Printemps de funérailles d’Alexandre-Fritz Karol

9782491874049-200x303-1Résumé : Vingt ans. Vingt ans que s’éternise la guerre entre la Ligue de Skarland et l’Empire anscaride. Mais les arcano-technologues, les sorciers hérétiques à la botte de l’empereur Hagen, ont mis au point de nouvelles armes qui ne tarderont pas à écourter le conflit : les dragonnefs, vaisseaux volants capables de rayer une ville de la carte en quelques heures. Vingt ans aussi que Luther Falkenn court après les criminels. Comme policier, d’abord, et maintenant comme chasseur de primes. Mandaté par un richissime banquier nain pour mettre la main sur des documents volés particulièrement compromettants, il se rend à Solmost, où la Ligue fait face à une pression grandissante : soutenues par les dragonnefs, les armées de l’empereur approchent de la cité. Pas de quoi faciliter la tâche de Falkenn et de son acolyte Boniface, félin aux pouvoirs mystérieux, à la langue bien pendue et au caractère de cochon. D’autant que dans la folle course aux armements qui les oppose à l’empereur, les dirigeants de la Ligue s’apprêtent à commettre l’irréparable en libérant un pouvoir oublié. Et Falkenn, qui croyait traquer un vulgaire voleur, va devoir affronter un adversaire d’un tout autre calibre, revenu tout droit de l’au-delà.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement les éditions Crin de Chimère pour l’envoi de ce roman. Vous commencez à me connaitre, vous savez, en voyant la couverture que je n’ai même pas cherché à lire le résumé. Bien évidemment, j’ai carrément craqué sur la couverture… faible que je suis !

Accrochez-vous, ce roman est une bombe atomique. Il frôle le coup de cœur. On va tout de suite commencer par le petit point qui fait que c’est un presque coup de cœur. J’ai mis une bonne cinquantaine de pages à me mettre dans l’histoire. J’ai décroché une fois, vers trente pages, j’ai calé à 50 pages samedi soir. Dimanche, n’ayant rien de prévu, j’ai pris ma liseuse et je n’ai plus lâché ce roman. Il m’a fallu un peu de temps pour m’installer dans ma lecture.

On fait la rencontre d’un duo particulièrement attachant et atypique. Luther Falkenn est un chasseur de prime et fin limier. Luther est le personnage principal de l’histoire. Il a un caractère assez particulier : il peut se montrer très froid et cynique mais il est aussi intelligent. Il a une classe folle. Ce petit côté british lui va à merveille. Luther est accompagné de Boniface : son chat aux yeux violets et aux pouvoirs magiques. Il fait partie du duo à part entière : il parle, un peu trop parfois, et nous propose des punch lines formidables qui m’ont fait éclater de rire. Luther et Boniface sont un duo complémentaire : Boniface va venir casser un peu la figure cynique et froide de Luther et Luther va amener un peu de sérieux dans cette enquête. Je les ai trouvés très attachants.

L’enquête va commencer par une demande d’un nain banquier. Luther va devoir retrouver Ambroise Galate, une comptable qui est en fuite avec des informations importantes qui pourraient, entre de mauvaises mains, faire exploser une dynastie toute entière. Rapidement, Luther va se rendre compte que cette disparition n’est que la face visible d’un iceberg qui va lui donner du fil à retordre. L’enquête est très intelligente et bien pensée. J’ai apprécié le fait d’être menée par le bout du nez à cause des fausses pistes, des mensonges, des faux indices, certains personnages nous baladent littéralement en long, en large et en travers. C’est très plaisant d’être surpris. J’ai adoré cela.

Autre chose que j’ai beaucoup appréciée : la plume de l’auteur. Je trouve qu’elle est très travaillée, elle possède un vocabulaire riche et elle se révèle être parfaite pour le genre. C’est un chouette mélange qui propose un dépaysement et un monde crée de toutes pièces qui est très sympathique. De plus, grâce à certains personnages, il y a une présence certaine d’humour qui vient donner quelques notes de légèreté appréciable dans un monde assez sombre.

Le cadre du roman est assez agréable à découvrir. L’enquête et l’aventure se déroulent dans la ville de Solmost. Je trouve que le cadre se prête aux intrigues britanniques victoriennes. L’univers est brumeux, il ne fait pas bon vivre à Solmost, ville portuaire grouillante de bandits et de personnes peu recommandables. L’univers grouille de détails, j’adore ! Cela donne vraiment l’impression d’évoluer dans les rues d’un vieux Londres du temps de Jack L’éventreur. C’est très prenant. J’ai beaucoup apprécié la construction des personnages ainsi que les descriptions des lieux. Qui dit création d’univers dit mise en place de son histoire, de sa géographie mais aussi de ses positions religieuses et politiques. Je trouve que l’auteur s’en est très bien sorti dans le sens où ces thématiques qui peuvent être un peu lourdes en termes d’explications passent très bien dans l’intrigue. Il n’y en a ni trop, ni trop peu, l’équilibre est parfait. Au-delà de ces thématiques, il y a une présence notable de la magie et de la technologie. J’ai beaucoup apprécié le choc de la mise en place de ces deux thématiques, on n’a pas l’habitude de les voir se côtoyer dans les intrigues (enfin pour ma part).

En définitive, même si ce roman est un petit pavé de 600 pages, on se retrouve avec un véritable page turner dans les mains. Malgré avoir eu un petit souci de démarrage, je suis conquise ! J’aime aussi énormément le fait d’avoir été surprise jusqu’à la dernière page de ma lecture. Les personnages sont parfaits et l’auteur parvient à garder un équilibre certain entre une enquête prenante et surprenante et un monde décrit dans les moindres détails. Bravo à l’auteur pour ce travail sublimé par une plume que j’ai trouvée formidable !

Merci à Crin de Chimère pour l’envoi !

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Un roman de fantasy français qui vaut le détour et qui se hisse auprès de romans connus et reconnus dans le genre.
  • Le duo Luther & Boniface
  • La plume de l’auteur

notation

16 réflexions sur “Printemps de funérailles d’Alexandre-Fritz Karol

  1. Oh, il y a pas d’éléments intrigants ^^ En tout cas, ton avis me rend super curieuse, la couverture m’attirait déjà, donc j’espère avoir l’occasion de les découvrir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s