8

Enquête du bonheur de Juliette Sachs

enquete-de-bonheur-1388293-264-432Résumé : Le cap de la quarantaine approche et Marjorie est désormais une célibataire convaincue. Traumatisée par les multiples infidélités de son ex-mari, elle s’est jurée de ne plus jamais tomber dans le piège de l’amour et du mariage. Après un divorce douloureux, elle décide de plaquer son job d’avocate pour devenir détective privée dans l’agence de son meilleur ami. Leur spécialité : la détection précoce d’infidélité… Un séduisant homme d’affaires confie à l’agence une enquête sur son futur beau-frère qu’il soupçonne de légèretés. Marjorie constate bien vite que la mission n’est pas si claire. Et malgré sa méfiance, ce client ne la laisse pas indifférente. Elle est bien décidée à découvrir la vérité, quitte à mettre son emploi en péril. Cette affaire sonnera-t-elle le glas de son amitié qu’elle croyait indestructible ? Marjorie perd pied et affronte ses démons au risque de tout perdre. Saura-t-elle saisir la chance que lui tend (enfin) son destin, quitte à se contredire ?

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Nisha et caetera pour l’envoi de ce roman. C’est un plaisir pour moi de retrouver pour la troisième fois la plume de Juliette Sachs. Les deux premières fois avaient été un succès. C’était donc avec empressement (quelque peu retardé par les récents événements) que je me suis lancée dans ma lecture.

On fait la rencontre de Marjorie, une femme d’une quarantaine d’années quies tune célibataire vaccinée des hommes après les multiples tromperies de son ancien époux. Divorcée, elle s’est jurée de ne plus compter que sur elle pour avancer dans la vie. Il ne faut surtout plus lui parler d’amour et de mariage. Après avoir vécue les pires douleurs émotionnelles avec son ex-mari, Marjorie plaque tout et change carrément de vie ! Terminée l’avocat, bonjour la détective privée ! Sa spécialité ? Vous vous en doutez… Marjorie est une spécialiste pour dénicher les infidélités !!

Juliette Sachs m’a encore une fois enchantée. En effet, j’ai trouvé l’idée de base très intéressante. Encore une fois, grâce à l’auteure, nous naviguons hors des sentiers battus. C’est vraiment une très bonne idée. Roman qui vacille entre la comédie romantique et le feel-good (oui, en ce moment, j’en lis un peu plus. Peut-être qu’inconsciemment, c’est ce qu’il faut avec la situation actuelle), il a d’indéniables qualités même s’il n’a pas été un coup de cœur, j’ai passé un agréable moment avec Marjorie et la plume de l’auteure.

Godard Investigations devient notre décor. C’est l’entreprise du meilleur ami de Marjorie qui va nous permettre de mettre les pieds dans une enquête un peu floue et folle. Un charmant monsieur vient demander à Marjorie d’enquêter sur son futur beau frère. Marjorie n’est plus dupe, elle sent que dans les explications de ce charmant monsieur, se cache quelque chose. Il y a quelque chose qui échappe à Marjorie mais qui lui indique que tout n’est pas clair. Avançant pas après pas, en essayer de prêcher le faux pour savoir le vrai, Marjorie va mettre en lumière plus d’une interrogation.

Si l’intrigue en soit n’est pas forcément hyper originale, j’avoue que l’auteure m’a baladée de droite à gauche et de gauche à droite tout au long de l’enquête. Je ne m’attendais pas du tout à ce que l’auteure nous ponde une enquête aussi bien ficelée dans le genre proposé. En effet, il est assez courant que lorsqu’une enquête dans un genre comme la comédie romantique, le feel good ou encore le cosy mystery, l’intrigue est cousue de fils blancs et nous comprenons les tenants et les aboutissants de l’enquête bien avant d’être arrivés à la fin du roman. Ici, Juliette Sachs balade son lecteur et cela est très agréable ! Quelle belle idée !

Les personnages sont très sympathiques. J’ai beaucoup apprécié Marjorie. Il est difficile de ne pas s’attacher à elle avec tout ce qu’elle a pu vivre dans sa vie. On espère pour elle qu’elle va enfin trouver son bonheur. Ce que j’apprécie, c’est que l’auteure n’associe pas forcément le bonheur à la relation amoureuse. Finalement, on peut s’épanouir seul, on peut trouver du bonheur dans les gestes du quotidien, dans la Nature, dans les relations au sens général du terme. C’est une morale que j’ai appréciée. Au final, ce sont les moments présents qui sont les plus beaux et cela fait du bien de se le rappeler de temps en temps. A travers les personnages, Juliette Sachs tisse une intrigue forte et sans faille. J’ai adoré mener l’enquête avec Marjorie et voir les choses évoluer. Eric est un personnage masculin que j’ai apprécié pour ses qualités et des défauts. L’homme n’est qu’un homme et cela fait du bien aussi de comprendre qu’il puisse avoir des failles et ne pas faire les bons choix tout de suite.

Je ne peux que vous pousser à prendre une après-midi pour vous plonger dans ce roman qui va certainement plaire aux fans de comédie romantique sur fond de cosy mystery. C’est un mélange que je n’avais jamais rencontré mais finalement cela prouve que Juliette Sachs est une auteure très talentueuse qui fait ce qu’elle veut avec ses intrigues et ses mots. Sur moi, cela fonctionne toujours ! La plume de l’auteure est pleine de bienveillance et d’humour (personnellement, j’adore, c’est vraiment une très belle idée d’avoir blindée cette intrigue avec un humour fin qui équilibre l’intrigue).

En définitive, c’est une nouvelle fois un succès pour moi ! Bravo à Juliette Sachs qui signe un troisième roman très agréable !

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Marjorie : un personnage attachant que l’on apprécie voir évoluer
  • L’intrigue originale avec ce mélange de comédie romantique, feel good et cosy mystery
  • La plume de l’auteure que j’adore !

4

7

Forever elle de Julie Rose

120076379_364564214715018_1118058045934530992_oRésumé : Il paraît que le premier grand amour est souvent celui qui vous marque pour toujours. Tout sourit à Gabriel. Gérant d’une salle de sport, en couple depuis dix ans et des amis fidèles… Il a tout pour être heureux. Jusqu’à ce fameux jour où son passé resurgit de nulle part. Que fait-elle ici ? Pourquoi est-elle revenue ? Pourquoi maintenant ? Et surtout pourquoi n’a-t-elle pas repris contact ? Un regard, quelques paroles échangées et toutes ses certitudes sur son avenir s’envolent. Le destin aurait-il décidé de réécrire l’histoire ?

