Ce qui m’ennuie dans mes lectures…

cup-829527_1920 (1)

Hello ! 🙂
Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de ce qui me rend diiiiingue dans mes lectures. Au fil des ans, les lectures se succèdent et nous offrent beaucoup d’aventures. Depuis que je suis blogueuse, je fais bien plus attention aux petits détails, aux petites choses qui font lever les yeux au ciel… Donc du coup… un article s’impose 😀

Les thématiques

Je déteste les triangles amoureux! Si au départ, cela ne me posait pas de problème, je ne supporte plus la fille qui ne sait pas choisir entre deux hommes qui ne font que se tirer dans les pattes…
« Suis moi, je te fuis, fuis moi, je te suis », qui a inventé cet adage?! QUI?! Je ne supporte plus ce jeu du chat et de la souris. Cette personne qui ne sait pas sur quel pied danser, dont le second prénom est « indécision ». Tueeeez moi.
Les vampires et les loups garous.  Si j’ai aimé certaines de mes lectures avec ces créatures, je ne peux plus les voir dans mes lectures. J’ai l’impression qu’on a tout fait avec ces créatures : des gentils, des méchants, des « vegan », des assoiffés de sang et de vengeance, bref… Depuis que un petit bout de temps, c’est devenu interdit lorsque ces créatures prennent trop de place dans mes lectures. Je n’en lis que très rarement (souvent, je lis lorsque les partenaires proposent mais à toutes petites doses).
Les scènes érotiques dégoulinantes de détails qui donnent l’impression de lire des romans pornographiques. Un point positif quand même, je ne savais pas qu’il y avait autant de synonymes des mots  « pénis » et « vagin »… Je ne supporte plus. Cependant, je tiens quand même à dire que je ne suis pas contre l’érotisme dans les romans. Encore une fois, la frontière entre érotisme et pornographie peut être rapidement franchie mais personnellement, j’ai beaucoup de mal avec les romans qui placent cette pratique au cœur du roman.  

Styles, plumes et structure

La justification du texte. Je ne supporte plus avoir des romans qui ne le sont plus, j’ai l’impression d’avoir un premier jet de roman entre les mains. (Mode dragon activé).
Le manque de relecture. Malheureusement, cela marque un sentiment d’amateurisme incroyable. On finit par scanner le roman et ne plus faire attention qu’aux erreurs d’attention (erreur dans les âges, dans les prénoms, dans les liens familiaux…)
Il en va de même pour les fautes d’orthographe. J’ai beaucoup fermé les yeux sur les fautes mais c’est terminé. Mon quota de fautes d’orthographe et de syntaxe est dépassé. Il n’y a plus d’indulgence de ce côté là. (mode dragon désactivé).
Apostropher le lecteur est terrible pour moi. Lorsque l’on m’interpelle en tant que lectrice « ouais, mais les filles, vous savez ce que je vis, non? «  Très peu pour moi !!! Laissez moi lire tranquille dans mon coin, sans être interpellée toutes les deux pages…
Je suis certaine que ma liste n’est pas terminée, une fois l’article publié, je vais me souvenir de beaucoup de choses… Mais bon… On se fera un nouvel article, non?! 😛

Je vous embrasse

 

22 réflexions sur “Ce qui m’ennuie dans mes lectures…

  1. Pour ma part, le jeu du chat et de la souris me plait encore, mais j’ai dû moins en lire que toi.^^ Sinon, je te rejoins avec l’érotisme trop détaillé, l’apostrophe du narrateur/lecteur et les vampires/lycans.

  2. j’aime beaucoup ton article 🙂 je ne supporte pas les triangles amoureux, cela m’agace au plus haut point ! par contre je lis beaucoup de bit-lit, donc je croise pas mal de créatures surnaturelles ! entièrement d’accord pour les scènes de sexes : j’aime les romances où le sexe ne prend pas trop de place : et surtout, as tu remarqué comment le regard d’un homme peu changé dans ce genre de livre : il se voile,s ‘assombrit, se noircit, brille…. bref un vrai arc-en-ciel ! lol

  3. Les triangles amoureux, ça dépend vraiment de comment s’est amené, le truc cucu et cliché, même pas la peine, mais dans certaines situations, ça peut être intéressant ! Et comme tu le sais ma belle, vampires, loups-garous ou tout autres créatures, je n’en ai jamais assez 😂

  4. Salut ! J’ai adoré ton article ❤ Je suis d'accord avec toi sur tous les points ! 100% copine sur ces choses qui tuent dans les romans ! J'aimerais bien du coup avoir l'article aussi inverse, des choses que tu aimes le plus lire dans les romans 😉
    Bises, à bientôt !

