A livre ouvert de Nikki J. Jenkins

a-livre-ouvert-1273294-264-432Résumé : En découvrant un tas de feuilles volantes dans le tiroir secret d’une ancienne coiffeuse qu’elle vient d’acquérir, Meghan est intriguée par l’écriture ronde et soignée tracée au stylo noir. Mais surtout par ce trésor inattendu dans lequel elle n’hésite pas à plonger tête baissée. Au fil des pages, elle se retrouve projetée au côté de Maya, une jeune femme brisée après la mort de son fiancé. Elle l’accompagne à travers les lignes dans son deuil, vivant avec elle sa descente aux Enfers. Et si, tout n’était pas aussi noir qu’il n’y paraît ? Et si la vie offrait une chance à Maya de remonter sur Terre ?

~ Service presse 📱 ~

Je remercie chaleureusement les éditions Plumes de Marmotte pour l’envoi de ce roman en service presse dans le cadre de notre partenariat. Ce roman est touchant, plein de bonnes intentions et véhicule de jolis messages. Dans ce roman, le lecteur est bouleversé par la lecture, par les deux femmes qui se battent pour essayer de vivre correctement. Deux destins, deux chemins qui se croisent de manière incroyable et intense. Prenez vos mouchoirs, on plonge dans une histoire émouvante qui a su malmener mon cœur de pierre.

On fait la rencontre de Meghan, une jeune femme très sympathique, souriante et pleine de vie. En collocation avec son meilleur ami, elle perd un peu le nord lorsque ce dernier lui dit qu’il doit déménager, loin, dans le cadre professionnel. J’ai beaucoup apprécié ce couple d’amis, on sent qu’ils sont proches, qu’ils ont besoin l’un de l’autre dans leur vie. J’ai su m’identifier rapidement à Meghan parce que j’ai vécu aussi une belle histoire d’amitié avec mon meilleur ami (qui est mon futur époux, mais ça… 😉). Si ma propre histoire diffère de la relation entre Meghan & Elijah (ouuuh j’adors ce prénom en plus), leur relation reste forte et intime. Le regard de l’un suffit à l’autre pour comprendre ce qui se passe. Un repas, un geste, un rire. La relation n’est même plus verbalisée, ils se connaissent comme leur poche. Mais quand le départ d’Elijah est imminent, Meghan bat en retraite et se plonge dans l’histoire de Maya.

Ce que j’ai énormément aimé ici, c’est la symbolique du cadeau d’Elijah pour Meghan. Un meuble, une ancienne coiffeuse, un tiroir qui semble bloqué, des lettres sont nombreuses dans ce tiroir qui finit par céder après les assauts de Meghan. Ainsi, elle fait la rencontre épistolaire de Maya. Cette femme qui vit le pire : la mort de son fiancé. Apprendre à vivre seule quand on a tout fait à deux, c’est compliqué, très compliqué. Si Meghan reste spectatrice, l’histoire de Maya la fait réfléchir.

Maya est une jeune femme très touchante, on a envie de l’aider même si on sait que les mots ne sont pas suffisants dans cette situation : tout sonne vide, tout est creux et malheureusement, seul le temps peut faire des miracles. Maya est forte mais ne semble plus avoir envie de continuer sans son âme sœur.

Tout au long de l’intrigue, on vogue entre Meghan et le fait qu’elle ne puisse pas retenir Elijah pour de mauvaises raisons, et Maya qui essaye de garder la tête hors de l’eau dans cette tempête qui détruit sa vie. A l’aide de ses amis et de ses souvenirs, Maya nous raconte son histoire d’amour et son histoire personnelle. Les deux figures féminines sont fortes. Meghan a un grand cœur et j’ai aimé découvrir ce personnage qui veut, finalement, le bonheur de tout le monde. Maya est plus dure mais reste sensible et veut essayer d’aller de l’avant. Avec ces deux figures féminines fortes, on a des personnages secondaires qui font figures d’amis proches. Les relations amicales sont une thématique importante dans ce roman et elles sont, au final, salvatrices. Elles aident à comprendre, à se sortir de ses problèmes, à avancer tout simplement. La symbolique du cadeau est plus forte encore : c’est ce meuble qui déclenche tout. C’est beau de voir que c’est, un peu grâce à Elijah que Meghan avance dans sa vie personnelle grâce à la lecture de l’histoire de Maya. La rencontre épistolaire impromptue se fait via cette symbolique forte.

La seule chose que j’aurais à redire sur ce roman, c’est cette sensation de déséquilibre que j’ai ressenti tout au long du roman. En effet, vu que Meghan lit l’histoire de Maya, on en apprend plus sur Maya que sur elle. La lecture est plus orientée sur l’histoire de Maya. J’aurais été heureuse d’en savoir un peu plus sur la vie de Meghan.

L’auteure nous propose des thématiques fortes et violentes : le deuil, l’amour, l’amitié, la dépression. Finalement, on a des thématiques très positives qui entre en collision avec des thématiques plutôt négatives. En ressort, un roman poignant dont la plume est fluide et intense qui véhicule de merveilleuses émotions. Roman profondément humain, j’ai apprécié le fait que les failles soient montrées. Personne n’est parfait et Nikki J. Jenkins le montre à merveille. Je trouve qu’une plume est mise à rude épreuve lorsqu’elle doit parler de deuil, de mort, de violence, d’enfants… C’est le baptême du feu : si on sait me faire lire des romans avec ces thématiques là qui sont prédominantes, je pense que l’on a tout gagné. Je tire donc mon chapeau à l’auteure qui s’en sort à merveille. Bravo à elle.

Je remercie une nouvelle fois les éditions Plumes de Marmotte pour l’envoi de ce roman.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Une rencontre épistolaire incroyable.
  • Des relations très importantes dans le roman
  • Un roman profondément humain qui fait du bien.

4

16 réflexions sur “A livre ouvert de Nikki J. Jenkins

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s