No way de Céline Jeanne

no-way-1358680-264-432Résumé : Accro au chocolat et aux parties d’échecs, fan de super héros, Teodora est une étudiante comme tant d’autres, du moins, elle aimerait bien… Difficile de ne pas attirer l’attention quand votre frère jumeau est un surdoué du sport, une étoile montante du foot et que vous habitez Barcelone. Elle déteste cet univers et tout ce qui va avec, les médias et les groupies en particulier. Elle a une certitude : sortir avec un sportif ? Jamais de la vie ! Plutôt dormir avec Marcelino, l’iguane de sa colocataire. Dante est l’attaquant vedette de l’équipe B du Barça, il espère pouvoir suivre les traces de Lionel Messi. Son enfance difficile dans un bidonville de Buenos Aires l’a marqué à vie. Il a connu la misère, le dénuement, et il veut mettre sa famille à l’abri du besoin. Pour toujours. Les filles ? Il les collectionne. Mais s’engager ? Jamais de la vie ! Il est parti de trop loin pour tout foutre en l’air. Sauf que… Ils devraient le savoir, on ne doit jamais dire jamais…

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement les éditions Alter Real pour l’envoi de ce roman en service presse. J’avais adoré la plume de Céline Jeanne dans Solo Tu, je n’ai donc pas hésité une seule seconde malgré le fait que la couverture ne soit pas forcément à mon goût.

On fait la rencontre de Teodora, Teo, qui est une jeune femme que j’ai beaucoup appréciée. Teo est un personnage frais, dynamique, qui sort des sentiers battus. En effet, elle adore les super-héros, les échecs et le chocolat. Sa naïveté d’enfant n’est pas une faiblesse, au contraire. C’est une jeune femme qui n’a pas sa langue dans sa poche malgré une volonté de ne pas trop se faire voir et de faire sa vie de son côté. Teo à un frère : Jaume. Si Teo est calme, réservée et plutôt responsable, son frère jumeau est tout le reste. Faisant partie de l’équipe B du Barça, il est extravagant et ne sait pas rester en place. Obligé de se vanter de ses exploits, il m’est apparu comme insupportable dès le début. Ultra protecteur envers sa sœur, les jumeaux vont faire des étincelles ! J’ai vraiment apprécié retrouver la thématique de la relation frère/sœur et surtout quand les personnages sont des jumeaux.

Dante est un jeune homme bien sous tous rapports. C’est un jeune homme sportif, un brin vantard mais il veut réussir ses études si son plan A ne fonctionne pas comme prévu. Footballeur talentueux, il veut percer dans cette profession. Sachant pertinemment que la carrière d’un footballeur peut être éphémère, il se donne toutes les possibilités pour réussir dans la vie. Dante va avoir une sacrée responsabilité au sein de l’équipe : prendre sous son aile un électron libre de son équipe pour prouver qu’il mérite sa place de capitaine. Sa rencontre avec Teo va être explosive et très drôle. Ces deux-là vont vous faire passer un très bon moment de lecture.

J’avoue que ma lecture n’est pas un coup de cœur même si j’ai passé un très bon momenttéléchargement de lecture ! J’ai beaucoup apprécié le fait qu’il y ait un équilibre certain entre les passions de Teo et de Dante. On n’est pas dans un roman 100% football même si celui-ci reste présent. Je trouve que la thématique est exploitée sans trop en faire et ça, c’est chouette parce que le football n’est pas forcément ma tasse de thé. Le caractère des personnages est aussi très bien construit. La plupart du temps, on n’est pas dans les stéréotypes de sportifs décérébrés même si Jaume peut vraiment nous faire penser à cette idée de sportif fêtard qui ne doit rien à personne. Néanmoins, j’ai beaucoup apprécié la manière dont l’auteure va venir contrebalancer ce caractère un peu fou avec le personnage de Dante qui sait ce que la difficulté veut dire : sa jeunesse il l’a passée à essayer de gagner de l’argent pour aider ses parents. Buenos Aires et ses bidonvilles était sa maison. Il est aussi un personnage qui porte un poids assez lourd sur ses épaules. Cela lui donne beaucoup d’ampleur au personnage. Dante est un personnage complexe et c’est aussi très sympathique d’en trouver dans des romances de ce genre.

Les personnages secondaires sont très intéressants aussi. J’ai beaucoup apprécié découvrir la colocataire de Teo, les membres de l’équipe de Dante… Bref, c’est un petit cocktail frais de caractères en tout genre qui vient bercer l’intrigue. C’est vraiment très agréable d’avoir un petit vivier de personnages secondaires comme celui-ci.

Là où, pour moi, les choses se sont un peu corsées, c’est avec les scènes érotiques. Même si je comprends tout à fait le fait que la manière dont on amène les choses et le vocabulaire choisi collent au personnage un peu volage de Dante, je n’ai pas du tout apprécié ces moments. Ce sont des moments trop crus, trop vulgaires et trop nombreux pour moi. L’énergie et le caractère de Teo viennent un peu chasser mon appréhension de ces moments mais ce ne sont pas mes préférés de l’histoire.

La plume de Céline Jeanne est une force incroyable. Elle a un don, c’est certain, pour apporter à son intrigue un côté original tout en parlant de thématiques importantes. C’est une intrigue fluide, forte et dynamique qui nous est proposée ici. Les personnages sont très bien travaillés et construits. J’ai trouvé que c’était vraiment le point fort de cette intrigue.

Comme d’habitude, Céline Jeanne nous propose une histoire avec de réelles thématiques importantes. C’est une romance très sympathique qui prend le temps, avec une certaine dose d’humour et qui vous permet de décrocher de votre quotidien. Plongez avec Teo & Dante au cœur de l’Espagne, au cœur du Barça et des super héros ! Bravo à l’auteure pour cette romance équilibrée, sans faille qui était très sympathique à découvrir.

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Le duo Dante/Teo que j’ai apprécié découvrir et voir évoluer
  • La thématique du football qui est très équilibrée dans l’intrigue, c’est très bien.
  • La plume de Céline Jeanne que j’adore !

4

21 réflexions sur “No way de Céline Jeanne

  1. Dommage pour le côté vulgaire des scènes érotiques, c’est malheureusement quelque chose qu’on retrouve trop souvent dans ce genre alors que ce n’est pas forcément nécessaire. Cela dit, tu as l’air d’avoir passé un bon moment avec ce duo de personnages tout de même donc c’est cool 😀

  2. Je ne connais pas la plume de l’auteure mais j’en ai entendu parler ! Je me demandais justement si le thème du foot était beaucoup présent mais tu as répondu à ma question… pourquoi pas après tout ?

  3. Autant Teodora pourrait bien me plaire comme héroïne, autant Dante, j’en suis pas convaincue, il a tout du stéréotype : venu de loin et s’en est sorti, collectionne les femmes jusqu’au jour où…, et même son nom ! Tu me diras, les clichés ne font pas forcément passer un mauvais moment, mais j’avoue que, malgré ton retour, ça me rebute. A voir, peut-être un jour – car je suis d’accord, il ne faut jamais dire « jamais » 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s