise. Il n’y a qu’un seul petit point qui me fait passer d’un coup de cœur à une superbe lecture. Nous en reparlerons plus tard si vous le voulez bien.

En attendant, laissez-moi vous parler de Julius, notre personnage principal. Julius est un personnage qui m’a énormément plu pour les qualités qu’il porte : il est gentil, attentionné, à l’écoute, il a un cœur énorme et plein de bons sentiments. C’est un bon garçon, ça se sent tout de suite. Puis, qu’on se le dise, Julius a un don : il est très doué avec les animaux qui se sentent rassurés par sa présence. Julius est à la croisée des chemins : il a le choix entre poursuivre ses études et devenir vétérinaire et prendre une année pour vivre son rêve et visiter les Etats-Unis… Il fait son choix et part découvrir les paysages américains.

C’est un univers très cinématographique qui se dessine sous nos yeux. Quand je vous parle de l’univers de Tim Burton, c’est une impression qui nous suit jusqu’au bout. On se retrouve avec un Julius qui a les mêmes qualités que Charlie Buckett, des paysages de la chocolaterie de Willy Wonka, de la magie comme dans Miss Peregrine… Bref, on se sent bien, c’est un univers qui parle aux petits comme aux grands.

La pièce maîtresse de ce premier tome reste le Grand Théâtre. Mon dieu, j’ai tellement adoré le théâtre. On a un huis-clos qui nous propose de faire une rencontre avec l’univers des artistes. Le théâtre fonctionne comme un monde à part entière : on a des castes, des quartiers, des pièces partout, des passages secrets. C’est un monde à part qui vit en autarcie totale. On est vraiment dans un univers attrayant. On veut en savoir plus.

A travers les pages et les chapitres, nous faisons la connaissance de personnages sympathiques comme Esteban et Azadée qui vont devenir les amis de Julius mais aussi des moins sympathiques voire carrément antipathiques : la famille Wagner par exemple. On se retrouve avec beaucoup de personnages qui font vivre le monde que représente le Grand Théâtre.

L’intrigue est très bien ficelée. Franchement, je me suis plu dans cet univers qui parait très intéressant et très riche. Il regorge de secrets que j’ai bien envie de découvrir. Je lirai le deuxième tome sans aucun souci. Je l’attends même avec impatience !

La plume de MariStef Rouchy m’a énormément plu. C’est certainement le point le plus positif avec le personnage de Julius. Elle va plaire à beaucoup de monde, elle est fluide et dynamique. Elle apporte beaucoup de pep’s à l’intrigue qui ne souffre en aucun cas de longueurs.

Si vous vous souvenez bien, je vous ai dit, au tout début de cette chronique, que j’étais passée à un poil de chat de la perfection. J’ai trouvé beaucoup trop de similitudes avec l’univers de Harry Potter : Julius est, comme Harry, orphelin qui découvre un monde dont il n’avait aucune idée. Le Grand Théâtre propose un peu les mêmes choses que Poudlard. Esteban est le meilleur ami de Julius et est issu d’une grande famille aimante tout comme Ron Weasley. On retrouve un trio à la tête de l’intrigue (bon cela n’est pas uniquement vu dans Harry Potter mais cela ajoute de l’eau à mon moulin). Deux garçons, une fille forment ce trio tout comme Harry, Ron et Hermione. Le coup de grâce est donné par la famille Wagner qui veut faire partir Julius parce qu’il ne fait pas partie de leur monde. On a donc un père et un fils qui font étrangement penser à Lucius et Drago Malfoy. Même si cela ne m’a pas dérangé dans l’absolu, quand on fait le compte, il y a beaucoup d’éléments qui marquent une inspiration consciente ou non… Dommage !

3 bonnes raisons de lire ce premier tome :

  • Un univers intéressant et original avec le théâtre
  • Un panel de personnages intéressants
  • Une superbe plume

notation

14 réflexions sur “Le Grand Théâtre sur Broadway – Tome 1 : les talents maudits de MariStef Rouchy

  1. Il a l’air super cool, tu as employé le mot magique : Tim Burton =) Je suis méga tentée malgré les ressemblances avec Harry Potter, j’espère le découvrir un de ces jours !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s