  5. Chouette article 😛
    Les triangles amoureux également ! Heureusement, en ce moment, j’ai l’impression d’en voir moins dans mes lectures 🙂 Du mal avec les scènes érotiques aussi, surtout quand ça sort de nul part et que ce n’est pas cohérent avec la continuité de l’histoire.

    • Je te remercie =)
      C’est vrai que sans vraiment « sélectionner », j’en ai beaucoup moins qu’à un moment.
      Pareil, quand c’est vraiment de l’érotisme poussé à l’extrême juste pour avoir quelques scènes en plus, je ne suis pas pour. Quand ça fait avancer l’histoire, pourquoi pas. Avec élégance et parcimonie, ça passe relativement bien pour moi =)

  6. Qu’est-ce que tu entends par apostropher le lecteur? Je ne suis pas sûre de comprendre. Genre comme dans percy Jakson?
    Pour le reste je suis d’accord avec toi sauf pour les vampires et loups-garous. Si je crois au roman, ça ne me dérange pas. Après, je n’en ai pas lu pendant des années. Ça joue aussi je pense. J’avais fait une overdose après Twilight. Il y en avait trop qui sortaient. Ça me saouler.

    • Dans certains romans, tu as des phrases du style « pas vrai les filles? On connait toutes ce genre de mec… » (ceci est un exemple). C’est hors dialogue et le personnage principal s’adresse clairement au lecteur. Ca j’ai vraiment beaucoup de mal à gérer x)

      Pareil pour les vampires et les loups garous, j’en ai trop croisés dans mes lectures pour le moment =)

  7. Tout à fait d’accord avec toi pour le triangle amoureux (je ne supporte plus non plus) et les scènes erotico-pornographiques dégoulinantes cachées sous le genre romance, je n’aime pas non plus… Pour le reste je crois que j’ai encore un peu de patience/tolérance 😅
    Mais du coup tu me fais réfléchir à ce que je n’aime plus du tout dans mes lectures 🙂 merci

    • Je t’en prie, avec plaisir ! 🙂
      Je reste encore à peu près tolérante pour les coquilles et fautes d’orthographe (grand max 3 dans un roman) 🙂

      A bientôt =)

  8. Plus on vieillit, plus on devient exigeante (et je parle en tant que lectrice, car parfois « beaucoup » oublient que je suis une grande lectrice avant d’être auteur et que j’ai le droit de donner mon avis).
    Le triangle amoureux, passe encore, cela dépend si ça ne traîne pas en longueur, j’ai connu des copines dont le coeur balançaient, donc on va dire que c’est du réel.
    Les vampires et les loups garous, rien de tel que de lire le roman Dracula pour penser que rien ne le remplacera.
    Ah ! les scènes érotiques. Malgré ce que l’on pourrait penser lorsque je rends un avis, je ne suis pas une coincée (si, si, je l’ai lu : t’aime pas un roman érotique, l’auteur parle de coincée… J’aime l’érotisme, mais pas la pornographie cachée sous le genre romance.

    Les fautes, le style, les oublies de mots, les coquilles. Aucun auteur, aucun correcteur n’est parfait. Je me rends compte lorsque j’envoie mon texte à mes bêtas que j’ai oublié un mot quelque part et que j’ai pourtant lu ce mot en lisant le texte. Notre cerveau enregistre les mots, nos yeux les lisent et pourtant, ils ne sont pas écrits. La preuve qu’il faut : une relecture, une bêta lecture, voire plusieurs et surtout une correction. Les fautes deviennent une mode courante dans beaucoup de romans et les auteurs trouvent ça normal. Qu’on en fasse, je peux comprendre, qu’on pense que ce n’est pas grave…
    Bref, très chouette article.
    Merci.

    • Je suis complètement d’accord avec toi JC.
      Il est vrai que le triangle amoureux est beaucoup dérangeant lorsqu’il tire en longueur.
      Après, pour l’érotisme, je suis comme toi. Je ne suis pas une coincée mais il y a un niveau à ne pas dépasser pour éviter la vulgarité et des longueurs. Maintenant, je comprends, il en faut pour tous les goûts.

      Pour les fautes d’orthographe et les coquilles, je suis plutôt d’accord avec toi. Je reste très flexible quand je trouve une ou deux fautes dans le roman, il n’y a pas mort d’homme. En revanche, quand il y a une faute par page, je ne suis pas d’accord. Je n’arrête pas de le dire : être auteur, c’est un métier. On doit être professionnel pour être pris au sérieux. On ne s’invente pas auteur. Et ça, ça reste encore un très gros problème.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s