Nocturne de sang de Michel Pelini

nocturne-de-sang-tea-9782491874025_0Résumé : Enfant, Jessica Janin a connu l’horreur. Enlevée et séquestrée par Léon Schwartz, un pédophile de la pire espèce, elle a sauvé sa vie de justesse. Lorsque vingt-quatre ans plus tard, elle apprend la mort du criminel en prison, la jeune femme pense qu’elle pourra enfin tourner la page du traumatisme qui la hante toujours. Mais Schwartz, qui a passé un pacte avec le Diable, revient d’entre les morts sous la forme d’un vampire, bien décidé à se venger de celle qui lui a échappé. Jessica a déjà vaincu le criminel une fois, en sera-t-elle capable à nouveau ? Pour l’affronter, elle pourra compter sur l’aide de deux chasseurs de vampires, Mathieu Leroux et son frère, Maxime, autiste doué de pouvoirs médiumniques. Schwartz, quant à lui, a plusieurs alliés parmi les démons, notamment l’un des plus puissants vampires du monde, qui a un vieux compte à régler avec Maxime.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement les éditions Crin de Chimère pour l’envoi de ce roman en service presse. Nocturne de sang est un roman dans lequel je me suis lancée avec une petite réticence. N’étant pas forcément fan du côté pédophilie, j’ai eu peur que ça prenne beaucoup de place dans ma lecture. Finalement, j’ai passé un très bon moment de lecture !

On fait la rencontre de Jessica Janin, une femme dont la jeunesse a été marquée par la séquestration et les viols répétés de Léon Shwartz dont le nom est aussi noir que son âme. Retenue en otage par cet homme, elle réussit à lui échapper de justesse lors d’un moment d’inattention. Depuis, elle essaye d’avancer et de reconstruire sa vie. Sa vie va prendre un tournant inattendu lorsque la mort de son bourreau est annoncée. Seulement, ce qu’elle ne sait pas, c’est que Léon a fait un pacte avec le diable et que ce qu’il veut par-dessus tout… C’est se venger.

Le pitch est simple mais original. Je n’avais jamais lu de roman où les vampires croisent les pédophiles. J’aime plutôt l’idée de renouveau dans ce genre. Vous le savez (ou pas), si vous avez lu mon article au sujet de ces petites choses que je n’aime plus retrouver dans mes romans, les vampires sont un sujet qui m’a lassé. Je ne lis que très peu de romans avec ces créatures mythiques. Ici, cela ne m’a pas dérangé plus que cela parce que cela reste quand même au second plan. Bien sûr, le personnage de Léon est important mais, personnellement, je me suis plus focalisée sur le personnage de Jessica Janin.

Les personnages sont vraiment bien travaillés : Léon m’a fait froid dans le dos. Aucun remord, aucune envie de se répandre en excuse. Non, le mec est un connard jusqu’au bout. J’ai aussi beaucoup aimé Mathieu et Maxime. Deux frères qui sont proches l’un de l’autre : Maxime est un jeune autiste très attachant. Sa vision de la vie et ses pouvoirs sont très intéressants. Mathieu est un personnage que j’ai apprécié découvrir pour sa réflexion, son calme et son intelligence.

Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est l’équilibre dans ce roman. La pédophilie est présente, clairement. Ce n’est pas un roman à mettre entre toutes les mains. Cependant, j’ai trouvé que l’auteur n’en faisait pas trop. Oui, ce n’est pas top, oui, on parle d’un monsieur qui a un sacré gros problème mais cette thématique est abordée que lorsque c’est nécessaire, lorsque cela fait avancer l’intrigue et ça, c’est top ! Ça m’a rapidement rassuré. On a la même chose avec l’autisme de Maxime. En effet, c’est une thématique dont je ne pensais pas croiser la route dans ce roman. Je suis positivement surprise. Beaucoup d’auteurs en parlent de nos jours, mais ce que je n’aime pas avec ce genre de thématique, c’est de montrer la différence entre les autistes et autres. Ici, on n’est pas forcément le cas. Oui, Max est autiste, on en fait une force et ça passe. En aucun cas il y a Max d’un côté et les autres de l’autre. Non, on forme une équipe, une unité avec ses différents personnages et psychologies et ça, j’aime énormément !!! Bravo à l’auteur pour cette touche que j’ai grandement appréciée.

L’intrigue va mêler intelligemment une réalité certaine à un univers de créatures légendaires comme les vampires. Plus l’intrigue avance, plus on avance dans le dérangeant, le fascinant. L’auteur parvient à ne plus faire décrocher le lecteur du roman avant d’avoir le fin mot de l’histoire. J’ai trouvé ça chouette. L’intrigue va aussi permettre d’avoir deux histoires (celle de Jessica et celle de Mathieu & Maxime) qui vont s’entrecroiser et finir par se rejoindre dans un final intense et filmique. Sortez le popcorn, c’est assez spectaculaire.

Seule chose qui m’a un peu fait tiquer, c’est le statut de personnage spectatrice qu’à Jessica. En effet, même si elle est au cœur de l’intrigue, elle est la victime principale, on se retrouve avec un personnage qui, par moments, va se « laisser porter » par les événements et par Mathieu et Maxime qui sont en première ligne du combat.

La plume de Michel Pelini est très visuelle. J’aime beaucoup ce côté-là de la plume. Cela apporte beaucoup d’actions dans l’imagination du lecteur. Michel Pelini a un certain talent pour décrire les ambiances, les paysages, les décors. On passe du calme à la folie en quelques mots, les émotions se véhiculent d’une manière intense et intelligente.

Bravo à l’auteur pour ce roman et à l’illustrateur pour cette couverture incroyablement belle.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Une manière assez intelligente d’aborder des thématiques dérangeantes comme la pédophilie.
  • Un panel de personnages intéressant
  • Une plume envoûtante

notation

18 réflexions sur “Nocturne de sang de Michel Pelini

  1. Je me disais qu’on en avait assez soupé des vampires et j’ai beaucoup aimé la manière dont l’auteur exploite ce mythe avec le personnage terrifiant et monstrueux de Leon. L’intrigue est entraînante et comme toi, j’ai aimé la manière dont sont traités les sujets comme la pédophilie et l’autisme.

  2. Si le thème de la pédophilie me fait un peu peur, ton avis me rassure grandement sur ce point ! Cela ne semble pas trop gore…
    Je trouve également intéressant que soit abordé, de surcroît avec justesse, le thème de l’autisme…
    Déjà dans ma wish list, ton avis me donne encore plus envie de découvrir ce roman !

    • Voilà qui me fait bien plaisir ! J’avoue que c’est plutôt étonnant de retrouver ce genre de thématiques dans un roman mais franchement, quand l’auteur gère avec brio ce genre d’idées, c’est plutôt sympa =)

  3. Comme toi, j’ai passé un super moment avec ce livre!
    Les liens entre les deux frères sont très beaux et j’ai adoré leur histoire. J’ai aussi beaucoup aimé les passages plus explicatifs qui apportent de la profondeur aux personnages. Je n’ai pas lu tant que ça de livres sur les vampires, je ne suis donc pas encore lassée mais la manière dont ils sont dépeints/abordés m’a vraiment plu.
    Une chouette chronique que je partage totalement !! Toujours au top ♥

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s