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Julie Rose ainsi que les éditions M.E.C pour ce partenariat. Je suis toujours ravie de pouvoir découvrir de nouvelles romances chez M.E.C. En effet, elles sont toujours au top et il y en a pour tous les goûts ! De quoi ravir toutes les lectrices et les lecteurs de la maison d’édition.

Ici, je plonge de nouveau avec délice dans l’univers de Julie Rose que j’avais rencontré avec le roman Quelqu’un comme toi qui me laisse un souvenir agréable.

Nous faisons la rencontre de Gabriel et Léana. Deux personnes qui se sont connus étant jeunes, qui ont eu une relation mais qui n’étaient pas forcément destinés pour rester ensemble. Gabriel et Léana se séparent. Gabriel est un personnage que j’ai apprécié pour la sincérité qu’il dégage. Que ça soit dans l’expression de ses sentiments ou dans la vie de tous les jours, c’est un homme que j’ai apprécié. Gabriel n’est jamais parvenu à oublier totalement Léana. C’est d’ailleurs ce qui va causer la perte du jeune homme : au coin de la rue, il croise Léana dix ans après la fin de leur relation. Gabriel et Léana se prennent leur passé en plein visage, le choc est rude mais les sentiments toujours présents.

J’ai beaucoup apprécié le fait que l’auteure décrive une situation qui peut arriver à tout le monde. Gabriel est rangé, il a sa vie avec Emily, une femme adorable, un groupe d’amis sincère et soudé. Cependant, on ne peut rien faire face à l’amour vrai et pur. Gabriel manque de quelque chose dans sa vie : il manque de Léana. Pour ne pas lui faciliter la tâche, Léana semble être émotionnellement indisponible, elle aussi a refait sa vie et cela semble lui convenir.

Cette histoire est très belle. L’auteure, avec sa sublime plume, nous relate une intrigue avec bienveillance et douceur, cela fait plaisir à lire. Il n’y a pas de violence, on décroche complètement de ce que l’on peut trouver ces derniers temps dans les romances : il n’y a ni bad boy, ni sexe à outrance, ni relation conflictuelle. On a juste Gabriel qui va devoir choisir entre passé et présent pour envisager au mieux son avenir. J’ai adoré cette petite parenthèse.

Rien n’est facile dans la vie, surtout en matière de relation amoureuse. Julie Rose en parle avec beaucoup de pudeur et d’émotions. Personnellement, j’ai adoré. Ce roman n’ira pas jusqu’au coup de cœur pour la simple et bonne raison que je suis trop curieuse dans la vie ! Il m’a manqué quelques petits détails sur les passés respectifs de nos deux personnages. De plus, j’ai trouvé un léger déséquilibre entre nos personnages principaux. J’ai moins cernée Léana et je me suis donc moins accrochée à elle.

J’ai beaucoup apprécié la manière dont l’auteure compose avec son intrigue : le choix va être à faire pour Gabriel et Léna, cela est certain. Là où beaucoup aurait joué la carte de l’incertitude à outrance, d’un « oui » puis d’un « non » pour finalement « oui » puis en fait « non », Julie Rose prend le problème sous un angle différent et nous propose une intrigue dénuée de toute redondance ou de cliché attendu dans la romance.

J’avais déjà apprécié la plume de Julie Rose mais ce deuxième roman est très abouti. Beaucoup plus que le premier à mon sens. C’est vraiment très agréable à lire tant ce n’est pas ce qu’on lit habituellement. J’espère que j’aurais plus de romans dans ce sens, ça me manque.

En définitive, Julie Rose nous propose une très belle histoire. Gabriel et Léana sont deux personnages que j’ai appréciés bien que Gabriel a eu ma préférence. Cela n’enlève en rien la douceur et la pureté qui se dégage de la plume de l’auteure. Julie Rose choisit de nous parler d’une thématique qui peut arriver à tout le monde. J’ai beaucoup apprécié cette idée de choisir entre le passé et le présent pour avancer et concevoir l’avenir. C’était très poétique. De plus, Julie Rose décide de nous proposer une romance pleine de douceur qui gagne en crédibilité en ne nous proposant pas un énième bicker ou badboy. C’est vraiment très sympathique pour faire une pause douceur dans sa semaine. Bravo !

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Gabriel et Léana : deux personnages composant une belle histoire
  • La thématique du choix entre deux femmes. J’ai trouvé que c’était traité avec beaucoup de sensibilité.
  • La plume de l’auteure qui est définitivement une auteure à suivre

4

14

Enquête étrusque au Louvre de Carole Declercq

008270301Résumé : Fougueuse et indépendante, Anna Stein vient d’ouvrir un cabinet d’expertise d’art à Paris, mais sa jeunesse et son sale caractère font grincer bien des dents. Alors, quand le milliardaire François Borelli lui demande d’inventorier sa collection, c’est enfin la reconnaissance qu’elle attendait. Mais quelques jours plus tard, Borelli est retrouvé mort. Malade, il avait certes déjà un pied dans la tombe, mais ne l’y aurait-on pas un peu précipité ? Lorsque d’autres cadavres s’invitent dans l’entourage du collectionneur, Anna est obligée de mener l’enquête. Aidée par un extravagant lord anglais, courtisée par un policier italien et poursuivie par son ancien amoureux, la jeune femme ne sait plus où donner de la tête. Pourtant, elle doit garder les idées claires. Car dans les eaux troubles du trafic d’art, à vouloir déterrer d’inavouables secrets, elle risque d’être la prochaine victime…

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Eric Poupet et City Editions pour leur confiance. Je suis ravie de pouvoir poursuivre mon partenariat avec eux.

Enquête étrusque au Louvre est un roman qui a tout pour me plaire ! Un bon cosy mystery mélangeant les cultures française et anglaise, un cadre que j’adore, la thématique de l’art mise en avant ainsi qu’un personnage principal féminin haut en couleur que j’ai apprécié découvrir !

Même si ce roman n’est pas un coup de cœur, j’avoue que j’ai passé un agréable moment de lecture. On fait la rencontre d’Anna Stein, une jeune femme qui s’est lancé dans le monde de l’art ! Experte d’art sur Paris. Elle se voit confier une mission vraiment incroyable ! Le richissime François Borelli lui demande à Anna de faire l’inventaire de sa collection d’art privée. Anna pense que cela pourrait être l’impulsion parfaite pour que son cabinet d’expertise soit enfin sous la lumière.

