Au-delà des collines de Marie Nocenti

téléchargementRésumé : 2036. Un virus inconnu déferle sur la Terre. Plus virulent qu’Ebola, plus mortel que la Grippe Espagnole, plus contagieux que le Covid-19, il plonge le monde entier dans le chaos. Mary, une jeune femme rescapée, tente de survivre à la pandémie en ralliant l’ouest des États-Unis dans l’espoir de trouver une communauté épargnée par la sauvagerie humaine. Faisant face à de multiples mauvaises rencontres, fusillades et attaques d’animaux sauvages, elle n’aura de cesse d’affronter les multiples dangers sur son chemin afin d’atteindre son but… « Au-delà des collines » est une fresque sauvage qui induit une réflexion sur les fondements des sociétés des pays riches et la démesure de notre civilisation. Dans une atmosphère post-apocalyptique, l’histoire est toutefois portée par un vent d’espoir.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Harald et IS Editions pour l’envoi de ce roman. Ce fut une délicate attention qui m’a beaucoup touchée. Vous vous êtes certainement demandé si je n’étais pas tombée sur la tête lorsque vous avez lu le résumé. Une dystopie… Je le crie assez haut et fort : ce genre n’est pas pour moi. Mais ici, j’ai, au-delà du fait que l’auteure me tentait déjà avec son autre roman, apprécié l’idée que ce roman poussait à la réflexion sur le fondement des sociétés des pays riches.

J’avoue que je ne suis pas forcément à l’aise avec les virus. Surtout en ce moment. Ce n’est pas une thématique que j’apprécie retrouver dans mes lectures parce que je ne suis pas le genre de lectrice à apprécier trouver des virus qui tuent, qui ravagent et qui déciment des populations entières. Ce roman proposait clairement d’aller au-delà du virus, dans un endroit où il n’existait pas. On fait la rencontre de Mary, une jeune femme qui a eu la chance de ne pas mourir de ce virus. C’est un personnage qui a souffert, qui a connu de très près la maladie, la mort, la perte. Bref, quand tout est noir, c’est difficile de ne pas s’attacher à ce personnage. C’est exactement ce qu’il se passe ici. On prend Mary sous notre aile et on décide de la suivre dans son périple.

2036 un futur proche. Ça fout les jetons de se dire que, dans la situation actuelle, on pourrait vivre ça. Finalement, seulement 16 ans nous séparent de cette intrigue. Ca remet un peu les idées en place. Face à la maladie, tout le monde devrait être au même stade. La mort ne fait pas attention aux comptes en banque et aux richesses personnelles…

L’ambiance de ce roman est assez sympathique et surprenante. On se balade dans des décors dignes du Far-West. C’est assez surprenant dans le sens où ces décors se prêtent plus facilement à une intrigue dans le passé plutôt que dans le futur. Mary enfourche son cheval et va voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Il m’est plutôt difficile de parler de cette intrigue tant le résumé en dit suffisamment. En effet, on va suivre Mary dans sa quête d’un monde meilleur. C’est vers l’Ouest des Etats-Unis pour essayer de trouver un endroit épargné par la maladie mais aussi par la cruauté des Hommes.

Son périple va être appréciable tant il est criant de vérité. En effet, on se retrouve avec une intrigue profondément humaine : dans le bon et dans le mauvais sens du terme. Mary est un personnage incroyable et très humaine. Elle veut croire qu’il y a du bon en chaque être humain, qu’il y a quelque chose à sauver sur cette terre gangrénée par la méchanceté et la maladie. Mais on a aussi des antagonistes qui vont venir lui mettre des bâtons dans les roues et bien évidemment s’interroger sur la nature profonde du monde qui l’entoure.

Le côté post apocalyptique est bien présent, forcément. J’avoue que c’est la chose que j’ai le moins apprécié dans ce roman mais il ne m’a pas non plus empêché d’avancer dans ma lecture à un bon rythme. Je me suis rapidement focalisée sur le personnage de Mary et de son aventure. J’ai aussi énormément apprécié les décors proposés. C’est assez captivant tant on n’a pas l’habitude de voir ces décors dans une histoire futuriste.

Je l’ai déjà dit et je le dis de nouveau parce que mon expérience vient me confirmer ce que je pensais : je ne lirai plus de roman, pour le moment, qui parle de virus, de contamination et de tout ce qui peut se rapporter et rapprocher du Covid 19. C’est très réel, trop anxiogène pour moi. Je suis allée jusqu’au bout de ma lecture parce que je trouve que l’auteure nous propose quelque chose de très équilibré mais je me sens mal à l’aise avec ce genre de thématique, tout simplement.

La plume est fluide, l’univers dynamique. Je trouve que le roman ne souffre pas de longueurs. Les personnages sont bien travaillés et bien pensés. J’avoue que j’ai eu un gros coup de cœur pour le personnage de Mary. En effet, la situation qu’elle traverse est compliquée et on a envie de la prendre sous notre aile. C’est très intéressant d’avoir une bouée à qui/quoi s’accrocher pendant la lecture. Elle m’a bien aidée à travers cet univers post apocalyptique. La fresque sociale décrite est hurlante de vérité et permet au lecteur de se poser de sacrées questions en compagnie de Mary. J’adore !

Bravo à l’auteure pour ce travail

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Un cadre original pour un roman post apocalyptique.
  • Le personnage de Mary que j’ai beaucoup apprécié
  • La crédibilité de l’histoire

3.5

20 réflexions sur “Au-delà des collines de Marie Nocenti

  1. alors je dois dire que même si ce livre à l’air très bien, le thème du virus me fait passer mon chemin. Le climat est déjà assez anxyogene en ce moment avec le covid qui fait partie de mon quotidien avec le boulot pour ne pas m’embarquer dans un roman avec un virus encore pire. 16 ans nous sépare de l’intrigue mais c’est peut-être une réalité qui nous pend au nez plus vite que ça. Merci pour le partage mais dans l’immédiat, je pense que ce n’est pas le bon moment pour le lire

    • Je te comprends clairement. Après, il ne faut pas oublier que ce roman est aussi porteur d’espoir. Je suis la première à freiner des quatre fers quand je vois ce genre de thématiques mais celui là reste très sympathique. 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s