Ma vie de chroniqueuse livresque

road-1072823_1920 (1)

Salut tout le monde, 
En ce moment, je fais le point sur ma vie personnelle mais aussi sur mon activité livresque. J’avais envie de vous en parler un peu. J’ai parlé des auto-édités, de la blogosphère, des auteurs et des ME, mais jamais de mon rôle, de moi, de la manière dont je perçois les choses et des choix que j’ai fait au fil du temps. 
Savoir dire « non » et « stop ». Il faut savoir que lorsque l’on commence sur la blogosphère, on est tout de suite tenté par les sacro-saints services presse. On demande, on tente, on n’a pas beaucoup de vues ni de likes donc pas beaucoup d’espoir. Et puis, on vous donne votre chance, on est heureux, les livres arrivent de tous les côtés et s’accumulent et on est devant une évidence : on s’est laissé bouffer par les services presse. Perte d’envie, pas le temps de lire des romans hors service presse et l’overdose de lecture arrive. J’ai appris, avec le temps à savoir dire non à certains auteurs/M.E et à dire stop à certains partenariats. J’ai toujours eu un grand coeur, je n’ai jamais voulu faire de mal à quelqu’un mais j’ai dû faire un choix et j’ai arrêté certains partenariats qui ne me convenaient plus. 
Savoir lâcher la pression. C’est clair, être chroniqueuse est un boulot chronophage. Je remercie d’ailleurs tous les partenaires qui me font confiance. Cependant, il faut savoir gérer une page, un blog, sans compter possiblement un tweeter, un Instagram et/ou une page Youtube en pensant à respecter le calendrier pour ne pas faire attendre tous les partenaires… Plus on grandit en terme de vues et de like, plus la pression se pose sur les épaules et ça fait, parfois, beaucoup à gérer. Des fois, je pause tout ce que j’ai en SP et je me lance dans une lecture qui me fait envie. Je fais une pause et ça me fait un bien fouuuuu ! Même si je prends quelques jours de retard, il n’y a pas mort d’homme
Faire sa vie de son côté. Même si j’adore la blogosphère et les amies que j’ai pu y rencontrer (coucou Dilshad, coucou Steph, coucou Julia et ma Kath [mais tu comptes pas, je te connais d’avant ahahah ]), j’aime bien pouvoir gérer mon bateau seule : proposer les articles qui me plaisent, faire mes chroniques comme je l’entends, changer les choses que je veux. Bref, mon blog, c’est mon petit coffre à chroniques et je travaille comme une folle pour vous parler de toutes mes lectures. J’ai aussi besoin de ce temps seul même si je demande souvent conseil aux copines  
Cancan land and co. Ahhh ! Comme partout, il y a des cancans partout. Et j’adore tellement ça ! Je sors le pop corn et je lis les conversations qui n’ont ni queue ni tête. Ca me fait tellement rire de voir tout le monde s’écharper parce qu’il y a des romans papiers chez Bidule et du numérique chez machin… Parce que tructruc a eu 300 visites et machin chouette en a eu que 200.  Ahhh quel bonheur de savoir que tout cela ne m’atteint pas… Merci de me faire rire autant! 
Apprécier chaque lecture, chaque moment de détente et sourire à la vie. Je terminerai par ce point. C’est tellement important : avoir un roman dans son sac, s’arrêter sur un banc, lire, prendre le soleil… Tout cela est tellement relaxant et je pense que c’est ce que je recherche dans mes lectures maintenant. Lire ce que j’aime, découvrir des plumes et des univers mais surtout savourer les mots et les lectures. J’ai appris, avec le temps, que la lecture n’est pas une course mais une gourmandise faite pour se régaler. Qu’on lise 1 livre ou 20 par mois, l’important reste cette sensation de bonheur
Au final, cela fait quasiment une année que j’ai levé le pied au niveau des services presse, que j’ai appris à dire non et ne plus avoir peur de décevoir mes partenaires parce que je refuse un roman. Je prends plus le temps d’apprécier mes lectures et les plumes que je découvre. Je lève toujours autant les yeux au ciel lorsque je vois des chroniqueuses s’écharper mais je suis toujours aussi contente de rencontrer de nouvelles personnes qui partagent ma passion. 
Vivez, riez, lisez.   
PS : Vous préférez quoi? Blogueuse ou chroniqueuse? J’avoue que je ne sais jamais 🙂 

 

32 réflexions sur “Ma vie de chroniqueuse livresque

  1. Pingback: Bilan mensuel septembre 2020 |

  2. J’ai aussi du mal à dire non pour ne pas blesser, mais il y a un moment où il faut bien se fixer des limites parce qu’un blog, ça prend clairement du temps, ce dont tout le monde est loin d’avoir conscience…
    Quant au côté cancan, j’ai vraiment l’impression d’être dans ma bulle ou de suivre les bonnes personnes parce que je ne tombe jamais dessus. Et tant mieux 🙂

  3. Je suis tellement d’accord avec tout ton article ! Particulièrement la partie cancan mdr, j’ai bien ris en la lisant, parce que c’est tellement ça ! Mais souvent ce sont des personnes qui n’appliquent justement pas tout ce que tu dis, qui se prennent tellement au serieux que leur vie ne tourne plus qu’autour de ça et que leur univers se résume a la blogo (un peu comme certain.es collègues un boulot quoi xD). J’ai aussi appris à dire stop, ou a prendre du recul aussi lorsqu’une ME met fin à un partenariat parce qu’elle a envie de se renouveller. Je crois que la blogo m’a aussi appris à ne pas tout prendre personnellement et donc de mûrir, finalement, parce qu’on est tellement, parce que finalement, la littérature est un business même si c’est notre passion… et je suis très heureuse d’avoir pu te rencontrer, et c’est surtout le positif que je retiens de cette fabuleuse aventure de la blogo et qui me donne envie de continuer au quotidien ❤