Anna va être poussée à mener l’enquête lorsque les cadavres pleuvent sur son chemin. François Borelli est retrouvé mort. Anna ne croit pas à un accident. A l’aide de Fabien, son employé et un mystérieux lord anglais devenu libraire, Anna va mener l’enquête. L’intrigue de base est assez simple mais rondement menée. J’ai beaucoup apprécié l’idée qu’une collection d’art soit au cœur de morts mystérieuses. L’enquête nous propose de rencontrer des personnages variés et colorés. Cela m’amène au point fort du roman : les personnages ! Ils sont savamment construits. Ils sont vraiment très bien traités. Autant physiquement que moralement, les personnages sont dessinés avec beaucoup d’intelligence. Ils sont la lumière de ce roman. Même si elle est accompagnée de deux charmants personnages masculins qui la seconde, Anna est un personnage fort qui porte l’intrigue à bout de bras. C’est un personnage que j’ai grandement apprécié pour son intelligence, son dynamisme et son humour. On n’oublie pas Fabien, Thomas, ou encore Illaria et Capucine.  

C’est un roman que j’ai apprécié pour le genre mis en avant. J’aime énormément le cosy mystery, Sous genre du genre policier on y trouve une enquête sans forcément y trouver de violence sous toutes ses formes. Tout se passe en dehors du cadre. Rien n’est décrit pour faire frissonner d’angoisse le lecteur. Je trouve que cela fait du bien. C’est vraiment un genre qui permet de faire une pause dans le quotidien ou encore une pause entre deux lectures plus éprouvantes. Enquête étrusque au Louvre met en scène l’art grâce au travail d’Anna, à la collection qui semble être le point de départ de l’enquête. Le terme « étrusque » nous ramène à une civilisation italienne entre le 09ème et le 01er siècle avant JC. Civilisation riche, elle produit un art incroyable dont les vestiges sont inestimables.

J’ai énormément apprécié cette touche british grâce à Thomas. C’est une petite touche qui fait du bien et qui apporte de l’originalité au texte.

L’auteure vient nous proposer une intrigue vraiment informée et documentée. La thématique de l’art apporte forcément un besoin d’explication. C’est sans redondance ni lourdeur que l’auteure s’affaire à mettre toutes ces informations en place dans l’intrigue. J’adore apprendre dans une lecture. C’est chose faite ici. Je salue donc le travail de l’auteure qui a dû passer quelques heures à compulser des informations pour mettre tout cela en place dans son intrigue.

La plume de Carole Declercq est très agréable. J’ai fait une très jolie découverte. Au-delà de nous proposer une intrigue documentée sans lourdeur, il y a une bonne dose d’humour dans ce roman. C’est vraiment très captivant et cela permet au lecteur de dévorer sa lecture.

Au début de la chronique, je vous ai dit que ce roman n’était pas un coup de cœur. La raison principale est que la résolution de l’enquête est sans surprise. Cela n’enlève à rien l’intérêt que j’ai eu pour l’intrigue.

En définitive, j’ai adoré ma lecture ! Mis à part le manque de surprise sur la fin, c’est un sans-faute pour moi ! Les personnages sont colorés, dotés de psychologies fines et détaillées. Farfelus, les personnages sont tous différents et apportent une bonne dose de fraicheur à cette enquête. Une plume magnifique vient sublimer ce cosy-mystery qui n’a rien à envier à ses confrères britanniques ! Bravo.

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • La mise en place de la thématique de l’art au cœur de ce roman
  • Le personnage d’Anna que j’ai beaucoup apprécié au cours de ma lecture
  • La plume de Carole Declercq qui est une petite pépite

4.5

13

Quartier Merlin – Tome 01 :Un instant et je suis à toi de Laurence Erwin et d’Elisabeth Faure

xcover-6303Résumé : Alice a accompli son rêve : ouvrir un café dans le Quartier Merlin. Les affaires tournent (même si elle apprécierait d’avoir un peu plus de clients) jusqu’au jour où le vieux restaurant d’en face est vendu. Mauvaise nouvelle : Valérien, le nouveau propriétaire, n’a pas du tout l’intention d’ouvrir un restaurant mais… un bar ! Bien que son voisin d’en face soit très attirant, Alice n’apprécie pas du tout la concurrence et n’a pas l’intention de se laisser faire. Sauf que rien ne se passe jamais comme prévu et entre l’arrivée de bikers pas comme les autres, d’engins de chantier et de terribles animations musicales, c’est le début d’une série d’événements en cascade qui vont chambouler sa vie et celle de ses amis comme des habitués de son salon de thé.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Laurence Erwin et Elisabeth Faure pour l’envoi de ce roman. J’avais très envie de découvrir ce premier tome. J’aime l’ambiance des rues commerçantes et des bars. J’avais envie de quelque chose de frais et qui se lit rapidement. C’est ce qui est chose faite avec ce premier tome du Quartier Merlin.

On fait la rencontre d’Alice, un personnage très attachant. Il est compliqué de ne pas l’apprécier. Gentille, intelligente et pétillante, Alice m’a tout de suite plu. Alice est appréciée de toutes et de tous. Son petit commerce tourne correctement même s’il lui manque un peu de public pour être pleinement satisfaite. Le restaurant en face de sa boutique est vendu. Elle espère, secrètement, avoir un nouveau commerçant qui va dynamiser de nouveau cette rue qui a perdu de sa splendeur. Rien ne fonctionne comme prévu : Valérien, son nouveau voisin ouvre un bar ! A côté de son salon de thé ! Alice ne voit pas la concurrence d’un bon œil…

Bien sûr, on ne va pas dire qu’on ne voit pas les choses arriver. C’est clair, on comprend ce qui se dessine entre Valérien et Alice. Cependant, j’ai trouvé que l’originalité se trouvait quand même dans cette intrigue. J’ai beaucoup apprécié les péripéties et la manière dont les auteurs amènent ces dernières. De plus, avec cette période un peu compliquée, j’avoue que ça m’a fait du bien de me lancer dans une lecture où les rues sont bondées, où les gens se rencontrent, discutent et partagent des moments conviviaux. Ca fait plaisir.

Ce roman dit feel good m’a beaucoup plu. Il mélange des thématiques très agréables à découvrir. Bien sur, il y a une romance, bien entendu ! Mais il n’y a pas que ça. C’est un réel bol d’air frais. On a de l’amitié, de la solidarité mais aussi une bonne dose d’humour et de courage. C’est une saga à suivre à mon humble avis. En tout cas, il est clair que je lirai la suite qui est attendue avec impatience.

J’ai trouvé ce quatre mains très bien ficelé et construit. On suit les aventures d’Alice et de Valérien avec grand plaisir. Ce que je trouve aussi remarquable, c’est le fait que l’on se retrouve avec une intrigue très visuelle. En effet, on se projette très facilement dans l’univers proposé par les deux auteures grâce aux descriptions fouillées et aux caractères construits et très travaillés des personnages. On se retrouve dans une intimité certaine tout en faisant partie du monde. Le panel de personnages est très intéressant et j’ai beaucoup apprécié ce que j’ai lu. Pour les lecteurs et les lectrices qui ne sont pas fan du new adult et des scènes érotiques, ce roman est fait pour vous ! Aucune scène de ce genre n’est à souligner. Et j’avoue que cela fait du bien ! Je crois que cela faisait très longtemps que je n’avais pas lu un roman qui propose une romance sans aucune scène de sexe. CA FAIT PLAISIR !!! Cela apporte beaucoup de crédibilité à l’œuvre.

