Orageuse de Joanne Richoux

couv-orageuse

Fêtes et virées en voiture ne suffisent pas à égayer les longues journées d’été de Violette. Depuis son retour à Saint-Crépin, la jeune fille ne se sent plus à sa place. Tous au village semblent avoir oublié son étrange disparition, trois mois plus tôt. Pas elle : le pays des Muses la hante. Un monde où les fleurs chantent, où la musique est reine et les garçons à croquer. Dans l’esprit de Violette, les questions se multiplient. Pourquoi devient-elle sensible à l’électricité ? Que fait Arpège, son premier amour ? Les Muses auraient-elles encore besoin d’elle ? Désirs enfouis ou réel danger, qu’importe ! Violette doit trouver le moyen de repasser de l’autre côté…

~ Service presse ~

Parce que lorsque j’ai un roman de Joanne Richoux entre les mains, j’arrête ma lecture en cours et je fonce. Orageuse est un roman aussi électrisant que la foudre. Orageuse est la « suite » de Désaccordée. Orageuse est le point final à une histoire qui mériterait tant de tomes… Lewis Carroll n’a qu’à bien se tenir, Joanne Richoux prend la relève !

On retrouve notre chère Violette que l’on quittait sur un final incroyable. J’ai fait un sitting, j’ai proposé à Joanne d’aller chez GulfStream négocier un second tome. On ne pouvait pas laisser Violette comme ça, de retour dans son monde sans Arpège, dans ce monde où la magie n’existe pas, où elle va devoir affronter ses erreurs et ce cœur brisé par l’absence de son premier amour.

Violette est un personnage juste et crédible. Elle ne prend pas toujours les bonnes décisions, elle a un tempérament de feu, se laisse guider par ses émotions. C’est une jeune fille ! C’est normal de penser avec son cœur plutôt qu’avec sa tête… Puis, Violette évolue, se dessine alors une jeune femme qui va devoir prendre des risques et des décisions pour que tous puissent vivre en harmonie. Violette n’a plus le même entrain, sa vie, qui lui semblait intéressant et sympathique, ses choix quasiment tracés dans sa tête, tout ça a volé en éclat lorsqu’elle a dû rentrer du monde des Muses.

« J’étais la seule à être paumée. La seule à faire semblant de grandir. C’est que tout me paraissait si… bizarre. Gamine, je me figurais que ce truc abstrait, grandir, ça inclurait des paquets de certitudes. Sans compter porter des tailleurs et bosser dans des buildings géants, allumés même la nuit. Troquer le tailleur, le soir venu, pour une robe cocktail en lamé or. Je croyais que grandir, c’était la vie des pubs de parfum. Je m’étais trompée. »

Le monde des muses n’est plus ce qu’il était. Le tonnerre gronde, quelque chose de menaçant pèse sur ce monde si parfait. Le monde des Muses n’est plus le même. Terminé les petits enchantements que l’on trouvait dans Désaccordée. Les personnages ont évolués en l’absence de Violette. On va encore avec de jolies trouvailles dans ce monde imaginaire mais ce n’est plus avec un regard d’enfant que l’on aperçoit tout cela. On évolue dans un monde onirique mais on sent que quelque chose cloche. Violette doit trouver le moyen de tout remettre dans l’ordre. Je me suis, une nouvelle fois, promenée avec plaisir dans ce monde formidable qui reste très coloré même s’il montre une facette dangereuse et incertaine. Orageuse porte bien son nom : l’orage est palpable, près à éclater à n’importe quel moment. C’est une course contre la montre qui se met doucement mais surement en place dans ce roman.

Violette va devoir se poser les bonnes questions. Au-delà de la quête qui attend Violette, il y a tout un cheminement personnel qui se dessine. La quête initiatique est importante. Qui est-elle vraiment ? Que veut-elle vraiment ? Que doit-elle faire pour retrouver un semblant de vie normale ? Toutes ces questions vont finir par trouver des réponses.

Ce que j’ai le plus apprécié, c’est d’avoir un panel de personnages large. On retrouve certains personnages que l’on avait déjà rencontrés dans Désaccordée et on fait la connaissance d’autres. Ils ont toujours des noms que j’aime beaucoup. Tout est en rapport à la musique, la nature. Bien entendu, la question de l’Homme et de la Nature est présente. J’aime beaucoup avoir ce questionnement sur le rapport de l’homme avec la nature. Au-delà d’un fait actuel, c’est un vaste sujet. On se retrouve donc avec un traitement incroyable de cette thématique. L’harmonie qui existe entre la nature et le monde des muses est épatante ! L’auteure retranscrit cela à merveille.

Il est inutile que je revienne sur la plume de l’auteure. Bon, ok, il faut quand même que je le dise. Joanne Richoux a une plume formidable. Comme à chaque fois, lorsque j’ai refermé le roman, j’étais en panique. Quoi ??? Déjà ! Impossible ! Cette plume, ce rythme, cette imagination ! Purée mais c’est juste parfait. L’univers de Joanne Richoux correspond tellement à ce que l’on peut apercevoir dans cette duologie. C’est beau, ça crépite d’idées loufoques, ça fait rêver. Le rythme des phrases, tantôt longues, tantôt courtes met en relief toutes les émotions de Violette et on vit avec intensité notre plongée au cœur du monde des muses.

Encore merci à Joanne Richoux pour sa confiance.

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Retrouver, avec délice, le monde des muses.
  • Violette un personnage haut en couleur qui se révèle être aussi intelligente que rayonnante.
  • La plume de Joanne Richoux qui est incontestablement l’une des plumes belles que je n’ai jamais lue.

Je me demande encore pourquoi je mets des notes aux romans de l’auteure. A chaque fois, ils ont l’air d’être faits pour moi. A chaque fois, je me prends une claque monumentale… Incontestablement, cette duologie reste ma préférée dans l’oeuvre entière de l’auteure. A lire et à relire.

5

CVT_Desaccordee_5639

17 réflexions sur “Orageuse de Joanne Richoux

  1. En raison de ma légère tendance à craquer sur les belles couvertures, je crois que sans ton avis, je n’aurais pas tout de suite compris qu’on était devant un deuxième tome qui semble d’ailleurs t’avoir charmée 🙂

  2. Hé bien quelle chronique pleine d’entrain ! Je ne connais pas du tout cette auteur mais ton enthousiasme me donne envie de découvrir cela, merci pour le partage !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s