AliN – Tous différents d’Axelle Colau

41b40w0GrJL._SX195_Résumé : Le collège, c’est l’enfer. Surtout depuis que Guillaume et sa petite bande m’ont pris pour cible. Moqueries, coups bas, brimades, ils s’acharnent, et je subis, paralysé par la peur. Lili, ma meilleure amie depuis ma plus tendre enfance, bénéficie, elle aussi, du statut peu envié de souffre-douleur attitré. Guillaume nous a éloignés l’un de l’autre, et je n’arrive plus à atteindre celle pour qui mon cœur bat… sauf lorsque je prends mon violon et qu’elle chante. Alors, je me sens pousser des ailes. Ces ailes que la réalité nous coupe, dès que nous remettons un pied au collège. Allons-nous réussir à retrouver notre liberté et à prendre notre envol, Lili et moi ?

~ Service presse 📱 ~

Je remercie chaleureusement les éditions Noir d’Absinthe pour l’envoi de ce roman. J’avais déjà vu passer AliN avant qu’il ne soit publié dans cette formidable maison d’édition. Lorsque Morgane m’a proposé de lire le roman, je ne pouvais pas passer à côté de cette opportunité. Voilà une formidable idée !

Je ne vous le cache pas. Ce roman est dur. Il parle de harcèlement scolaire. Vous savez comme je ne suis pas fan de ce sujet. Ce n’est pas parce que je ne me sens pas concernée, mais au contraire, je ne supporte pas voir des gamins souffrir et commencer la vie en étant dégoutés par les autres. Axelle Colau réussit quelque chose de fort : me faire lire, d’une traite, un roman qui parle de ce sujet.

Ce roman fait partie du genre Young Adult. Si vous avez lu mes dernières chroniques, vous savez qu’en ce moment, entre ce genre et moi, c’est la guerre. Je ne retrouve plus forcément ce que je cherche dans mes lectures. Mais comme d’habitude, lorsqu’il s’agit de Noir d’Absinthe, je ne lis pas les résumés… A tort ou à raison ? A raison, bien évidemment !

Les personnages sont le premier point qui m’a beaucoup plu dans cette lecture. On fait la rencontre d’Adrien et de Lili. Deux collégiens qui vivent un enfer à cause de Guillaume et de ses deux comparses. Petit à petit, par manipulation mentale chez les camarades de classe mais aussi chez les professeurs, Guillaume retourne tout le monde contre le « Schtroumpf à lunette » mais aussi « Lili la truie ». Je vous l’avoue, sans honte, j’ai eu mal au ventre durant toute la lecture. Mon cœur, n’en parlons pas, à pris un sacré coup. Cependant, c’était assez étrange puisque je n’ai pas su arrêter ma lecture. J’avais envie de partager ce moment avec Adrien et Lili, j’avais envie d’être là et de les protéger de tout ce qui leur tombe sur la tête.

Le surpoids de Lili devient une attaque facile : entre brimades, coups bas et insultes, Lili tient bon, dans son coin. Adrian regarde de loin. Il sait ce qu’elle vit puisqu’il vit la même chose : la torture, la peur au ventre, être forcé à donner ses devoirs, il connait ça. Les coups, la violence verbale et physique, la maltraitance, c’est aussi son quotidien.

Adrien et Lili sont des amis d’enfance que Guillaume a su séparer. Adrien dit quelque chose de percutant : quand on ne dit rien, on participe. Il y a cette prise de conscience chez ce personnage qui va faire basculer l’histoire. La jolie Lili ne doit pas être seule et même s’il sait les risques qu’il prend, il va combattre ses peurs et Guillaume et protéger comme il le peut son amie.

Ce que j’ai apprécié dans cette histoire, c’est le fait que l’auteure y inclus des thématiques fortes comme l’amitié. A deux, on est toujours plus fort. Lili et Adrien vont passer des moments durs, choquants, percutants. Mais franchement, s’il faut en passer par là pour que les enfants comprennent tout ce que peuvent engendrer des mauvais actes ou paroles, je suis pour ! J’avais juste envie d’attraper Guillaume par le col du manteau et de l’éclater.

Je sais, je sais, ces personnages sont fictifs mais quand je me dis que des enfants subissent ça tous les jours et que la peur leur vrille le ventre toute la journée, c’est intolérable. Axelle Colau mêle le fictif à la vérité d’une manière surprenante et terrifiante. AliN est un titre exceptionnel : on est tous différents, on a tous nos particularités, on a tous nos envies. C’est quelque chose d’important à comprendre.

J’ai apprécié voir les personnages évoluer dans leurs sphères privées. Découvrir comment pouvait vivre Guillaume, par exemple, et comprendre comme un garçon pareil pouvait être aussi pourri de l’intérieur. J’ai aimé la musique d’Adrien et de Lili. C’est certainement les mots les plus poétiques que j’ai pu trouver dans ce roman. C’était très très très beau. Bravo à l’auteure pour ces moments de poésie malgré une intrigue très dure. Cela permet au lecteur d’avoir une bulle pour respirer. Un petit moment où les personnages ne sont pas réduits à leurs caractéristiques physiques. On les apprécie d’autant plus.

« Je sentis sa tristesse, son désespoir, sa joie qui transparaissent dans les éclats de sa voix. La musique parlait pour nous là où les mots ne suffisaient plus. Je voulus lui transmettre ma compassion, ma peur et surtout, mon affection »

La plume est très intéressante. C’est une plume tout terrain comme j’aime le dire. Elle s’adapte à toutes les situations. Elle nous bouscule, met nos cœurs à mal mais parvient aussi à panser nos plaies et à nous faire accepter cette horrible situation.

Je salue donc une intrigue percutante, difficile mais tellement nécessaire. Bravo à l’auteure pour avoir crée ce monde criant de vérité qui remet les choses en place. J’ai aimé cette amitié, cette connexion avec la musique. J’ai apprécié la présence des parents. La poésie qui se dégage des moments de partage entre Adrien et Lili est magnifique.

Site internet pour les témoins, les victimes, les parents et les professionnels : https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/
Numéro
à contacter : numéro vert « NON AU HARCÈLEMENT » : 3020.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Une thématique actuelle et terrible : le harcèlement scolaire.
  • Les personnages que j’ai apprécié découvrir.
  • La musique qui adoucit les mœurs.

5

22 réflexions sur “AliN – Tous différents d’Axelle Colau

  1. c’est une thématique bouleversante et comme toi, ce n’est pas ce que je « préfére » voir dans mes lectures. Mais ce que tu en dis rejoints l’avis de Julia et me donne envie de le découvrir

  2. C’est un sujet qui m’intéresse beaucoup (notamment parce que je suis en train de passer le capes et que c’est une thématique d’actualité malheureusement et qu’il faut en parler pour faire changer les mentalités…) du coup je le note !

  3. Merci pour cette piqûre de rappel sur un sujet malheureusement d’actualité! Je pense que tu as du voir des situations de harcèlement quand tu étais surveillante, tu as du voir des élèves souffrir sans forcément comprendre aussi… C’est un lire que je ne lirai sans doute pas, pour des raisons personnels mais aussi parce que je pense que mon petit coeur souffrirait trop. Merci pour cette tendre chronique et ce beau témoignage d’amour. ♥

    • Merci à toi pour ce joli commentaire ♥
      Je comprends tout à fait que l’on ne puisse pas lire des romans qui parlent de ce sujet, j’ai moi-même du mal… Si jamais un jour tu veux tenter l’aventure, commence par celui ci 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s