Ce roman n’est pas un coup de cœur. Il m’a manqué un petit quelque chose pour que cela fonctionne à 100% Je pense qu’il m’a manqué quelques pages pour que les deux personnages s’apprivoisent un peu plus. J’ai eu un sentiment de rapidité sur une courte durée. On passe d’ennemis à amoureux en quelques pages et c’est peut être ce qui m’a un peu perturbée. En attendant, cela n’enlève rien à ce que j’ai lu et aux qualités de l’intrigue, des plumes et des personnages.

Bravo aux auteures et vivement la suite ! 😉

03 bonnes raisons de lire ce premier tome :

  • La découverte du quartier Merlin que j’ai grandement apprécié
  • Le panel de personnages et surtout Alice. Tous les personnages sont bien construits et cela me fait bien plaisir
  • La plume des auteures. J’ai adoré les descriptions et ces plumes qui nous projettent dans un film romantique.

4.5

14

Marked men – Tome 01 : Rule de Jay Crownover

61Csme4bhfLRésumé : Rule est la première saison d’une série passionnante sur l’univers du tatouage et du métal. Lorsqu’elle était adolescente, les très riches parents de Shaw Landon se sont peu occupés d’elle. Elle a alors trouvé refuge dans la famille Archer où elle était particulièrement proche de Remy, frère jumeau de Rule, aujourd’hui décédé dans un accident de voiture. Elle est liée à cette famille plus qu’à la sienne. Mais Shaw est depuis toujours secrètement amoureuse de Rule, ce qui l’empêche d’avoir de véritables relations avec d’autres hommes. Rule, lui, voit en elle une fille à papa, trop sérieuse et surtout la petite amie de son défunt frère. De plus tout les oppose : de nature rebelle et fêtard, il est tatoueur et tatoué, a des percings et les cheveux de toutes les couleurs. Avec son look classique, elle est sage et concentrée sur ses études de médecine. Mais parfois il suffit d’une jupe courte et de quelques cocktails pour que le regard que l’on porte sur quelqu’un change. Les secrets sont révélés et que rien ne sera plus jamais comme avant… Rule et Shaw tenteront de comprendre ce qu’ils ressentent et d’être ce que l’autre attend. Mais entre les traumatismes de leurs familles respectives, les habitudes de coureur de jupons de Rule, l’emploi du temps chargé de Shaw et son ex qui la harcèle, ces deux-là auront bien du mal à se trouver. Leur amour sera-t-il plus fort que leurs différences ? L’ambiance de cette série est celle d’un salon de tatouage, de concerts de métal, le tout agrémenté de délires de colocataires et de virées dans leur ville natale.

~ Lecture détente ~

Je vous propose aujourd’hui de découvrir mon avis sur le premier roman de la saga Marked Men. Cela fait quelque temps que j’ai lu ce premier tome mais ayant l’envie de poursuivre l’aventure, j’ai décidé de bouleverser un peu mon planning de chronique et d’en discuter avec vous !

Marked men est clairement une saga de romance dite « New Adult ». Ce que j’ai beaucoup apprécié dans ce premier tome, au-delà de la construction narrative et de la composition des personnages, c’est l’ambiance qui se dégage de l’univers proposé. J’ai beaucoup apprécié le fait que le monde du tatouage ouvre ses portes sur un fond de métal et de coiffure déjantée.

Nous faisons la rencontre de Rule et de Shaw qui sont les deux personnages principaux de ce premier tome. J’aime beaucoup ce que propose l’auteure : un panel de personnages varié. Chaque personnage, va, à un moment donné de la saga, devenir un personnage principal d’une intrigue. J’adore recroiser les personnages au fil des tomes différents. Vraiment tout est fait pour me plaire de ce côté. Rule et Shaw sont deux personnages qui se connaissent depuis plusieurs années. Shaw était la petite amie du frère de Rule : Rémy qui est décédé.

Rémy est un personnage omniprésent dans l’histoire bien qu’il soit le plus grand absent de l’intrigue. Vivant dans l’ombre de son frère, les parents de Rule lui en veulent des choix qu’il prend dans la vie : il change de fille comme il change de chemise, il boit à outrance et se moque des quand dira-t-on. En revanche, les parents des jumeaux ont pris sous leur aile Shaw, la jeune fille qui leur rappelle tant leur fils décédé. Shaw, cette jeune femme en manque de reconnaissance parentale, Shaw qui est blessée par l’absence de ses parents dans sa vie. Tout ne s’achète pas, Shaw en est la preuve vivante. Shaw et Rule sont deux personnages aux antipodes. L’une est un ange, l’autre est un diable.

Les apparences sont souvent trompeuses. Shaw et Rule vont en faire les frais. Rule trouve que Shaw est beaucoup trop sage, trop studieuse, trop gentille. Shaw trouve que Rule est obscène et terriblement rebelle. Pourtant, l’intrigue va prouver à nos deux personnages que les différences peuvent aussi apporter leur lot de joie et d’amour. Pas sans passer d’obstacle, ça ne fait aucun doute.

L’intrigue est riche et très bien ficelée. J’ai hâte d’en savoir plus sur le grand frère de Rule, Rome qui me plait plutôt bien. J’ai apprécié aussi découvrir tout le petit monde qui gravite dans cette intrigue. J’ai apprécié Shaw et Rule. Cette lecture frôle le coup de cœur, j’ai trouvé que tout fonctionnait. La seule petite chose c’est le démarrage un peu longuet, j’ai aussi eu un peu de mal à apprivoiser Rule mais c’est un personnage que j’ai su apprécier au fil des pages. En effet, au-delà des personnages et du milieu dans lequel ils évoluent, l’auteure a su équilibrer son intrigue pour en faire autre chose qu’un roman érotique. Plusieurs pans de l’intrigue sont vraiment intéressants et proposent de soulever des thématiques comme l’amour familial, l’incompréhension, mais aussi le deuil, l’amitié, l’amour. Bref, c’est très sympathique. Qu’est-ce que ça se lit bien !!!!

Je comprends aisément que l’auteure ait des fans partout dans le monde : l’intrigue est chouette et les personnages bien construits. J’ai adoré cette plume dynamique, fluide et bourrée d’humour. A lire sans hésitation pour les fans de new adult.