  4. Je suis d’accord avec toi, il faut savoir dire NON, ce qui a été très difficile pour moi, parce que comme toi, je n’aime pas faire mal en disant non, mais cela s’accumule. Et puis après la 5eme opération des yeux, j’ai pensé que cela irait comme avant, et puis non. Ma vision est plus difficile sur écran, donc le numérique ? Il m’en reste pas mal et je me retrouve avec sur les bras à ne pas pouvoir les lire aussi vite qu’avant. J’ai dons arrêté des partenariats, gardé un seul en numérique, quelques « vieux » auteurs depuis le début en epub aussi (j’imprime les livres par petites doses) mais voila. Prendre soin de soi c’est aussi ça le blog, qu’il soit sain, nous le sommes aussi derrière 🙂
    Bonne soirée !

  5. Ton article est magnifique, l’essentiel est que tu reste fidèle à toi même. Pour ma part, je limite totalement les SP, je n’accepte que ceux que je suis sûre d’apprécier, ce qui fait que je tourne qu’a 3 à 7 SP en même temps, ça me permet de souffler. Et sinon, j’utilise blogueuse ou chroniqueuse, ça dépend à qui et de quoi je parle 🙂

  6. Pour moi aussi, ça doit rester un plaisir avant tout. En ce moment, j’ai beaucoup de soucis personnels du coup, j’ai plus de mal, mais l’envie reste là ! J’aimerai retrouver mon rythme d’avant, mais je pense que ce n’est pas pour tout de suite… Mais je garde ma passion du livre, et c’est le principal!

  7. Je dirais blogueuse et chroniqueuse en même temps car ton blog ne se résume pas uniquement à des chroniques. Comme toi je me suis remise en question depuis quelques temps autant sur le point blog littéraire que professionnel (sur ce plan là, la remise en question est toujours en cours, en plein flou quant à mon avenir pro). Au commencement, on est tellement contente, qu’on ose pas dire non et puis au fil du temps et de l’expérience, on apprend à se poser des limites, on tente divers méthode de travail. Aujourd’hui, je ne me mets plus aucune pression, je prends seulement si cela me tente, je publie quand j’en ai le temps et l’envie. J’apprends également à catégoriser les rencontres que je peux faire dans le domaine, car j’ai tendance à m’investir parfois et au final me rendre compte que l’importance que je porte aux personnes et quasiment à sens unique (l’histoire de ma vie).
    Merci pour cette article qui montre ton experience et qui pourra sans doute faire réfléchir de jeunes bloggueur(se)s.

  8. Je dis blogueuse et chroniqueuse 😉
    Article intéressant ! Dès le début, j’ai su que je n’accepterais pas tous les SP : un auteur auto-édité ma proposé son bouquin, j’étais flattée et il était vraiment bien. Un deuxième m’a proposé le sien, j’étais sceptique mais il y mettait du cœur (trop, en vérité) et je suis trop sympa, j’ai donc accepté et… j’ai pas du tout aimé et j’étais en désaccord total avec les autres retours que j’avais lus (qui avaient en partie fait pencher la balance). J’ai donc compris que, si un roman ne me tentait pas vraiment, c’était inutile d’accepter.
    En revanche, je n’ai pas de calendrier ! Je sais que le lundi et le dimanche, c’est RDV, le 30 ou 31 du mois, c’est le bilan mensuel, la PAL le 1er, et c’est déjà bien ^^ Mais calendrier ou non, c’est clair que c’est beaucoup de travail (mais bon, c’est surtout de la passion – en tout cas pour moi ^^ ça me permet de parler de livres avec des gens).

    • Et tu as raison ! Il faut savoir dire non.
      La vie n’est pas que la lecture. Ca prend du temps. Il faut savoir s’écouter.
      Après quand je parle de calendrier ce n’est pas en terme de publication mais de lectures. J’ai un petit fichier Excel pour n’oublier aucun SP et j’étale mes lectures sur plusieurs mois 🙂

  9. Je dis les deux ! Perso je pense comme toi. On vient beaucoup me voir je dis souvent non quand j’ai pas le temps, ca me dit rien et pour pas me submerger. J’ai pas autant de temps que ca pour lire alors je sélectionne mes lectures et mes partenaires. Cette plateforme reste un plaisir alors je veux que ca le reste

  10. Je pense que c’est une réflexion qui vient avec l’expérience en fait…Comme toi, j’ai appris à dire non, à me faire beaucoup plaisir, à prendre mon temps et surtout, à travailler avec ceux qui le comprennent ! Et je dois dire que depuis 2 ou 3 ans, je vis ma meilleure vie de blogueuse ❤

  11. J’aime beaucoup ton article. Avant je tenais un calendrier. maintenant, je poste quand j’ai envie. J’essaie quand même une chronique par semaine et une vidéo (j’en ai plein d’avances donc ça va).
    Et je coup avec internet au moins le dimanche. Si je peux, je coupe aussi le samedi.

    • Et tu as bien raison de suivre tes envies 🙂
      C’est clair que des fois il faut savoir couper… ca reste une passion et non une obligation et c’est bien de se le rappeler de temps en temps 😁

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s