Puisque tu m’aimes de Janine Boissard

téléchargement (2)Résumé : Nous sommes à Montsecret, petite bourgade de Basse-Normandie. Les villageois sont en émoi. Quel inconscient, quel criminel s’amuse-t-il à mettre le feu lors de repas de noces, au risque de faire de nombreuses victimes innocentes ? Voilà plusieurs fois qu’il sévit. Les gendarmes sont sur les dents. Lou, 17 ans, est jeune pompier volontaire. Son ami de cœur, Stan, photographe et profileur. Ils ont décidé de mener l’enquête, épaulés par l’oncle de Lou, chef d’une caserne voisine, héros admiré de tous. Un terrible danger les guette.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Gilles Paris et son équipe pour l’envoi de ce roman. Je suis toujours contente de découvrir les romans de Janine Boissard. Romancière qui plait à un vaste panel de lecteur, je suis toujours agréablement surprise parce que je lis. J’avoue que j’attendais beaucoup de Puisque tu m’aimes et que, finalement, j’en garde une impression assez mitigée…

On fait la rencontre de Lou, une jeune fille de 17 ans que j’ai beaucoup appréciée et qui est, pour moi, la grande force de ce roman. En effet, elle est vraiment une jeune femme posée, réfléchie, intelligente. Elle a un sacré flair et un humour que j’ai grandement aimés. Si Lou est dans le coin, Stan n’est pas très loin. Stan est un jeune homme un peu en décalage par rapport aux jeunes de son âge. On se retrouve vraiment avec un tandem assez intéressant. Lou & Stan vont avancer ensemble dans une enquête et vont se compléter dans leurs réflexions.

Mise à part Lou, j’ai aimé retrouver la thématique des sapeurs-pompiers dans ce roman. Janine Boissard leur rend un très bel hommage. C’est une dimension de l’intrigue que j’ai énormément appréciée.

Honnêtement, je crois que ce sont les seuls deux points que j’ai aimés dans cette histoire. J’ai pris un peu de temps pour écrire cette chronique parce que je ne savais pas comment en parler sans être injuste. J’étais un peu blasée à la fin de ma lecture. Un bon « tout ça, pour ça ?! » m’est sorti de la bouche. Je n’ai pas compris. Je n’ai vraiment pas compris le pourquoi du comment. Dès le départ (enfin la première partie du roman), on a les tenants et les aboutissants de ce roman.

L’intrigue part un peu dans tous les sens : dans un premier temps, Lou décide de réconcilier Axelle et son père Philippe qui est l’oncle de Lou. Fille et père sont brouillés depuis la mort de la femme de Philippe (et donc de la mère d’Axelle). Lou & Stan vont tout faire pour les rabibocher. D’un autre côté, un criminel sévit et lance des incendies lorsque de jeunes mariés font la fête. Il va de soi que Stan & Lou vont aussi mettre leur nez dans cette histoire. Bref, on a des petites intrigues qui se mettent en place. Ce que je trouve dommage, c’est qu’on ne laisse pas forcément énormément de place à la surprise et à l’originalité. Si le cadre pouvait être chouette, je suis passée à côté de ma lecture à cause d’un manque d’action et d’aboutissement. Dommage !

J’ai trouvé que tout était un peu flou. On ne sait pas trop où l’on va. Tout est esquissé sans être approfondi. On sent une sorte de facilité qui, malheureusement, fait que l’intrigue s’essouffle très rapidement. Si la première partie de ma lecture était sympathique, la deuxième a été plus rude pour moi. Je suis arrivée à la fin de ma lecture en étant soulagée d’avoir tourné la dernière page. J’en suis la première déçue : Janine Boissard est une valeur sûre de mes étagères. Comme quoi, rien n’est jamais totalement acquis !

On retrouve certaines choses qui sont chères à Janine Boissard. Un cadre familial présent. J’aurais juste apprécié avoir plus de détails sur les relations entre son oncle Philippe et son père décédé par exemple. On arrive sur le fait sans franchement comprendre ce qui se passe. Si Lou a su me séduire, je ne peux pas en dire autant du reste des personnages. J’ai eu cette impression de trouver un bout de ficelle, de tirer dessus pour voir où cela pouvait me conduire pour comprendre, au final, que ce bout de ficelle ne mène nulle part. Une fois, deux fois, trois fois… C’est lassant.

Si j’ai été séduite par le personnage de Lou et par la thématique des pompiers, la chose que j’ai le plus apprécié, c’est la plume de Janine Boissard. Pour une fois, le fond à fait défaut mais pas la forme (plutôt rare chez moi). C’est ce qui a indéniablement sauvé ma lecture. J’ai retrouvé cette plume familière, véhiculant les émotions d’une main de maître. Je n’ai juste pas apprécié l’histoire.

En définitive, c’est une petite déception. Je reste sur ma faim. Janine Boissard a fait de bien meilleurs romans. Merci d’avoir fait cette petite piqûre de rappel qui nous prouve ô combien les pompiers ont un métier difficile mais tellement nécessaire. Lou est un personnage très intéressant qui véhicule beaucoup d’émotions aussi. Du haut de ses 17 ans, elle voit la vie en ayant un pas dans l’adolescence et un autre dans le monde d’adulte. C’est plutôt sympathique.

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • La thématique des sapeurs-pompiers qui est une très bonne idée.
  • La plume de Janine Boissard
  • Le personnage de Lou

notation 2

20 réflexions sur “Puisque tu m’aimes de Janine Boissard

  1. La construction du personnage de Lou a l’air particulièrement bien travaillée et sa personnalité affûtée, mais je pense passer mon tour ayant peut-être besoin d’un peu plus de rythme pour être prise par ma lecture…

  2. Ca ne me tentait pas forcément et ton avis me convainc que ça ne serait pas pour moi, mais du coup je suis curieuse quand même de découvrir la plume de Janine Boissard sur un autre de ses titres =)

  3. Zut! J’aime beaucoup cette auteure même si cela fait des années que je ne l’ai pas lue!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s