03 bonnes raisons de lire ce premier tome :

  • Le panel de personnages que l’on retrouve dans les autres tomes de la saga !
  • Le milieu dans lequel évolue les personnages : tatouage et rock’n’roll !
  • La plume de l’auteure que j’ai trouvé délicate et très sympathique
21

Mes réceptions #23

mailbox-507594_1920-1

Salut tout le monde ! 🙂
J’espère que ça va bien 😀
Voici mes réceptions de la semaine. Je remercie chaleureusement Jérôme et Gilles Paris pour les envois. Ils sont CA-NON Trois services presse cette semaine 🙂

Et vous? Quoi de nouveau dans vos étagères? ♥ 
12

Le prince maudit – Tome 01 : Aeternum de Catherine Beaugrand

le_prince_maudit_tome_1_aeternum-1224197-264-432Résumé : Alix, 23 ans, revient sur sa terre natale, le temps d’un été pour être guide touristique au Château de Montluçon, récemment restauré, il ouvre enfin ses portes au public après des années d’oubli. Elle va faire la rencontre d’un homme étrange dans une chapelle mais celui-ci disparaît en une fraction de seconde. Elle est intriguée et fascinée par cette apparition mystérieuse qui hante son esprit. Elle va chercher à en savoir davantage et va inévitablement découvrir malgré elle, un monde secret qui se cache à l’intérieur même de sa famille depuis des siècles et de sa petite ville qu’elle croyait bien tranquille…Le Prince Maudit « aeternum », un roman inédit qui vous transportera dans un voyage au cœur du Bourbonnais et du Berry du Moyen Âge jusqu’à aujourd’hui, de Montluçon à Vallon en Sully en passant par Culan, Bourbon l’Archambault et Souvigny. Préparez-vous à vivre une aventure épique et romanesque qui va bouleverser votre vie… Une romance fantastique historique dans le sablier du temps. ADAPTATIONS AU CINEMA EN 2021 AVEC LE SOUTIEN DE LA REGION AUVERGNE RHONE ALPES

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Catherine Beaugrand pour l’envoi de ce premier tome via Simplement. J’ai beaucoup apprécié la couverture que je trouvais très belle. J’avais hâte de me lancer dans ma lecture. Première surprise pour moi, lorsque j’ai reçu le roman en question, il est très petit. Il fait moins de 120 pages et c’est écrit très grand. Clairement, j’ai lu ce roman en moins de deux heures. Ca se lit bien et ça permet de faire une pause entre deux romans plus conséquents.

Pourquoi surprise ? Simplement parce qu’on va avoir une intrigue qui va mêler fiction et réalité, temps moderne et temps médiéval. Ce genre d’intrigue est souvent synonyme de grosse brique en termes de pages. Pourquoi pas après tout ! On m’a toujours dit que l’habit ne fait pas le moine, j’ai donc tenté ma lecture sans apriori… Malheureusement, tout n’est pas parfait même si je souligne bien volontiers certaines qualités.

Alix est une jeune femme de 23 ans qui revient à Montluçon, ville qui l’a vue grandir. Alix est un personnage assez sympathique. En effet, elle est jeune, dynamique et possède son petit caractère. Son caractère va amener de petites altercations assez cocasses entre elle et un mystérieux homme au charme désarmant.

C’est un roman des « bonnes intentions » comme j’ai tendance à appeler les romans agréables mais qui ne sont pas parfaits. En effet, j’ai trouvé que ce premier tome était bien trop court. C’est très rapide pour que je m’immerge totalement dans cette intrigue. C’est vraiment dommage parce que l’idée de base est bonne et le tome se termine et donne envie de connaitre la suite et de continuer la lecture sur le deuxième tome. Mais c’est beaucoup trop court. Tout s’enchaîne et je n’ai pas eu le temps de m’attacher aux personnages. Clairement, pour ce genre d’intrigue qui mêle temps médiéval et temps moderne, il me faut des détails. Il me faut une base d’Histoire solide pour que ça fonctionne à 100%. Il m’a manqué des transitions, il y a des dialogues qui n’ont pas forcément fonctionné avec moi. Il en va de même pour les personnages ! Quel dommage ! Ils restent en superficie et ne sont pas forcément construits comme j’apprécie : ils manquent de profondeurs et leurs réactions peuvent paraitre un peu étranges alors que je comprends les intentions de l’auteure.

L’intrigue propose de belles interrogations et propose de soulever des thématiques bien amenées : la trahison, les us et coutumes médiévales. Je trouve que les deux temporalités sont bien traitées. Il m’a juste manqué de détails. Je ne pense pas qu’il faille s’atarder sur l’intrigue puisque le résumé est assez conséquent.

Catherine Beaugrand a du talent, c’est indéniable. Je comprends très bien que cette histoire soit adaptée au cinéma parce que l’auteure a une plume très visuelle. Tout est adapté pour le cinéma, c’est certain. Je pense que cela peut bien fonctionner. Je regarderai l’adaptation et surtout je lirai la suite parce que l’auteure a de la suite dans les idées. C’est vraiment une plume agréable à lire.

En définitive, c’est un premier tome agréable mais qui manque de détails. La plume est agréable à lire et très visuelle. Je suis contente de lire que ce roman va être adapté au cinéma, je suis certaine que cela sera bien sympathique. Les personnages sont sympathiques, je pense notamment à Alix qui porte l’intrigue à bout de bras ainsi qu’à notre mystérieux et charmant bel homme. Je lirai la suite pour connaitre le fin mot de l’histoire en espérant avoir un peu plus de détails à me mettre sous la dent ! Petit tome à lire entre deux grosses lectures. Cependant, puisqu’il faut être honnête, pour les lecteurs qui aiment se mettre de grosses briques livresques dans les mains, ce n’est pas forcément une lecture pour vous (sauf si on attend d’avoir la suite entre les mains !)

Merci à l’auteure pour sa confiance

03 bonnes raisons de lire ce premier tome :

  • Une intrigue assez sympathique qui propose de mettre en avant des thématiques sympathiques
  • La période médiévale mélangée aux temps modernes
  • La plume très visuelle de l’auteure

3

24

Némésis de Xavier Massé

CVT_Nemesis_2286Résumé : « David… ? C’est moi, c’est Vincent ! Il faut que tu viennes ! Il faut que tu me rejoignes dans notre village d’enfance… il s’est passé quelque chose… c’est horrible, je n’ai jamais vu ça !… » Une disparition anormale, un meurtre sans précédent, un village divisé entre croyances et superstitions, une atmosphère étouffante… David et Vincent, deux gosses d’Assieu devenus flics, vont s’immerger dans cette enquête, et sans le savoir vont descendre aux portes de l’enfer…

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement les éditions Taurnada et principalement Joël pour l’envoi de ce roman. Xavier Massé signe un roman époustouflant. J’ai lu ce roman le mois dernier mais j’ai dû calmer mes nerfs avant de pouvoir écrire quelques mots sur ce roman.

