Is Tarlah de Gaya Tameron

couv2087268Résumé : Rien ne va plus dans la vie de Benjamin. Après avoir rencontré Cathy, une femme exceptionnelle, pendant ses vacances à Lacanau, il est obligé de la quitter pour retrouver une vie qu’il déteste, dans la grisaille de Paris. Cathy a dû renoncer à Benjamin. Leurs univers semblent incompatibles. Et pour cause, il vit sur la terre et elle vit sous l’eau. Mais quand une marée noire déferle sur les côtes de l’Atlantique, Cathy n’a pas le choix : pour sauver son peuple, les Sirénéens, elle a besoin d’une aide extérieure. Et elle se tourne vers Benjamin. Ensemble, ils vont unir la terre et la mer pour mener le plus dur des combats : celui de la survie de leurs espèces et de l’amour. Et si la solution n’était pas là où on l’attendait ? Une histoire haletante entre survie de l’espèce, amour, magie et suspense.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement les éditions Alter Real pour l’envoi de ce roman. Is Tarlah m’a convaincue avec cette merveilleuse couverture mais aussi par le résumé prometteur. J’adore tout ce qui va toucher aux créatures aquatiques.

Malheureusement, cette lecture ne m’a pas convaincue. Cela arrive de temps en temps et je ne m’attarderais pas forcément très longtemps. Cela ne sert à rien de remuer le couteau dans la plaie. Mais je vous dois quelques explications.

Tout va beaucoup trop vite dans ce roman. Il est déjà court, on se retrouve donc avec peu de pages mais surtout beaucoup trop de choses. On fait la rencontre de Cathy et de Benjamin. L’un vit sur terre, l’autre sur dans la mer. Leur histoire d’amour semble impossible mais on finit toujours par trouver un moyen. Cela n’est pas encore le problème majeur du roman. Une romance impossible peut être chouette. Ici, le souci c’est que tout va beaucoup trop vite. En quelques pages, Cathy et Benjamin sont fous amoureux. Les personnages sont très sympathiques mais cela n’ira pas plus loin pour moi.

J’ai trouvé les personnages un peu trop « gentils ». Je ne sais pas trop comment expliquer le pourquoi du comment mais ce roman pourrait cartonner chez les plus jeunes si on enlevait les scènes érotiques. J’ai vraiment l’impression qu’il manque un petit quelque chose pour que la magie opère.

En revanche, j’ai beaucoup apprécié l’univers et les descriptions de ce roman. L’auteure est très douée. Je ne lui retirerai jamais cela. J’ai déjà rencontré sa plume et j’adore la plume de Gaya Tameron. C’est juste que, pour le coup, je m’attendais à autre chose. Les thématiques sont chouettes : l’écologie, l’amour, les différences. Je trouve ça vraiment très sympathique, c’est seulement une affaire de goûts je pense. J’ai besoin d’avoir un cadre posé clairement dans mes lectures. J’ai trouvé des Sirénéens m’a plu mais je n’ai pas eu assez de détails. Quand on construit un monde comme celui-ci, j’ai besoin d’avoir les traditions, les personnages, une immersion dans un peuple que je ne connais pas. Je n’ai pas eu ça ici et je pense que c’est cela qui m’a perdue.

Comme je le dis, je ne retire vraiment pas à l’auteure le fait qu’elle a une belle plume. J’ai juste eu un souci avec cette construction et cette intrigue. On a l’impression de lire un conte de fées des temps modernes avec une très belle morale écologique en fond d’intrigue.

Je n’ai pas pour habitude de faire une chronique rapide mais ici, je n’ai pas grand-chose à dire. Je pense que le roman pourra plaire aux plus jeunes mais en enlevant les scènes érotiques. J’ai apprécié les descriptions et la volonté de créer un peuple. J’ai aussi apprécié la morale écologique et le traitement de cette question tout au long du roman. Cependant, la romance est trop rapide, elle est trop vite mise en place et les personnages ne m’ont pas plus plu que cela. J’ai manqué de détails sur les Sirénéens. Malgré une plume formidable, je pense que ce roman n’était simplement pas fait pour moi. Ce sont des choses qui arrivent.

3

6 réflexions sur “Is Tarlah de Gaya Tameron

      • je n’ai pas aimé l’écriture que j’ai trouvé un peu lourde ainsi que la façon dont les messages écologiques sont passés : j’ai trouvé que l’autrice donnait une leçon sans réelle pédagogie 😦

      • Hum, pas faux. J’ai eu trop d’informations d’un coup pour ma part. Je me suis sentie noyée sous la romance, la morale, l’idée d’un peuple sous marin… C’est pas assez développé pour que je m’immerge totalement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s