Renaissance – Tome 01 : la couronne aux larmes de sang de Jérôme Felin

41wIknA6plLRésumé : 1997 – Étienne Flandres débarque à Valognes, petite ville du Cotentin, pour y devenir professeur d’anglais au lycée. Il sympathise avec un de ses élèves, Léo. Mais, alors qu’il se trouve par hasard dans le bureau du proviseur, Sargent, il est mêlé à la découverte d’une peinture extraordinaire dans la chapelle du lycée, en travaux, appelée à devenir une bibliothèque.

Un homme y est représenté allongé, un pieu dans le cœur. On découvre bientôt un corps derrière le tableau, crucifié la tête en bas. Après la décapitation du contremaître et d’autres indices, Étienne comprend qu’un vampire est parmi eux. Il sauve de ses griffes un jeune enfant, Marcange, le fils du contremaître, et s’allie à Marey, un médecin pour abattre la mère, Aline, déjà transformée. Peu à peu, les deux hommes convainquent un autre médecin, Gardian, l’animateur du patrimoine, Desenclos, et Sargent lui-même. Ils mènent une croisade contre les vampires qui ont envahi la ville, qui sont tous particulièrement cruels et inventifs dans leur perversion. Léo se retrouve orphelin et se joint au groupe. Ils vont ainsi débusquer Montgomery, maître vampire, au prix d’une chasse dans les souterrains de Valognes. Montgomery, ayant assiégé par deux fois Valognes au XVIe siècle lors des guerres de religion, avait été neutralisé par son filleul, François d’Alençon, le dernier des Valois. Alors qu’Étienne déménage en fin d’année scolaire, emmenant Marcange et Léo, François, maître vampire à son tour, les observe de loin.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Evidence Editions pour l’envoi de ce roman. Je vous avoue que le résumé m’a énormément tenté. J’avais envie de plonger dans l’univers de Jérôme Felin. Double découverte pour moi puisqu’au-delà de découvrir l’univers proposé dans cette intrigue, je découvre aussi une nouvelle plume.

J’avoue que la thématique vampirique ne m’inspire plus autant qu’avant. Entre les lieux communs, les stéréotypes en tout genre, je trouve que la thématique s’est un peu essoufflée ces dernières années. J’ai vraiment fait un écart avec ce choix. Je suis heureuse de l’avoir fait ! J’ai beaucoup apprécié ce que j’ai lu. Ce premier tome a répondu à mes attentes.

On fait la rencontre d’Etienne. Un jeune homme qui prend son poste de professeur d’anglais dans la ville de Valognes. Petite ville tranquille, Etienne aspire au calme et à la quiétude d’une vie bien rangée. Personnage un peu morose, il n’en est pas moins attachant. Néanmoins, les choses ne vont pas se passer comme prévues. Il va vite déchanter. Etienne est un personnage que j’ai apprécié. Il est là où on ne l’attend pas forcément et ça c’est bien. J’avais peur d’avoir un personnage un peu déprimé tout au long du roman. Bien qu’il ne soit pas au top du top de sa forme, il reste quand même un personnage intéressant.

Roman typiquement fantastique, il nous propose donc de plonger dans le mythe du vampire dans toute sa noirceur. Ca fait aussi du bien, de temps en temps, de sortir de ma zone de confort. Ici, c’est chose faite. On va voyager entre le 16ème siècle et 1997. Au départ, je n’ai pas forcément compris où l’auteur nous emmenait. Je ne comprenais pas le rapport entre Etienne et le 16ème siècle. J’avoue que le début a été un peu long pour moi : j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire dès les premières pages. Il m’a fallu quelques chapitres pour faire la lumière sur ce que je ne comprenais pas et vraiment entrer dans l’histoire. Une fois que cela a été fait, j’avoue que j’ai adoré ma lecture. C’est vraiment ultra addictif. Lorsque c’est ainsi, on pardonne aisément les tâtonnements des premiers chapitres.

Il est vrai que les personnages sont assez nombreux mais ils permettent tous de faire avancer l’histoire. Il n’y a pas de rôle figuratif ici. Ils ont tous leur histoire et s’activent tous contre Montgomery, le vampire qui est à la base de tout ce chaos. Je préfère vous laisser découvrir par vous-même tous les personnages que l’auteur met en place. Vous avez déjà un petit aperçu dans le résumé.

L’impulsion de ce roman est donnée par Etienne pour moi. A partir du moment où l’éveil à lieu, Etienne se transforme véritablement et donne une force incroyable au roman et à l’intrigue. L’évolution de ce personnage est intéressante et grandiose. On a l’impression de voir éclore un nouveau personnage. C’est vraiment excellent !

A l’aide de flash-back, on va finir par faire le lien entre les deux époques et cela est vraiment très intelligent. Je trouve que la thématique vampirique est extrêmement bien renouvelée et cela est lié à ces flash-back.

Je trouve que la construction narrative de ce roman est très intelligente. Tout est fait pour que le lecteur soit immergé dans une histoire saisissante et captivante. Cependant, il faut quand même précisé qu’il n’est pas forcément facile à lire. Il y a des scènes violentes et sanglantes. Petite trouillarde que je suis, je ne l’ai pas lu la nuit. C’était pour moi impossible, je sais que j’en aurais fait des cauchemars : cela prouve aussi que l’auteur maitrise son sujet et sa plume.

En parlant de la plume, c’est vraiment une plume que j’ai pris plaisir à découvrir ! J’ai trouvé les descriptions saisissantes et fourmillantes de détails. Cela ajoute vraiment un plus à l’intrigue. On ne peut pas passer à côté de toutes les connotations historiques et artistiques. Cela donne aussi beaucoup plus d’ampleur au roman. C’est vraiment intéressant. Jérôme Felin prend le temps de mettre les choses en place mais cela est vraiment saisissant. Je trouve que l’auteur a su s’approprier les époques grâce à la délicatesse de sa plume qui est, au final, très littéraire. Cela fait plaisir. J’aime beaucoup avoir des plumes travaillées comme celle-ci de temps en temps.

En définitive, l’auteur nous propose un univers franchement captivant et très travaillé : les descriptions sont magnifiques, on traverse le temps d’une manière incroyable. La construction narrative est pensée et intelligente. Une syntaxe parfaite et richement ornée par un style littéraire et fluide. Les personnages sont aussi saisissants et très travaillés. J’ai apprécié ma découverte bien que la mise en route soit un peu longuette.

Chers lecteurs, allez-y !

03 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Un roman fantastique et noir qui permet de découvrir le mythe du vampire d’une nouvelle façon
  • La plume de l’auteur que j’ai beaucoup appréciée
  • Le personnage d’Etienne qui est une belle surprise !

4.5

19 réflexions sur “Renaissance – Tome 01 : la couronne aux larmes de sang de Jérôme Felin

  1. J’avais failli le demander, mais après une déception avec un autre roman de la ME, j’ai eu peur de tomber de nouveau sur un style peu mature. Du coup, ton avis me rassure complètement !

  2. je ne pense pas que celui-ci soit pour moi. Je ne suis plus forcément attiré par les histoires de vampire, la seule exception que j’ai faite dernièrement c’était pour Vampyria de Victor dixen

  3. Comme tu le sais, les vampires, c’est ma came 😍 Bon, en plus, tu as beaucoup aimé, alors ça prouve d’une certaine qualité, étant donné que tu es plus sélective que moi dans ce domaine, alors forcément, je note absolument !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s