Le résumé m’a beaucoup tentée. Ayant déjà lu la plume de l’auteur, je n’ai pas résisté une seule seconde. En revanche, je préfère vous avertir, chers lecteurs : ce roman n’est certainement pas à mettre entre les mains de tous les lecteurs. La violence est présente et peut parfois être choquante pour les lecteurs les plus sensibles. Je ne vous le cache pas : je fais partie des sensibles. Je ne suis pas contre une lecture un peu « gore » de temps en temps mais la violence est quelque chose que je ne supporte pas dans la vie mais aussi dans mes lectures. C’est donc à petite dose pour moi. Disons qu’avec le roman de Xavier Massé, j’ai pris ma dose pour quelques temps.

Le résumé est simple : un village, celui d’Assieu qui est ravagé par les doutes, l’horreur et l’incompréhension. En effet, on se retrouve avec Vincent et David, deux amis d’enfance qui ont trouvé la même vocation : ils sont tous les deux policiers. Une enquête palpitante qui va osciller entre horreur, fantastique et réalité. Assieu est un village plutôt calme généralement. Cependant, superstitions, violences et croyances vont venir ternir cette belle image et proposer un cadre ravagé par la noirceur.

David et Vincent sont les deux personnages principaux de notre histoire. Ils vont porter l’intrigue sur leurs épaules. Ce sont deux personnages profondément humains et toujours en proie au doute. Policiers, ils sont toujours sur le qui-vive et essayent de trouver ce qui a bien pu provoquer ce déferlement de violence dans leur village d’enfance. Les deux policiers vont se retrouver face à beaucoup d’obstacles, au silence et aux secrets. Cette enquête ne va pas être facile mais ils relèvent le défi et avancent péniblement.

Il y a des scènes qui ne sont pas évidentes et d’une effrayante monstruosité. J’ai arrêté plusieurs fois ma lecture parce que je ne savais plus avancer. C’est terrible. Je sais que cela fait partie du jeu dans un thriller mais j’ai été plus d’une fois saisie par l’horreur des scènes. Je ne veux pas vous faire peur, cela pourra être aisément surmontable pour beaucoup d’entre vous mais je pense que je n’ai pas lu ce roman à la bonne période. Cela ne gâche en rien mon appréciation cela dit.

Le départ est assez original. Au-delà de ce que je peux penser de la thématique de la violence, il faut rendre à César ce qui est à César, l’intrigue est bonne et très bien ficelée. La fin m’a laissée sans voix. J’ai trouvé l’explication plausible et cela m’a beaucoup plu. J’ai trouvé l’enquête prenante et divertissante. C’est déjà un très bon point ! En revanche, il y a quand même quelques répétitions vers le milieu du roman. Cela a marqué une petite pause dans ma lecture. J’ai repris quelques jours plus tard mais j’ai eu besoin d’une petite pause.

La plume de Xavier Massé est redoutable. J’ai retrouvé ce que j’avais apprécié dans l’inconnu de l’équation. Des dialogues ultra dynamiques, justes et utiles à l’avancement de l’intrigue. De plus, Xavier Massé a ce don pour rendre vivants ces personnages. David et Vincent, pour ne citer qu’eux et ne pas vous gâcher l’intrigue, sont des personnages humains qui font des erreurs. Cela ne les rend que plus attachants. Bien que j’ai eu peur de m’attacher aux personnages tant leurs destins tiennent à un fil. Bref : Xavier Massé a un don pour rendre réel l’irréel et l’impossible possible. C’est assez fort et je trouve que c’est le plus gros point fort de ce roman. C’est formidable. De plus, certaines thématiques actuelles comme l’écologie sont présentes dans le roman. C’est assez bien trouvé. On trouve aussi la thématique de la religion qui est utilisée d’une manière intense.

En définitive, voici un thriller qui propose une enquête nous amenant dans un petit village tranquille. Deux enquêteurs profondément humains qui vont bercer une intrigue bien ficelée et les emmener aux portes de la folie et de l’incompréhensible. Même si pour moi, j’ai eu un peu de mal avec certains petits points, je comprends aisément que les lecteurs ont adorés ce roman. Xavier Massé propose une plume d’une excellente qualité qui va emmener ses personnages et ses lecteurs dans une intrigue qui touche à la religion mais aussi à l’écologie. Bravo pour ce roman

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • L’originalité de l’enquête
  • Vincent et Jonathan, deux personnages très bien construits
  • La plume de Xavier Massé

3.5

19

Together – Tome 02 : Truth de Sissie Roy

téléchargementRésumé : Quelques jours seuls à Santa Barbara auront suffi à sceller encore plus l’attirance entre Abby et Brian, mais est-ce suffisant ? Alors qu’elle pensait qu’il avait changé, Brian va lui démontrer une fois de plus qu’il sait être méchant et sans cœur. Déçue et blessée, Abby tire un trait sur l’homme qu’elle aime, mais celui-ci ne compte pas la laisser tranquille. Lorsqu’il commet l’irréparable, elle se retrouve en danger.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Evidence Editions pour l’envoi de ce roman en service presse. Je suis vraiment contente d’être en partenariat avec cette maison d’éditions : elle varie les genres et les auteurs. Il y en a pour tous les goûts et ça me plait ! Nous faisons ici une avancée dans l’aventure de Brian & d’Abby deux personnages amoureux mais complètement perdus. Et si l’amour n’était pas toujours le grand vainqueur ? C’est ce que nous allons tenter de découvrir à travers le deuxième roman de Sissie Roy.

On nous avait laissé sur les chapeaux de roue avec le premier tome. La tension entre Abby et Brian était à son paroxysme et nous ne savions pas très bien dans quel état nous allions les retrouver. Abby et Brian s’attirent comme deux aimants.

Ce deuxième tome est dans la lignée du premier. On en apprend un peu plus sur Brian : sa relation avec sa grand-mère par exemple. J’ai trouvé cette relation vraiment trop chouette. Si j’ai eu la chance d’avoir une mamie parfaite, je pense que Brian peut aussi compter sur Elisabeth pour l’aider dans la vie et à avancer lors des périodes difficiles. Brian est un personnage torturé que l’on va apprendre à connaitre et à pardonner pour ses maladresses. Abby est aussi une jeune femme pleine de mystères et d’interrogations. Matt, son frère, étant le meilleur ami de Brian, une relation entre les deux jeunes gens ne peut se concevoir. Complètement révoltée, Abby ne comprend pas pourquoi elle devrait renoncer à une belle histoire d’amour pour son frère. Cependant, l’intrigue se dévoile et l’auteure avance ses pions : Brian n’est pas un homme qui aime les relations stables. Il joue avec les filles comme on joue avec des pions. Matt ne veut que le bonheur de sa sœur et non son cœur en mille morceaux.

Tout au long de l’intrigue, les deux personnages vont se repousser pour mieux se rapprocher. L’expression « tenter le diable » prend tout son sens ici. Abby et Brian aiment jouer avec le feu et nous propose un deuxième tome muy caliente. Les lecteurs et lectrices de New Adult vont avoir de quoi se régaler avec ce tome.

Comme je le disais, il est dans la lignée du premier. Si j’ai apprécié ma lecture de manière générale, j’avoue que j’ai eu un peu de mal vers la moitié du roman. J’ai trouvé quelques longueurs dans la thématique du chat et de la souris. Je le soulignais déjà dans le premier tome et cela apparait une nouvelle fois dans le deuxième. Espérons y voir un peu plus clair dans le troisième tome. Vu que le tome deux se termine sur un sacré cliffhanger, je lirai donc le troisième tome (et probablement la suite) pour me faire une idée globale de l’intrigue. Mais clairement, j’ai eu une petite overdose par rapport au comportement de Brian : il joue l’homme parfait, met de sacrés espoirs dans la tête d’Abby puis fiche tout par terre. C’est redondant.

J’aime beaucoup la plume de l’auteure. Je trouve qu’elle a de la suite dans les idées et propose des péripéties intelligemment amenées dans le récit et qui permettent d’avancer dans l’histoire. Je trouve que cette intrigue est assez finement construite malgré la redondance qui nait à cause de la nature de la relation entre Abby et Brian. C’est vraiment la seule chose qui m’a fait tiquer. J’espère grandement que le tome 03 évoluera positivement sur ce petit point.

La plume de Sissie Roy est toujours aussi fraiche et sympathique. J’ai beaucoup apprécié l’équilibre entre les scènes érotiques et le reste de l’intrigue. Il n’y en a ni trop, ni trop peu. Tout ce que l’on lit colle vraiment aux personnages et à leurs caractères. C’est plutôt plaisant.

En définitive, c’est un deuxième tome agréable malgré la redondance que j’ai pu trouver dans le comportement de nos deux personnages principaux. Ils n’en sont pas moins attachants. J’ai aimé qu’Abby se lance aussi dans sa nouvelle vie et ouvre les yeux. La fin est spectaculaire et nous propose une suite sur les chapeaux de roues que je vais m’empresser de découvrir !

03 bonnes raisons de lire ce deuxième tome :

  • Un duo « attachiant » comme j’aime le dire. Ils ne sont pas parfaits à mes yeux, ils m’ont un peu fait sortir de mes gonds mais sont profondément humains et attachants.
  • La plume de Sissie Roy que je trouve très sympathique
  • L’équilibre au sein de l’intrigue : l’érotisme est présent sans l’être de trop. C’est chouette et cela promet une réconciliation entre moi et le New Adult !

4

18

L’orpheline des sœurs de la charité de Florence Roche

51fWXiOURvL._SX309_BO1,204,203,200_Résumé : Mai 1913. À quelques heures de quitter l’orphelinat où elle a grandi, Mathilde croise le regard d’Armand. C’est le coup de foudre. Mais les parents du jeune homme, industriels prospères, refusent catégoriquement de le voir épouser une simple lingère, d’autant que Mathilde serait la fille de Lise Leclerc, une criminelle accusée d’avoir tué trois hommes de sang-froid. Pour espérer enfin goûter au bonheur, la jeune femme va devoir faire la lumière sur son passé.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement les éditions presses de la cité pour l’envoi de ce roman. Je suis ravie de continuer mes découvertes avec ce nouveau partenariat. Je ne connaissais pas la plume de Florence Roche et j’avais envie de me lancer dans ce roman.

On va faire la rencontre de Mathilde, une jeune femme qui a été recueillie par les sœurs de la charité. A travers sa vie au sein des sœurs, elle apprend le travail, l’amitié et l’amour. Mathilde est une très belle fille, probablement la plus belle des alentours et cela n’a pas échappé à Armand, fils d’un riche notable de la région. A sa majorité, Mathilde prend son envol et trouve refuge auprès de la gérante d’une laverie qui va lui offrir un toit et un travail. Armand lui promet son amour et une vie merveilleuse à ses côtés. Cependant, rien ne se passe comme prévu : entre les deux classes sociales, l’écart est énorme et les parents d’Armand s’opposent à cette union… En plus d’être une lingère, Mathilde est la fille de Lise Leclerc, une femme qui a commis trois meurtres il y a quelques années. Entre passé et présent, le lecteur est propulsé dans une histoire intrigante et rondement menée…

J’ai beaucoup apprécié le fait que l’on doive, nous aussi, découvrir le passé de Mathilde via l’histoire de Lise pour comprendre son présent. Si quelques petits points étaient assez attendus, j’ai trouvé la fin assez spectaculaire et bien trouvée. Je ne me suis doutée de rien jusqu’au dernier mot. L’histoire est très bien ficelée : en effet, le lecteur est happé très rapidement par l’histoire de Mathilde. Franchement, j’ai passé une nuit sur ce roman. Je n’ai pas su le lâcher avant d’avoir la fin de l’histoire.

Mathilde est un personnage que j’ai grandement apprécié : douce, intelligente et pleine de bonté, Mathilde est un très beau personnage. C’est vraiment très intéressant de comprendre la construction de ce personnage mais aussi les liens que l’on peut tisser entre Lise et Mathilde. C’est vraiment très sympathique. Le personnage de Justine est aussi un personnage que j’ai apprécié pour son courage et sa bonté sans limite. Elle prouve que la vie peut réserver bien des surprises. Lise et Justine est un couple d’amies qui fonctionne très bien et qui permet d’avoir des personnages attachants dans ce récit qui n’est pas toujours évident.

Les figures masculines sont assez négatives dans ce roman : la famille d’accueil de Justine qui comporte trois hommes aussi mauvais les uns que les autres, le père d’Armand qui ne veut rien entendre et va faire vivre un enfer à Armand et par prolongement à Mathilde. Lise est accusée d’avoir tué trois hommes. Mis à part deux voire trois hommes, ils tirent tous ce que l’on peut penser de la gent masculine vers le bas.

La plume de Florence Roche est très agréable. Elle se lit très bien. Dynamique et rafraichissante, c’est une plume que j’appellerai VTT : elle s’adapte à toutes les situations : des plus ordinaires aux plus difficiles. C’est très intéressant. De plus, la construction de ses personnages est aussi très bonne : elle n’en dévoile pas trop pour laisser le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page. J’ai plutôt tendance à « fuir » les lectures qui proposent un cadre avec des bonnes sœurs, Florence Roche me réconcilie avec cette thématique !

La construction romanesque est aussi très intéressante : Florence Roche va, à travers son roman, mimer ce qui se dit dans le résumé. En effet, on doit faire les va-et-vient entre le passé et le présent pour appréhender ce dernier. Je trouve ça chouette.

En définitive, c’est vraiment une très belle découverte. J’ai aimé le cadre, les histoires personnelles de nos personnages mais surtout la plume de l’auteure que je relirai avec grand plaisir. J’ai apprécié l’enquête que Mathilde, notre personnage principal, va faire. J’ai beaucoup apprécié découvrir le passé de Lise et de comprendre comment et pourquoi elle a été accusée à tort ou à raison. C’est vraiment exceptionnel. Je ne m’attendais pas du tout à lire ce genre d’histoire qui, au départ, va être marquée par le cadre d’un couvent. C’est vraiment très agréable.

Ce roman n’est pas une simple histoire d’amour. Ce n’est pas que l’histoire Armand et de Mathilde. C’est bien plus que ça, c’est aussi une recherche d’identité. La quête identitaire va pousser Mathilde dans ses retranchements et va nous proposer d’aller de découverte en découverte. Je ne m’attendais pas à ce genre d’intrigue mais c’est agréablement surprise que je vous écris cette chronique !

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Un panel de personnages que j’ai beaucoup apprécié. Surtout Mathilde et Lise nos deux figurines principales qui vont bercer l’intrigue.
  • Les relations qui se tissent au fil des pages
  • La plume de l’auteure que j’ai trouvée remarquable

4

17

Bilan annuel 2020

bottle-of-sparkling-wine-4734176_1920 (1)
Coucou tout le monde ! Nous sommes début janvier et il est temps de faire le point sur l’année écoulée. 
Elle a rimé avec confinement, stress, changements de plan… Mais pas que! De belles découvertes livresques, de belles rencontres, de l’amour et de l’amitié. J’ai tendance à voir le verre à moitié plein! C’est ainsi. 
En 2020, grâce au blog, j’ai croisé la route de plusieurs personnes formidables et j’ai renforcé mes liens avec d’autres. Je pense à JC Staignier, à Claire Bertin, à Nathalie Perrot (on doit toujours se faire ce restau hein!), mais aussi à ma Steph de sorbet kiwi, à ma Kath qui n’est plus sur la blogo mais qui reste dans mon coeur (et au bout de ma rue aussi), je pense aussi à Marine qui tient le blog la fille en rouge dont les articles sont formidables. Le travail d’Audrey chez Light and smell est aussi remarquable!
Je remercie aussi mes copines de blog de toujours être présentes lorsque le moral est au plus bas. Si je commence les remerciements, je dois aussi remercier les ME qui me font confiance. Vous êtes trop nombreux, j’ai peur d’une indélicatesse. Sachez que vous avez tous une importance certaine pour moi. C’est formidable de pouvoir travailler avec vous. 
D’un point de vue personnel, 2020 a été rude. J’essaye, encore aujourd’hui, je me remettre du vide que forme dans mon coeur la perte de ma mamie. C’est très perturbant et difficile par moments. 2020 c’est aussi la désillusion de mon mariage que l’on a repoussé et dont on ne sait toujours pas s’il pourra être célébré comme il se doit. Ces épreuves dont que l’on prend beaucoup de recul et que l’on devient positifs. J’ai la chance d’avoir un homme formidable qui partage ma vie et mes pizzas. On ne va pas non plus pleurer pour une fête. En 2021, je serai mariée et c’est le plus important pour moi (et porter ma robe aussi tous les jours au petit déj’). J’ai aussi eu la chance d’évoluer dans mon travail et d’avoir pu travailler sans devoir être au chômage technique comme beaucoup d’entre vous et j’en suis navrée. 2020, c’est aussi l’année où j’ai pu compter sur ma famille et mes amis. 2020, c’est l’année des bonnes nouvelles aussi : le mariage de mon frère, la grossesse de ma meilleure amie, je suis marraine, la rémission du cancer de ma tante, les cours de sport avec ma Jess qui me font tellement de bien! 
J’ai fait un point sur mes lectures. Elles sont au nombre de 290 en comptant les manuscrits, les histoires sur watt pad et les comités de lecture. En ce qui concerne mes lectures « pour le blog » c’est-à-dire les romans qui ont eu ou auront une chronique, j’ai noté 256 titres lus. C’est très bien ! Je suis sur la même lignée que l’année dernière et ça me fait bien plaisir ! 🙂 Je continue aussi ma volonté d’arrêter certains partenariats et de prendre plus de temps pour mes lectures personnelles. 
Voici un petit top 10 de mes lectures les plus percutantes de cette année. Elles ne sont pas forcément des coups de coeur mais elles ont été marquantes pour moi. Il y a une dominante de romance mais que voulez-vous, j’ai toujours besoin de belles histoires d’amour. 
Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une formidable année. Qu’elle soit riche en succès, en joie, en amour et en amitié. Cette année aura au moins le mérite de remettre les idées en place. La santé et l’entraide sont les choses les plus importantes de la vie. 
Profitez de votre famille et de vos amis et faites attention à vous ♥ 

 

 

24

Bilan mensuel décembre 2020

christmas-3026688_1920 (1)

Coucou tout le monde ! 
Je vous retrouve pour le bilan du mois de décembre 2020 qui vient terminer une année riche et complètement folle. C’est l’heure du bilan… 
——————————————————————————————-
Bilan Livresque
——————————————————————————————-
Services presse et Comités
Lecture détente 

51XpB++zs7L._SX195_

Voici donc un joli bilan de 18 romans dont 1 audio 
——————————————————————————————-
Top & Flop
——————————————————————————————-
Aucun flop pour ce mois ! 🙂 

 

On s’est aussi retrouvé pour mes réceptions 

mailbox-507594_1920-1

1920 21
Personnellement parlant, le mois a été assez mouvementé. Je me suis rendue compte que la discussion était importante et que les non dits pouvaient faire aussi mal que les mots. Cependant, on en tire toujours quelque chose de positif. Je suis aussi plus qu’heureuse de vous annoncer que je suis marraine pour la première fois de ma vie. C’est d’autant plus un honneur que c’est ma petite Alix, ma cacahuète, la fille de ma meilleure amie qui est ma filleule. Professionnellement, le travail et chronophage et forcément je déborde sur mon temps personnel. J’essaye de faire au mieux, je n’oublierai personne. C’est promis. 
Je suis aussi maintenant sur Instagram les amis ! Suffit de chercher @satinesbooks
Je vous retrouve dans un prochain article pour un bilan annuel… 
En attendant, je vous souhaite une merveilleuse année, qu’elle soit synonyme de succès, de réussite, d’amour et de bonheur.